Créateurs n°5 jun/jui/aoû 2008
Créateurs n°5 jun/jui/aoû 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de jun/jui/aoû 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Genilem

  • Format : (230 x 330) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : la médiation commerciale illustrée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Profils de créateurs Redaktion : Antje Hartmann, Kommunikation Genilem Zürich/Ostschweiz Visitenkarte auf Seite 40 Das Aerzte-Team für Grossanlässe Medizinische Kompetenz und Organisationstalent sind die Basis, auf der der Erfolg der jungen Firma JDMT Medical Services GmbH beruht. Sie wird seit neuestem von Genilem Ostschweiz gefördert und ist nacheinem Jahr als GmbH bereits weltweit aktiv. « Der Schwerpunkt liegt in Zürich », wie Geschäftsführer Andreas Juchli erläutert. « Zugleich sind wir aber in der gesamten Schweiz und im Ausland im Einsatz ». Im Angebot hat JDMT die medizinische Betreuung von Grossanlässen, die Vermietung und den Verkauf von medizinischer Ausrüstung, Schulungen sowie medizinische Beratung von Unternehmen. « Dabei geht es vor allemum konzeptionelle Beratung. » Beim Stadion Letzigrund zum Beispiel, wo JDMT grundsätzliche Fragen stellte : Was für Vorbereitungsmassnahmen braucht es für welches Spiel, was wäre die mögliche Folgeeiner Panik und wie könnte man die Menschen schnellstmöglich versorgen, welche Ausbildung brauchen die Mitarbeiter des Stadions ? Diese Arbeit hat JDMT so gut gemacht, dass das Unternehmen inzwischen bei normalem Stadion-Betrieb die Haussanität ist. Bei der Euro 08 ist alles anders, doch auch da ist JDMT dabei, in Basel ganz sicher, weitere Einsätze sind angefragt. 8 Créateurs No 5 « Unsere Kompetenz sind die Planung und Organisation vor Ort », erklärt Juchli das Prinzip der Einsätze am Schwerpunkt Zürich. « Dabei arbeiten wir eng mit der Sanität Zürich zusammen ». Ins Spital bringen nämlich die örtlichen Rettungsdienste die betreuten Personen. « Für die sind wir keine Konkurrenz, wir suchen die Zusammenarbeit ». Entwickelt hat sich diese Aktivität während des Medizinstudiums von Andreas Juchli, der miteiner Gruppe Studenten die Organisation von Veranstaltungen an der Universität in die Hand nahm. Daraus ergab sich, passend zum Studium, die medizinische Betreuung von Anlässen. Zuerst als Verein organisiert, « hat sich JDMT irgendwanndaraus entwickelt, indem immerein Stück mehr dazukam. Anfang 2007 haben wir daseineine GmbHumgewandelt und uns kurz daraufumein Genilem-Coaching beworben », so Juchli. Der zuständige Coach bei Genilem ist Paul Müller, mit dem sich Juchli bereitsein paar Mal getroffen hat. « Da habe ich bereits viele wertvolle Tips erhalten », sagt Juchli. Mittlerweile arbeiten 125 Teilzeitkräfte für JDMT, zum grössten Teil Medizin- Studenten. Sie profitieren vom Know-How, das sie erwerben, und natürlich vom Geld, das sie verdienen. Mit so vielen motivierten Kräften ist die Betreuung von Grossanlässen wie dem Openair Greenfield in Interlaken mit 25'000 Teilnehmern, dem Freestyle mit 40 bis 50'000 Zuschauern oder auch der Snowboard-WM in Arosa im Januar vergangenen Jahres erst möglich. Internationale Einsätze hatte das Unternehmen bereits in Marokko, in Frankreich oder beieinem Radrennen quer durch die USA.
