Créateurs n°5 jun/jui/aoû 2008
Créateurs n°5 jun/jui/aoû 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de jun/jui/aoû 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Genilem

  • Format : (230 x 330) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : la médiation commerciale illustrée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
D’ici et d’ailleurs L’autre manière de constituer sa société L’important battage médiatique dont a bénéficié cette approche novatrice de création d’entreprises et d’accompagnement, de la raison individuelle à la société anonyme en passant par la société à responsabilité limitée, a renforcé le principe fondateur de son créateur « Offrir aux jeunes entreprises, lors de leur phase de création, une solution professionnelle globale en partenariat, de haute qualité et à un prix ciblé ». L’offre de prestations couvre, en plus du processus online simple et rapide de constitution de l’entreprise, les principaux besoins initiaux auxquels la jeune entreprise est confrontée lors de cette phase initiale : élaboration d’un business plan, de conseils et d’un accompagnement dans les domaines légaux, fiscaux, logistiques et organisationnels. Pour répondre à ces besoins, les partenaires choisis sont des professionnels reconnus et désireux de s’associer à cette nouvelle manière de faciliter et d’encourager la création d’entreprises en Suisse. Il s’agit de Postfinance, Sunrise, Axa-Winterthur, Canon, Creditreform, d’entreprises dynamiques de communication, d’informatique et de fiduciaires locales. 56 Créateurs No 5 Michel Blasucci Quelques clics de souris et voilà l’entreprise constituée… L’idée de Michel Blasucci a d’abord fait sourire. Depuis elle a fait son chemin outre-Sarine et de nombreuses entreprises ont été fondées par l’intermédiaire de STARTUPS via leur plate-forme internet. Dès le 1er juin 2008, STARTUPS propose également sur www.startups.ch, dans les trois langues nationales, ses prestations au Tessin et en Suisse Romande. Les produits proposés par nos partenaires sont directement orientés sur les besoins d’une entreprise en création : un compte postal, d’une téléphonie moderne, des assurances de base et obligatoires dans les domaines de la responsabilité civile et des assurances sociales, d’une bureautique efficiente, de renseignements commerciaux, ainsi que des services couvrant la création de logos, de papier à lettres, de création et d’hébergement de site internet. Cette politique d’approche du marché a été confirmée par divers sondages entrepris auprès de créatrices et de créateurs d’entreprise : plus de 50% des sondés ont confirmé avoir eu besoin de produits ou d’un accompagnement ciblés proposés ou réalisés par des professionnels ayant un rapport qualité/prix adapté à une société en phase de création. A titre d’exemple, le premier entretien avec la fiduciaire est gratuit et le prix des prestations ultérieures sera avantageux. Il est même possible de fonder presque gratuitement son entreprise en recourant au sponsoring offert par nos différents partenaires. En Romandie, la fiduciaire Interexperts SA à Genève se tient très volontiers à la disposition des jeunes entreprises pour un premier entretien. Du côté de Lausanne, la société FiduRev SA vous offre également ce même service. L’utilisation du site internet www.startups.ch libère la créatrice ou le créateur du processus complexe propre à la création juridique de la nouvelle entité et lui permettra de se concentrer pleinement sur son projet. Après avoir choisi online les principaux paramètres nécessaires à toute constitution (forme juridique, montant du capital, organisation de la société, recours au sponsoring de nos partenaires, etc.), unemail explicatif accompagné d’une procuration à signer pour le registre du commerce est envoyé à son émetteur. Dès cet instant et après renvoi des documents dûment complétés, le processus se poursuit automatiquement sous la surveillance de Startups et d’un notaire assurant le bien-fondé des actes constitutifs. Les démarches administratives auprès du registre du commerce et des assurances sociales sont aussi comprises dans ce processus. Cette procédure automatisée et sécurisée garantit un coût de traitement optimisé. Pour toute information complémentaire ou pour un entretien sans engagement, vous pouvez consulter notre site www.startups.ch/fr ou nous contacter aux adresses suivantes : STARTUPS.CH, Genève (siège romand) : Frédéric Grognuz, tél. 022 592 85 30, mobile 079 342 79 69 ou Olivier Baudat 022 592 85 30, mobile 076 334 44 46 STARTUPS.CH, Lausanne : Jean-Luc Dondenaz, tél. 021 886 31 23
