Créateurs n°5 jun/jui/aoû 2008
Créateurs n°5 jun/jui/aoû 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de jun/jui/aoû 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Genilem

  • Format : (230 x 330) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : la médiation commerciale illustrée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Actualité des partenaires Genilem Rapport annuel 2007 : Réseau suisse de Genilem La nano économie, notre affaire ! Lorsque l’on veut se représenter l’économie suisse, on imagine d’abord une centaine de très grosses multinationales, les Swatch, les Nestlé ; ensuite on situe quelques dizaines de milliers de PME aux dynamiques tycoons, les Borel, les Firmenich, les Tornos. On place enfin, comme la crème sur le gâteau, quelques centaines de financières. Et on aurait donc là une image de l’économie suisse ? Que non pas ! On aurait alors omis les technologiques en démarrage et la nano économie innovante : 265 000 groupements de un à une quinzaine de salariés. Vous rendez-vous compte du chiffre ? 265 mille entreprises, 85% du tout, plus de 600 000 salariés, le 20% des salaires payés en Suisse, une gerbe de dynamiques, un vivier de compétence managériale, un plein bocal d’innovation, de recherche et de développement. Et Genilem 2007, c’est ça ! Un concept consacré au démarrage des nouvelles unités, toujours orientées sur l’emploi, une juste 110 000 109 000 175 000 85 000 Exploitation de l'antenne régionale en 2007 58 000 1 100 000 14 Créateurs No 5 VD-GE FR VS Arc JU (La Chaux de Fonds) Arc JU (Porrentruy) Jura bernois rémunération, une exigence de renouvellement sur les marchés. Genilem c’est la lutte pleine de succès contre la mortalité grave du démarrage ! Genilem, c’est la nano économie pure, soit l’innovation non hightech, simple et perçante. Genilem s’affirme comme le champion des démarrages fins, partant avec un actif : une innovation de valeur, mais de quasi zéro en organisation et en financement. Cinémagination, La Salamandre, SwissskiSafari, Saultech, Wise, toutes performantes trajectoires, que d’imagination, que d’ardeur, que de pistes dures mais terriblement enivrantes ! Genilem 2007 laisse le high-tech au « très fashionable » dessus du panier. Elle s’affirme de la strate inférieure, celle des entreprenants, celle de ceux qui ne sont rien mais veulent leur place au soleil et au marché. Nous représentons ainsi une force unique, l’accompagnement de démarrage innovant, sur un marché peu convoité par les investisseurs, peu prisé par les banques, avides de résultats rapides. Nous représentons une force régionale – ne sommes nous pas présents dans tous les cantons romands ? – nous sommes en évolution constante, côté professionnalisation des services, côté structuration des financements, côté micro crédit, côté innovation à l’étranger. Et ceci grâce au don formidable d’une équipe de 40 actifs, d’un ensemble de 500 jeunes entreprises suivies et de 100 parrains-sponsors-conseillers qui, avec une formidable constance, soutiennent l’opération. Que tous en soient remerciés et qu’ils poursuivent : la nano économie fleurit et a besoin d’eux ! 2007 a permis d’affirmer ces caractéristiques. 2008 doit poursuivre, avec l’ouverture à la suite de Winterthur d’autres antennes alémaniques. Armand Lombard, Président du réseau Genilem Secteur d’activité des premiers contacts en 2007 Nomenclature Genilem VD-GE FR VS Arc JU Arc JU Arc JU Winterthur Total Total Total Total (La Chx Fds) (Porrentruy) (JU Bernois) 2007 2006 2005 2004 1. Industrie 35 16 4 6 24 4 4 93 124 89 83 2. Distribution - Commerce 107 20 28 3 14 3 3 178 299 173 151 3. Tourisme - Sport - Loisirs 10 8 16 4 5 1 1 45 54 76 63 4. Informatique - Multimedia - E-business 33 8 7 1 1 3 2 55 90 143 112 5. Social - Santé - Environnement 42 9 9 2 6 3 4 75 114 104 63 6. Service - Conseil - Formation 33 8 21 4 34 5 4 109 127 156 172 Total 260 69 85 20 84 19 18 555 808 741 644 Statut professionnel des premiers contacts en 2007 VD-GE FR VS Arc JU Arc JU Arc JU Winterthur Total Total Total Total (La Chx Fds) (Porrentruy) (JU Bernois) 2007 2006 2005 2004 Salarié 215 32 60 10 18 14 5 354 577 339 234 Indépendant 28 17 15 7 8 4 3 82 88 127 197 Chômeur 12 15 10 3 52 0 92 110 134 160 Etudiant 3 2 6 50 11 23 31 25 Autre 2 3 1 0 6 10 110 28 Total 260 39 85 20 84 19 58 545 808 741 644 Dont pourcentage de femme 36.7 21.6 40 20 34 21 40
Dominique Lustenberger Qu’elle est l’activité de PricewaterhouseCoopers ? Dominique Lustenberger : Nous travaillons sur trois axes principaux : l’audit, le conseil économique et le conseil juridique et fiscal. Mais notre activité dépend du tissu local. Dans le canton de Vaud, nos services s’adressent aux entreprises de toutes les branches, quelle que soit leur taille. Comment avez-vous connu Genilem ? L’un de nos clients nous a parlé de Genilem en nous disant tout le bien qu’il en pensait. Nous nous sommes renseignés sur ses activités en nous rendant compte que celles-ci correspondaient à notre philosophie : ouverture, diversité et professionnalisme. Est-ce pour cela que vous avez choisi Genilem ? Oui, PwC voulait soutenir un organisme d’aide à la création d’entreprise. La variété et l’ouverture d’esprit dans les sociétés sélectionnées par Genilem nous ont séduits. Tous les secteurs économiques sont représentés sans discrimination. De plus l’action de Genilem s’inscrit dans la durée et dans l’espace. Depuis plus de dix ans, l’association couvre toute la Romandie, ce qui veut dire