Créateurs n°3 déc 07/jan-fév 2008
Créateurs n°3 déc 07/jan-fév 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de déc 07/jan-fév 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Genilem

  • Format : (230 x 330) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : financement, pas de cadeau sous le sapin !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
Financement Ils ont levé des fonds ! Découvrez trois sociétés qui ont réussi leur tour de table. Medyssen Sàrl Que fait Medyssen ? Eric Chevallier : Nous développons des instruments d’injection automatisés pour produits à forte viscosité. La première application de notre « stylo à injection » est la médecine esthétique, très demandeuse car encore assez artisanale. Si notre premier prototype est encore relativement simple, les générations à venir permettront de visualiser et de palper la bonne zone à traiter. Cela nous ouvre des JMC Lutherie SA Quelle est la spécialité de JMC Lutherie SA ? Céline Renaud : JMC Lutherie SA crée et fabrique des guitares acoustiques et électriques, ainsi que des objets de résonance. Toutes les réalisations intègrent l’épicéa de résonance de la Forêt du Risoud ou d’autres essences locales. Notre vocation est de valoriser notre patrimoine régional. JMC Lutherie a également pour vocation de donner une nouvelle dimension à l’instrument de musique grâce aux techniques de fabrication qui sont originales et novatrices. En effet, notre art de la lutherie et notre implication dans tous les stades de réalisation (de la forêt à l’instrument et jusque sur la scène), nous permettent Addex Pharmaceuticals Quel est le domaine d’activité d’Addex Pharmaceuticals ? Vincent Mutel : Nous développons des produits pharmaceutiques pour le traitement de pathologies importantes. La société prend en charge la création de molécules thérapeutiques et leur développement jusqu’à un certain stade. Par la suite, nous recherchons des partenariats avec des grandes entreprises pharma afin de co-développer et vendre nos produits. 48 Créateurs No 3 Carte de visite de Medyssen en page 37 pistes vers la médecine rhumatologique ou d’autres médecines ambulatoires. Pourquoi avez-vous levé des fonds ? Ces fonds nous sont nécessaires pour quatre raisons. Nous devons d’abord finaliser le prototype pour obtenir une validation par les futurs utilisateurs. Ensuite, nous lancerons la phase d’industrialisation et effectuerons quelques démarches règlementaires en vue d’obtenir de donner au son une couleur, une forme, une véritable présence. En quelque sorte, nous sommes des designers du son. Pourquoi avez-vous levé des fonds ? Notre recherche de fonds avait pour objectif le développement de la marque. Nous désirons former des guitariers-luthiers, augmenter notre capacité de production et ainsi réaliser les objectifs commerciaux d’une entreprise reconnue au niveau international. Un autre objectif plus particulier est d’impliquer des personnes de longue expérience issue de divers domaines. Nous avons réalisé une augmentation de capital par l’émission de 100 nouvelles Carte de visite de JMC Lutherie en page 43 Pourquoi avoir levé des fonds ? Il s’agissait de financer le développement du pipeline de produits et de la plate-forme technologique. La clé est la découverte et le développement de nombreuses molécules. Nous n’avons pas les coûts les plus importants associés au développement des produits car nous vendons les molécules avant les phases nécessitant le plus de financement. Le corollaire de notre modèle est de pouvoir disposer d’une plate-forme importante pour la découverte, la valorisation et la vente des molécules. Tout le financement a été dirigé vers cet objectif. un marquage CE et enfin nous poursuivrons la recherche de partenariats, avec des entreprises établies dans le canton, dans les domaines de l’imagerie médicale, la miniaturisation et l’intégration. Comment vous y êtes-vous pris ? Le plus simplement du monde ! Je connaissais la FIT pour l’avoir déjà sollicitée en 2006 pour un autre projet. Le réflexe était dès lors naturel, ce d’autant actions nominatives de CHF 1000.-. Pour trouver ces nouveaux actionnaires, nous avons investi beaucoup de temps car nous souhaitions les rencontrer personnellement. Afin d’accroître le nombre de contacts, nous n’avons pas utilisé uniquement notre propre réseau mais aussi celui de ces personnes contactées. Comment êtes-vous arrivé à vendre vos actions ? Nous avons édité un dossier présentant l’entreprise, ses réalisations et ses valeurs. Nous avons mis l’accent sur la valorisation du bois de l’épicéa d’harmonie, sur le caractère exceptionnel Comment avez-vous procédé ? Vincent Mutel : Nous avons d’abord fait l’objet d’un « seedfunding » qui a permis de débuter. A la suite du développement de molécules, des investissements plus importants ont été nécessaires pour le matériel et l’engagement de personnel qualifié, d’où le premier tour de financement de CHF 10 millions en 2002. Il reflète notre business modèle, orienté sur la vente de produits à la grande pharma aux exigences qualitatives très élevées. Il nous a fallu investir de manière conséquente, afin de répondre à celles-ci.