L’entreprise qui se Réalise J’ai toujours refusé de considérer les problèmes sociaux et écologiques comme une fatalité. Aujourd’hui je suis également convaincu que dissocier les questions économiques, sociales et écologiques ne peut nous conduire sur la voie d’un développement durable. Un but social, une entreprise à part entière Dans les années nonante, la crise des finances publiques avait remis en cause les organisations à but non lucratif dont la gestion était contestée. Face à ces critiques, j’ai voulu prouver qu’une entreprise sociale peut être aussi efficiente et efficace qu’une PME commerciale, et certainement bien plus qu’un service public. J’ai toujours proposé à la critique le management et le travail de Réalise pour les améliorer, et recherché des méthodes de gestion performantes. A travers mon mandat d’enseignement à l’Iheid j’ai modélisé l’expérience de Réalise, pour la confronter aux théories managériales, comme au questionnement, souvent riche, des étudiants. Ainsi, Réalise a mis en place une organisation certifiée Iso 9001, ou encore opté pour une hiérarchie limitée associée à une importante autonomie des collaborateurs, qui facilite et accélère les processus de décision. Citons encore le benchmarking sur les plans suisse et international, pour accéder aux meilleures pratiques de management pour une entreprise sociale. Vers une gestion « durable » Réalise démontre également qu’une PME peut limiter considérablement les impacts sociaux et écologiques de son activité sans perdre son efficience économique. Une entreprise qui affirme et met en œuvre des valeurs sociétales fortes, fidélise et motive ses collaborateurs. Elle évite ainsi les coûts élevés du turn-over et de l’absentéisme, et renforce sa productivité. Etre cohérent avec ces valeurs de développement durable induit certes quelques coûts supplémentaires, tels que produits biologiques, électricité verte, ou encore véhicules équipés de filtres à particules. Mais cela génère des bénéfices directs et indirects bien supérieurs pour l’entreprise, ses salariés, ses clients et partenaires. Réalise est ainsi devenue une des plus importantes structures d’insertion de Suisse, réputée tant pour son travail de lutte contre l’exclusion, que pour sa culture d’entreprise et son management. De plus en plus de professionnels qualifiés, issus de l’économie traditionnelle, souhaitent donner un sens à leur travail en rejoignant une telle entreprise. Plus globalement, à Genève, l’entrepreneuriat social et l’économie sociale et solidaire, s’imposent actuellement comme un troisième secteur économique reconnu, aux côtés de l’Etat et des entreprises à but commercial. La Chambre de l’économie sociale et solidaire regroupe ainsi plus de 200 coopératives et entreprises sociales. Allier une gestion efficace à des buts sociaux, tout en limitant les impacts écologiques, se révèle non seulement possible mais passionnant ! Profil : Sociophile Christophe Dunand Directeur de Réalise (www.realise.ch) Chargé d’enseignement à l’Iheid Président de la Chambre Genevoise de l’Economie Sociale et Solidaire (www.apres-ge.ch) Réalise est une entreprise d’insertion sans but lucratif, dont le personnel de production est composé de personnes sans emploi, engagées pour un stage à durée limitée. L’objectif du stage est de développer leurs compétences pour leur permettre d’accéder à un emploi. La moitié du budget est autofinancé par le chiffre d’affaires, l’autre moitié par des subventions qui rémunèrent le travail d’encadrement et de formation des stagiaires. Réalise en 2008, c’est 130 collaborateurs, dont 100 personnes en insertion, et un budget de 5 millions de francs. Elle propose des services de jardinage, mailing, recyclage et revente informatique, blanchisserie, transports, conciergerie et nettoyage Créateurs No 5 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 1Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 2-3Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 4-5Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 6-7Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 8-9Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 10-11Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 12-13Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 14-15Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 16-17Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 18-19Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 20-21Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 22-23Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 24-25Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 26-27Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 28-29Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 30-31Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 32-33Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 34-35Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 36-37Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 38-39Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 40-41Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 42-43Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 44-45Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 46-47Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 48-49Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 50-51Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 52-53Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 54-55Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 56-57Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 58-59Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 60