Promotion économique du canton de Fribourg Université et industrie : ensemble vers les nanotechnologies Actualité des partenaires L’industriel fribourgeois Adolphe Merkle a créé, fin 2007, une fondation dotée de CHF 100 millions. Cette donation privée – la plus importante dont a bénéficié jusqu’ici une université suisse – permettra notamment de créer un nouvel institut de recherche sur les nanomatériaux. Interview d’Adolphe Merkle : créateur, donateur et visionnaire. Monsieur Merkle, grâce à votre générosité, l’Université de Fribourg reçoit la plus grande donation privée jamais octroyée à une université suisse. Quels ont été les motifs de votre décision et qu’en attendez-vous ? Adolphe Merkle : Par cet engagement, je voudrais contribuer à renforcer, d’une manière générale, le canton de Fribourg dans deux domaines qui sont pour lui cruciaux : la recherche de pointe et la formation universitaire. Un autre point important : la mondialisation se poursuit et provoque une intensification de la concurrence, ce qui oblige les sociétés industrielles modernes, comme la Suisse, à créer des conditions permettant de développer de nouvelles technologies et d’autres innovations et de les mettre rapidement sur le marché. Dans ce sens précisément, et avec les moyens dont ma fondation dispose, il s’agit de donner à l’université la possibilité de se profiler en offrant des prestations sortant de l’ordinaire. L’industrie en profitera pour rester compétitive. Ensemble, l’université et l’industrie peuvent maintenant saisir cette chance. Pourquoi la part du lion sera-t-elle affectée au nouvel institut de recherche sur les nanomatériaux ? La raison en est que ce domaine, à mon sens, est aujourd’hui le plus prometteur de tous. Au cours des 20 dernières années, rappelez-vous, le numérique a radicalement transformé, voire révolutionné, non seulement notre comportement humain mais encore la production industrielle et la communication. Nous sommes aujourd’hui au commencement d’une ère nouvelle : celle des nanotechnologies. Le moment est propice pour se positionner dans ce domaine d’une manière résolue et financièrement sûre. Adolphe Merkle : un entrepreneur clairvoyant, déterminé et généreux Né en 1924 à Düdingen, canton de Fribourg, l’industriel Adolphe Merkle a fondé l’entreprise fribourgeoise d’appareils de mesure et de contrôle Vibro-Meter en 1952, et l’a développée pendant plus de quarante ans avant de la revendre à un investisseur suisse au début des années 1990. Propos recueillis par Walter Buchs Vous êtes un entrepreneur qui pense en termes pratiques et économiques. Pourquoi attachez-vous une telle importance à la recherche fondamentale ? Dans le domaine technologique, les idées nouvelles, les nouvelles connaissances proviennent essentiellement de la recherche fondamentale. Raison pour laquelle j’ai décidé de fonder un nouvel institut à l’Université de Fribourg afin de créer des conditions optimales pour la recherche fondamentale en nanotechnologie. Une partie des fonds que vous avez mis à disposition est également investie dans la création d’une nouvelle chaire d’enseignement en matière de gestion de l’innovation et de transfert technologique. Quels est votre objectif dans ce domaine ? Pour que les fruits de la recherche ne restent pas dans les laboratoires, ils doivent se concrétiser dans de nouvelles applications techniques et de nouveaux produits, qui doivent non seulement répondre aux besoins réels du marché, mais également – mondialisation oblige – se concrétiser beaucoup plus rapidement qu’autrefois. C’est alors, et alors seulement, que la recherche pourra être utile à tous et générer de nouveaux emplois durables. Et c’est ce que j’espère pour l’avenir de mon canton. Adolphe Merkle a obtenu en 1950 son doctorat en sciences économiques à l’Université de Fribourg et il est docteur honoris causa de la Faculté des sciences. En créant la Fondation Adolphe Merkle, il veut aujourd’hui, selon ses propres termes, « rendre quelque chose à Fribourg ». Dotée de CHF 100 millions, cette fondation a pour but de promouvoir la recherche et l'enseignement à l'Université de Fribourg. www.unifr.ch Créateurs No 5 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 1Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 2-3Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 4-5Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 6-7Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 8-9Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 10-11Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 12-13Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 14-15Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 16-17Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 18-19Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 20-21Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 22-23Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 24-25Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 26-27Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 28-29Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 30-31Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 32-33Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 34-35Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 36-37Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 38-39Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 40-41Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 42-43Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 44-45Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 46-47Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 48-49Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 50-51Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 52-53Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 54-55Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 56-57Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 58-59Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 60