Créateurs n°14 sep/oct 2010
Créateurs n°14 sep/oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de sep/oct 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Genilem

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : les institutions dopent la création d'entreprises.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30 Les institutions dopent la création d’entreprises Dossier Irina Sakharova Quitt Soutenir et valoriser l’innovation en milieu hospitalier Des idées innovantes voient le jour quotidiennement dans le milieu professionnel riche et complexe des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG). Le « Bureau de l’innovation des HUG » vient aider les porteurs de projets à valoriser leurs innovations. Sandrine Hertzschuch et Pierre-Jean Wipff Responsables du Bureau de l’innovation des HUG Créateurs No 14 - AUTOMNE 2010 « Depuis plusieurs années, nous nous rendions compte que de nombreuses innovations prenaient naissance aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), c’est donc tout naturellement que nous avons décidé de lancer le Bureau de l’innovation des HUG en octobre 2009, raconte Pierre-Jean Wipff l’un des deux responsables de cette jeune structure. Ces innovations sont le fait de nombreux collaborateurs - médecins, soignants et aidessoignants. Auparavant de nombreuses idées passaient à la trappe car les gens n’avaient pas le temps de s’occuper des aspects administratifs. Les inventeurs s’en occupaient de manière non-structurée, ce qui ralentissait considérablement le processus et diminuait le taux de réussite. » Depuis l’année passée, le Bureau de l’innovation offre un service d’information et de conseil aux innovateurs. Son objectif principal : être l’interface entre les porteurs de projets au sein des HUG et différents acteurs de l’innovation. « Notre rôle consiste à mettre les gens en relation, faciliter les contacts essentiels », poursuit Pierre-Jean Wipff. Dans un premier temps, la structure a laissé les chercheurs se manifester spontanément. En parallèle, une campagne d’information a été menée en interne et à l’externe afin de faire connaître la nouvelle démarche des HUG. « Suite à cela, il y a eu une véritable prise de conscience de l’existence de cette structure. » Actuellement les efforts de communication se poursuivent afin de sensibiliser les employés : un site internet est en développement et un programme de visites auprès des chefs de services s’organise. « Auparavant de nombreuses idées passaient à la trappe car les gens n’avaient pas le temps de s’occuper des aspects administratifs. » Pourquoi les Hôpitaux Universitaires de Genève se sont-ils lancés dans cette démarche de soutien et de valorisation des innovations ? La réponse de Pierre-Jean Wipff est claire : « Structurer cette démarche permet de confirmer que les HUG ne sont pas uniquement un centre de soins à la pointe mais aussi un pôle de recherche où, en innovant de façon permanente, nous travaillons à l’amélioration de la prise en charge des patients. C’est un message fort que nous souhaitons communiquer. »
Dossier Les institutions dopent la création d’entreprises 31 Pierre-Jean Wipff souligne également que la proximité avec les patients crée un environnement d’innovation dans lequel les employés développent une sensibilité particulière, capable de les guider vers des innovations à forte applicabilité dans un univers de soins. Composée de deux spécialistes, la nouvelle structure a rapidement trouvé sa place au sein de la célèbre institution de soins genevoise. Le Bureau est formé de deux profils complémentaires : Sandrine Hertzschuch, cheffe de projet innovation, formée à la création d’entreprises et connaissant parfaitement les HUG et ses mécanismes de fonctionnement, et Pierre-Jean Wipff, coordinateur de l’innovation, scientifique et entrepreneur. De nombreux projets bénéficient déjà du soutien du Bureau de l’Innovation, comme l’explique Sandrine Hertzschuch : « Avec chaque nouveau projet, nous sommes confrontés à des problématiques différentes. Chaque innovation a, en effet, un parcours spécifique à son domaine d’application. Par exemple, si on a besoin d’utiliser des échantillons de tissus, de cellules ou de sang, des démarches spécifiques sont requises, si on doit faire appel aux patients, alors un protocole de recherche doit être mis en place et validé par un comité d’éthique. Du fait de la diversité des questions et de la complexité inhérente au domaine médical, il ne peut y avoir de réponses standardisées et chaque projet amène des questionnements nouveaux. » L’équipe passe chaque nouveau projet par une check-list générale permettant d’identifier les démarches spécifiques nécessaires. Ceci permet un gain de temps considérable pour les porteurs de projets. Forts d’un important réseau de contacts à l’interne et à l’externe, notamment avec des incubateurs Journée de l’Innovation La Journée de l’innovation, organisée le 13 octobre prochain de 12 h 30 à 17 h 30, est une autre facette du travail mené par la nouvelle structure des HUG. Organisée sous l’égide du Prof. D. Pittet, initiateur de la démarche d’innovation mise en place par les HUG, cette manifestation vise à promouvoir l’inventivité et la créativité en milieu hospitalier. L’objectif principal consiste à stimuler les interactions entre les parties prenantes du monde économique et les collaborateurs des HUG, et d’informer ces derniers des démarches de valorisation. Cette quatrième édition mettra l’accent sur le financement - un élément essentiel pour la valorisation de l’innovation, ainsi que les témoignages d’entrepreneurs dans le milieu médical. Pour en savoir plus : www.hug-ge.ch/hug_cite/journeeinnovation_2010.html technologiques, des organismes d’accompagnement, de financement ou encore des business angels, les collaborateurs de la nouvelle structure avouent leur plus grand challenge actuel : être reconnus comme la structure d’aide aux innovateurs au sein des HUG. « Maintenant que les gens commencent à nous connaître, ils viennent nous voir au début du processus - cela élimine pas mal de frustrations et nous permet de faire un maximum pour faire avancer chaque projet le plus rapidement possible », précise Sandrine Hertzschuch. Parmi les exemples de projets accompagnés par le Bureau de l’innovation figure notamment une jeune start-up genevoise, soutenue également par le Service de la promotion économique de Genève : Stemergie Biotechnology SA (lire également l’article consacré à cette société dans l’édition d’été 2010 de Créateurs). Le Bureau de l’innovation a soutenu le projet entrepreneurial en clarifiant de nombreux aspects administratifs en relation avec les HUG. Il a notamment fallu cadrer l’utilisation des cellules par un contrat spécifique. La nouvelle structure de soutien à l’innovation est avant tout au service des employés des HUG, mais elle aide également les entreprises externes désireuses de collaborer avec des spécialistes de l’institution hospitalière. Par exemple, si une société souhaite obtenir un avis d’expert médical, elle peut également faire appel au Bureau de l’innovation. Comme le souligne Pierre- Jean Wipff, « nous sommes proches du terrain aussi bien que de la Direction générale et de la Direction médicale. Nous connaissons bien la maison et nous pouvons facilement faire appel à un chef de service si nécessaire. Nos réseaux, internes et externes, représentent une force considérable ». Créateurs No 14 - AUTOMNE 2010



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :