Créateurs n°9 jun/jui/aoû 2009
Créateurs n°9 jun/jui/aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de jun/jui/aoû 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Genilem

  • Format : (230 x 330) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 7,1 Mo

  • Dans ce numéro : bon pour l'export.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Un organisme sous la loupe La nouvelle plateforme d’appui à l’innovation pour les PME et les start-up Toujours plus centré sur sa mission au service des PME romandes, le Réseau CCSO se transforme et s’appelle désormais platinn, pour plateforme innovation. Le 3 mars 2009, les six cantons romands (FR, GE, JU, NE, VD, VS) ont en effet donné une nouvelle structure et un nouveau nom au CCSO. Dorénavant, l’organisation fonctionne en réseau avec un pool de partenaires et d’experts élargi, ceci pour augmenter le soutien concret aux PME engagées dans des démarches d’innovation. La transformation du Réseau CCSO correspond à une volonté de renforcement des prestations au service des entreprises romandes. Gage de cette orientation, le Comité de direction s’est donné comme président de l’association platinnun industriel romand respecté, Paul-Albert Nobs, directeur de Cremo SA. CCSO – platinn : mission identique Dans la continuité du CCSO, l’association a pour mission de renforcer le système d’innovation d’affaires des PME. Dans ce cadre, platinnfavorise le développement des capacités d’entreprise, principalement les sources d’idées d’innovation d’affaires, les ressources internes et les partenariats et collaborations. Quatre niveaux de prestations L’association platinnpropose de soutenir les entreprises dans l’innovation et l’amélioration des produits et des marchés, l’industrialisation des produits et l’amélioration des processus de production et de gestion. Les prestations de platinnse fondent sur les besoins réels des entreprises. Elles s’articulent autour de quatre services principaux, chacun structuré de manière modulaire, permettant de s’adapter facilement à la situation spécifique de l’entreprise : – service d’augmentation de la capacité d’innovation, – service de développement et d’optimisation des organisations-ressources-processus, – service de développement des affaires, – service de montage et de mise en place de projets de coopération. Christoph Meier 26 Créateurs No 9 Contact Cible PME & start-up platinnfavorise les trois cibles suivantes pour ses prestations de services : – les start-up basées innovation (avec ou sans structure juridique), – les micro-entreprises (1 à 9 collaborateurs), – les petites entreprises (10 à 49 collaborateurs). Structure décentralisée L’association platinnest organisée en réseau et repose avant tout sur ses « antennes cantonales », des structures de proximité qui jouent le rôle d’interface avec les entreprises. Les antennes cantonales, très proactives, coordonnent les activités de platinnau sein de leur canton respectif, promeuvent ses activités et génèrent des projets afin de répondre aux besoins exprimés par les entreprises. En guise d’exemple, l’Association vaudoise pour la promotion des innovations et technologies (AIT) est l’antenne vaudoise de platinn(cf article dans le « Créateurs » No8, mars 2009). Les autres antennes cantonales sont Fri Up (Fribourg), l’Office de promotion des industries (Genève), Creapole (Jura), Ginnov (Neuchâtel) et CimArk (Valais). Réseau de coaches élargi Si les antennes cantonales préexistaient dans le cadre du Réseau CCSO, la principale nouveauté de platinnréside dans la constitution d’un réseau élargi de coaches, spécialisés dans différents domaines d’intervention. platinnoffre ainsi des services de prestations en s’appuyant sur des coaches accrédités par l’association pour un ou plusieurs de ses services. Il peut s’agir aussi bien de coaches actifs jusqu’alors au sein du Réseau CCSO (salariés des antennes cantonales) que de coaches nouvellement reconnus par platinn, par exemple ceux du Parc scientifique d’Ecublens (PSE). De cette manière, le coach le plus apte à répondre aux besoins exprimés par l’entreprise peut être affecté au projet. Dans la même volonté d’expertise et d’efficience, platinnpeut s’appuyer ponctuellement sur les compétences et le savoir-faire de spécialistes externes. platinnChristoph Meier Directeur Route du Jura 37 1700 Fribourg Tél. 026 347 48 48 info@platinn.ch www.platinn.ch Sandy Wetzel – Service d’augmentation de la capacité d’innovation : François Klaye, 079 433 03 06 – Service de développement et d’optimisation des organisations-ressources-processus : René Bart, 079 448 44 42 – Service de développement des affaires : Paul-André Vogel, 079 300 67 73 – Service de montage et de mise en place de projets de coopération : Blaise Périsset, 026 347 48 48
Migros-Vaud L’action de Genilem repose entièrement sur la générosité de ses parrains. Institutionnelles ou privées, grandes ou anciennes entreprises accompagnées, toutes font preuve, à travers leur soutien, d’un engagement véritable pour l’économie. Migros-Vaud a récemment rejoint le réseau des donateurs. M. Marc Schaefer, son directeur, s’en explique. Marc Schaefer Pourquoi avez-vous voulu devenir parrain de Genilem ? Marc Schaefer : Normalement Migros ne soutient pas de tels projets, qui n’entrent pas dans sa philosophie. J’ai pourtant donné un préavis positif pour des raisons personnelles. Il y a 20 mois, j’ai repris la coopérative qui se trouvait dans une période financière difficile. J’ai eu l’impression qu’elle s’était un peu endormie, qu’elle avait oublié son activité première, ses clients. J’ai voulu lancer le renouveau de Migros-Vaud, lui redonner la place qu’elle et que ses 4200 employés