Créateurs n°4 mar/avr/mai 2008
Créateurs n°4 mar/avr/mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de mar/avr/mai 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Genilem

  • Format : (230 x 330) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : convaincus, croyants ou fous, que sont-ils ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
Produits du trimestre Franck Rolland, passionné de gastronomie japonaise, a conçu et développé de manière indépendante un ustensile inédit pour la fabrication des sushis. Parmi ses nombreuses variantes, le maki, petite bouchée de riz et de poisson roulée dans une algue, est le plus délicat à réaliser. Malgré divers procédés industriels de Société genevoise active depuis 2003, Genexion réussit le pari d’offrir une plate-forme d’étude clinique internationale à des entreprises de toutes tailles. Son service s’adresse aux sociétés ayant besoin de mener des tests sur ses produits, qu’il s’agisse de médicaments, de matériel médical, de nutrition médicale ou encore de cosmétique. Avec ses 50 collaborateurs expérimentés, Genexion offre de grands avantages. Elle allie les atouts de la petite structure (flexibilité, réactivité, gestion personnalisée) à un fonctionnement décentralisé et à une large gamme de prestations. Fonctionnant selon le système de l’in-sourcing, Genexion offre une équipe dédiée à chaque projet, avec des spécialistes médicaux, de gestion de données ou encore des spécialistes en statistiques. Genexion offre son service aussi bien aux grands laboratoires qu’à des petites biotechs. Elle vise particulièrement les entreprises actives dans le « early development stage ». www.easy-sushi.com Carte de visite de Easy sushi en page 33 L'easy sushi révolutionne la cuisine japonaise production, aucun ustensile ne permet la préparation familiale du maki. Celle-ci reste l’affaire des spécialistes du makisu, la natte de bambou traditionnellement utilisée pour rouler le maki. L'easy sushi a remporté la médaille d'or au Salon des Inventions 2007 de Genève (accompagnée des félicitations du jury) pour son caractère unique, simple et efficace. Cet ustensile met la confection des makis à la portée de tous, cuisiniers amateurs ou professionnels. Son nettoyage par simple rinçage lui confère une hygiène supérieure à celle du makisu. Les études cliniques à la portée des petits et des grands 56 Créateurs No 4 www.genexion.com
Du privé dans le social La prise en charge de personnes avec une déficience intellectuelle, au même titre que celle de personnes en situation de handicap, est considérée parfois comme étant du ressort du seul service public. Or, quand bien même ce domaine s’inscrit dans un cadre législatif précis, fédéral et cantonal, contrôlé par des instances étatiques incontournables, un état des lieux du réseau actuel peut interpeller chacun par son importante diversité, qui fait place à des fondations de droit privé en plus des organismes publics. « Droit privé » : terminologie qui peut prêter à une certaine confusion et qui engage parfois à considérer ce secteur privé comme entièrement indépendant et régi par des règles proches du milieu économique. Or ne nous y trompons pas : si la gestion de ces fondations peut reposer sur des stratégies quasi aussi étendues que ce que le spectre politique peut nous offrir, leur indépendance financière reste, elle, toute relative. Cette précision a toute son importance lorsque l’économie privée est abordée pour des demandes de soutien financier. Le premier réflexe est en effet souvent de considérer que cette aide suppléerait une obligation étatique et, cette dernière reposant sur des fonds publics, que l’apport serait alors en quelque sorte une deuxième contribution – après celle fiscale – du citoyen que nous sommes tous… La réalité est toute autre, car si les charges d’exploitation reposent en effet essentiellement sur des subventions de la Confédération ou du Canton, les besoins d’investissements ne trouvent pas de réponse dans ces seuls subsides. L’économie privée a donc bien sa place dans le milieu social. Mais cette place dépasse de loin le seul soutien financier. Le milieu de la prise en charge de la personne en situation de handicap fait en effet également face depuis certaines années aux réalités du management. Des certifications ISO aux rapports de performance, sans parler des futurs contrats de prestations, garantissant efficience et efficacité, le professionnel du social s’est rapproché du chef d’entreprise et doit nécessairement s’en inspirer. La « Fondation Ensemble en faveur des personnes avec une déficience intellectuelle » suit ce mouvement. Issue il y a 20 ans d’une association de parents, cette fondation de droit privé assure l’accueil, l’hébergement, l’éducation et la formation de près de 150 personnes, de la petite enfance à l’âge adulte. Pour ses cinq établissements, le Jardin d’Enfants Ensemble (de 2 à 4-5 ans), l’Ecole La Petite Arche (de 4 à 11-15 ans), L’Atelier (de 15 à 18 ans), Claire Fontaine et L’Essarde (dès 18 ans). Le processus de changement vers une gestion d’entreprise a débuté par l’optimisation des ressources financières, humaines et des infrastructures, à laquelle s’est greffée l’optimisation des instances stratégiques, visant une véritable gouvernance. M. Jérôme Laederach Mais si la démarche est nécessaire, elle n’en reste pas moins délicate. Car avec des succès tels que le redressement des finances, l’assise de la gestion des ressources humaines et des infrastructures, la visibilité et le développement de la communication, tant à l’externe qu’à l’interne, la mise en place de soirées événementielles, il y a le risque de s’enorgueillir. Surtout si la mission première n’est pas respectée : la prestation Sociophile offerte, sa qualité, son évolution. Et si le monde de l’économie peut inspirer celui du social, c’est probablement au carrefour de l’économie sociale solidaire que ces deux univers se rencontreront et où l’entreprise sociale pourra, à son tour, apporter des pistes au milieu économique. Jérôme Laederach Directeur de la Fondation Ensemble www.fondation-ensemble.ch CCP 12-11933-2 Créateurs No 4 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 1Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 2-3Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 4-5Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 6-7Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 8-9Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 10-11Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 12-13Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 14-15Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 16-17Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 18-19Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 20-21Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 22-23Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 24-25Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 26-27Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 28-29Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 30-31Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 32-33Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 34-35Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 36-37Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 38-39Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 40-41Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 42-43Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 44-45Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 46-47Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 48-49Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 50-51Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 52-53Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 54-55Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 56-57Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 58-59Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 60-61Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 62-63Créateurs numéro 4 mar/avr/mai 2008 Page 64