sortir de la notion de canton pour pouvoir aller partout, sans restriction liée à l’origine géographique. Son taux de réussite dans l’accompagnement des entreprises a également été jugé satisfaisant. D’ailleurs la proposition de soutenir Genilem a été adoptée à l’unanimité par les associés romands, ce qui est significatif. Quelles ont été vos motivations ? Ce qui nous tient à cœur, c’est la Suisse et la Suisse romande. Nous voulons soutenir les entrepreneurs et les entreprises de demain. Celles qui seront les plus représentatives de demain et qui à leur tour soutiendront d’autres entreprises, renforçant ainsi toute l’économie de notre pays. Comme PwC fait partie de ces grandes sociétés, elle se doit d’aider les plus petites qui représentent d’ailleurs une grande partie de notre activité. Actualité des partenaires Les parrains de Genilem 90% du budget de Genilem est financé par les cotisations de ses membres. De différentes natures : parrains-entreprises, parrainscommunaux ou partenaires (Etats, Chambres de commerce, banques, organisations patronales), ils s’impliquent dans le développement économique de leur région. Nouvellement arrivé dans la constellation Genilem, PricewaterhouseCoopers (PwC), en la personne de Dominique Lustenberger, associé et responsable du siège de Lausanne, s’explique sur les motivations qui l’ont conduit à soutenir l’association. Nous sommes le plus grand prestataire de services pour les PME en Suisse. A travers l’action de Genilem, nous parrainons de nouveaux chefs d’entreprise. Nous favorisons ainsi l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs, motivée, sachant prendre des risques et étant à même de remplacer les patrons actuels, soit dans leur structure propre, soit dans celles préexistantes, un moyen de résoudre le problème de succession entrepreneuriale que connaît la Suisse. D’ailleurs on ne peut pas conseiller des entrepreneurs sans assurer leur relève. Une relève qui est également commerciale pour PwC ? Bien sûr ! Ça fait partie de la stratégie de la firme suisse. On a des grands clients internationaux mais on vit principalement dans un marché local. Ce qui nous importe, c’est donc aussi ce développement local ! Si nous ne voulions comme clients que des grandes entreprises, nous n’aurions que quelques bureaux en Suisse. Or, nos quatre bureaux romands occupent 600 collaborateurs au service aussi bien des multinationales que de nombreuses PME. Pourtant on associe plutôt PwC aux grandes entreprises. C’est peut-être en raison de notre structure. Notre présence internationale nous permet de travailler avec des grands groupes. Mais 40% de notre activité est en lien avec les PME. Chaque siège a une équipe qui leur est dédié et qui propose une gamme complète de services : révision des comptes, conseils fiscaux, conseil d’entreprise, etc. Quand une petite entreprise vient nous voir, nous ne faisons aucune différence. Il s’agit d’un client au même titre qu’une multinationale et que nos honoraires soient importants ou pas, nous ne faisons pas de distinction ! Les PME pensent que vous êtes trop cher pour elles ? Est-ce qu’une entreprise en démarrage peut venir vous voir ? Cher. Tout dépend des services demandés. On est ouvert à soutenir les entreprises car c’est surtout le projet qui nous intéresse. Nous sommes convaincus par des gens, des produits, pas uniquement par le bilan ou le compte d’exploitation. Notre porte est toujours ouverte, quitte à ce que ça n’aboutisse pas. C’est pourquoi les honoraires ne doivent pas être un obstacle. Nous sommes toujours prêts à nous adapter à chaque situation selon la taille de l’entreprise. Propos recueillis par Frédéric Vormus Créateurs No 5 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 1Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 2-3Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 4-5Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 6-7Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 8-9Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 10-11Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 12-13Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 14-15Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 16-17Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 18-19Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 20-21Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 22-23Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 24-25Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 26-27Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 28-29Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 30-31Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 32-33Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 34-35Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 36-37Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 38-39Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 40-41Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 42-43Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 44-45Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 46-47Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 48-49Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 50-51Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 52-53Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 54-55Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 56-57Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 58-59Créateurs numéro 5 jun/jui/aoû 2008 Page 60