Eric Chevalier medyssen@yahoo.com site web en construction. plus que mon coach CTI Start-up m’y a fortement encouragé. Les choses sont allées assez vite : montage et remise du dossier en juillet ; décision d’entrer en matière le 20 du même mois ; présentation devant la FIT (et acceptation) le 13 septembre ; versement des fonds après règlement des formalités juridiques le 10 octobre. de nos produits ainsi que sur nos inventions. Tout tourne autour de la passion, de la sensibilité et de notre philosophie de l’authentique. En fait, nous avons également proposé à ces personnes de participer à la merveilleuse aventure de JMC Lutherie SA. Cette entreprise et le métier de guitarierluthier sont tous deux des passions liés à des traditions et plusieurs savoir-faire. C’est pourquoi nous tenions à ce que nos nouveaux actionnaires aiment également cet univers et puissent s’y impliquer. Une belle levée de fonds mais surtout un bel encouragement ! En 2004, un deuxième tour de financement de CHF 50 millions s’est imposé pour développer la plate-forme technologique embryonnaire. Un troisième tour en 2006, a permis de lever CHF 40 millions, un investissement essentiel pour mener certains programmes et réaliser des développements cliniques. Nous avions comme objectif de prouver l’efficacité clinique de la molécule ADX10059, afin d’accéder à d’autres financements pour des développements plus conséquents. L’IPO, une levée de fonds de CHF 137 millions, a été Pierre-Antoine Grisoni nécessaire pour que la société continue à croître, et atteigne une taille suffisante au développement des activités cliniques et à l’avancement de nos produits. C’est clairement une étape de développement. Nous avons aujourd’hui des actions cotées à la bourse Suisse, ce qui implique pour notre société une valorisation en fonction de la performance et une gestion transparente. Financement FIT (Fondation pour l’Innovation Technologique) Vincent Mutel, CEO www.addexpharma.com Céline Renaud et Jean-Michel Capt celine@jmcguitars.com www.jmcguitars.com Financement Réalisation par Régis Joly, Leïla Kamel et Irina Sakharova Quitt 2 prêts de CHF 100 000, remboursables sur cinq ans, dont trois sans intérêts, accordés en septembre et en juin 2007. Les prêts sont accordés à la société avec remise d’une garantie du porteur de projet pour 50% de celui-ci. Capital avant la levée de fonds : CHF 20 000 Financement par augmentation de capital avec des petits porteurs Avant l’augmentation : CHF 170 000 divisé en 1700 actions de CHF 100 Augmentation de 100 nouvelles actions de CHF 1000 Créateurs No 3 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 1Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 2-3Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 4-5Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 6-7Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 8-9Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 10-11Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 12-13Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 14-15Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 16-17Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 18-19Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 20-21Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 22-23Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 24-25Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 26-27Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 28-29Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 30-31Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 32-33Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 34-35Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 36-37Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 38-39Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 40-41Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 42-43Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 44-45Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 46-47Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 48-49Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 50-51Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 52-53Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 54-55Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 56-57Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 58-59Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 60-61Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 62-63Créateurs numéro 3 déc 07/jan-fév 2008 Page 64