méritent. J’ai envie de changer l’image de Migros-Vaud un peu vieillotte. Nous avons lancé des rénovations de magasins, j’aimerais développer le sport… Or, comme pour le Lausanne Sport que nous soutenons aussi, il y a chez Genilem une passion, de la formation pour les futurs talents, de la transmission et de l’aide. L’approche de l’association - soutien à des entrepreneurs qui ne soit pas du capital-risque, qui ne recherche pas le profit – m’a plu. Moi-même, je viens de la petite entreprise. Alors oui, c’est beau une grande entreprise comme Migros, mais notre tissu est fait de PME, de petits individus. Aujourd’hui, vous êtes obligés d’avoir recours à un spécialiste pour rédiger un business plan, c’est absurde. C’est pourquoi ces gens ont besoin de d’aide. Genilem, c’est un coup de cœur. Ils soutiennent Genilem Qu’attendez-vous de ce parrainage ? J’attends de faire des rencontres, de pouvoir aider. J’aime le contact, les relations humaines. Je suis prêt à m’investir dans la mesure de mes moyens. Pour bien comprendre, je ne veux pas donner d’argent mais des conseils, des coups de pouce ou tout ce qui pourra sembler utile à de jeunes entrepreneurs. Est-ce que des petites structures accompagnées par Genilem pourraient avoir des relations avec Migros ? J’ai récemment participé à un déjeuner-parrains, au cours duquel j’ai rencontré trois entreprises accompagnées, Pasta Merlini, Boby Sledge, Metavision. Eh bien, je suis reparti avec les trois dossiers sous le bras. Le fabricant de pâtes, Merlini, nous intéresse. Nous avons des sélections du terroir qui dépendent de chaque coopérative Migros régionale. Alors quand on me parle de pâtes au blé dur d’Echallens, forcément ça m’interpelle. Pour les bobs de Boby, c’est plus compliqué puisqu’il s’agit de sport et que les articles sont référencés au niveau national. Je ne peux que transmettre le dossier à l’échelon supérieur. Le dernier projet, Metavision, qui fait de la gestion d’écrans, suscite aussi un intérêt de notre part car nous renforçons notre sécurité. Pouvoir optimiser la gestion des divers écrans en magasin, tout en ayant la possibilité de les utiliser comme support publicitaire, ça peut nous servir. En venant à ce déjeuner-parrain, je ne pensais pas que je pourrais rencontrer des fournisseurs potentiels. Il faut féliciter Genilem pour l’organisation de ces déjeuners, lors desquels la mise en rapport est très bien pensée. J’espère que nous pourrons faire des affaires avec ces start-ups mais nous négocierons les contrats comme avec nos autres fournisseurs. Migros a aussi commencé petit. Comment se sont passés ses débuts ? Il faut savoir qu’avant de créer Migros, Gottlieb Duttweiler avait fait deux fois faillite. Il possédait une plantation de café en Amérique du Sud qu’il a dû vendre en raison des problèmes de santé de son épouse. Rentré en Suisse, il s’est rendu compte du prix de vente du café par rapport au montant reçu par les producteurs. Il s’est dit qu’il n’était pas du bon côté de la production, d’où l’idée de faire sauter les intermédiaires, ce qui lui a valu nombre d’ennemis. Le nom Migros vient d’ailleurs de là : mi-grossiste. Il a alors décidé de ne plus vendre une quantité mais un prix, c’est-à-dire qu’il vendait pour CHF 1 de sucre, de farine ou de café et que la quantité reçue pouvait varier. Il a eu l’intuition géniale qu’il était plus facile de rajouter 20 grammes que de rendre la monnaie. C’était simple mais efficace. L’exemple de Duttweiler prouve que lorsqu’on a une idée, on doit essayer une fois, deux fois même si on échoue. Il faut continuer. Bon, la troisième fois, si ça ne fonctionne toujours pas, alors il faut changer car l’idée n’est pas bonne. L’important est d’être persévérant ! Propos recueillis par Frédéric Vormus Créateurs No 9 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 1Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 2-3Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 4-5Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 6-7Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 8-9Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 10-11Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 12-13Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 14-15Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 16-17Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 18-19Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 20-21Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 22-23Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 24-25Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 26-27Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 28-29Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 30-31Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 32-33Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 34-35Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 36-37Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 38-39Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 40-41Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 42-43Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 44-45Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 46-47Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 48-49Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 50-51Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 52-53Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 54-55Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 56-57Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 58-59Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 60-61Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 62-63Créateurs numéro 9 jun/jui/aoû 2009 Page 64