Créateurs n°11 déc 09/jan-fév 2010
Créateurs n°11 déc 09/jan-fév 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de déc 09/jan-fév 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Genilem

  • Format : (212 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : du chômage à l'entreprise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
56 SOCIOPHILE Evelyne Gosteli, Directrice et Anne Marie von Arx-Vernon, Directrice ajointe Au cœur des Grottes Créateurs No 11 - décembre 2009 échanges Le Foyer « Au Cœur des Grottes » est un espace genevois d’accueil et d’hébergement pour des femmes en situation de précarité, seules ou accompagnées de leurs enfants. Trente dames et quinze à vingtcinq enfants y séjournent quotidiennement. Nous offrons un mode de vie stimulant, propice à la valorisation de la personne, de ses ressources et de ses compétences, orienté vers une réinsertion. Mme Anne Marie von Arx-Vernon, Mme Evelyne Gosteli, Mme Sér.tif Fondation Fondation AU DES GRO ES www.acdg.info Fondation « Au Cœur des Grottes » Rue de l’Industrie 14 1201 Genève Chaque année, environ 120 femmes accompagnées de 75 enfants séjournent dans notre Foyer. Deux tiers d’entre elles s’échappent d’un contexte violent : violence domestique, traite des êtres humains, exploitation sur le lieu de travail… La plupart d’entre elles ont tout à reconstruire… elles se retrouvent sans logis, sans ressources, sans trop savoir si l’avenir est encore possible. Dès lors, entrevoir une possibilité d’activité professionnelle est une formidable source d’encouragement et de remise en route. C’est la raison pour laquelle, en octobre 2004, nous avons ouvert une boutique de réinsertion : « Aux Trésors Retrouvés ». Les pensionnaires du « Cœur des Grottes » peuvent y effectuer un stage pendant lequel elles découvrent les différents aspects du travail dans ce secteur de vente. Depuis octobre 2004, sous la responsabilité de notre collègue Anne Demarchi, environ quinze femmes ont bénéficié de cette étape de réinsertion. La plupart d’entre elles sont aujourd’hui indépendantes de l’aide sociale. Elles ont retrouvé une activité professionnelle et, de ce fait, leur autonomie financière. En plus de proposer un espace d’intégration par le travail à des femmes accueillies au « Cœur des Grottes », nous avons, en novembre 2008, créé un emploi de solidarité et engagé une professionnelle de la vente. Nous nous réjouissons de favoriser ainsi la réinsertion professionnelle de femmes courageuses, compétentes et motivées. « Aux Trésors Retrouvés » … parce que des femmes y ont retrouvé des Trésors de dignité, de confiance et de compétence. « Nous nous réjouissons de favoriser ainsi la réinsertion professionnelle de femmes courageuses, compétentes et motivées. » « Aux Trésors Retrouvés » … parce que de véritables Trésors de brocante y sont agréablement exposés et attendent votre visite. Vous y trouverez de jolis objets raffinés ainsi que des habits de marques. « Aux Trésors Retrouvés » est situé au 40, rue de Zurich. Nous vous invitons à venir y choisir des cadeaux pour vos amis. Une manière sympathique d’allier le plaisir de faire plaisir à un geste concret de solidarité, utile pour les femmes bénéficiaires et pour l’économie genevoise !
échanges Hervé Lebret Un Européen dans la Silicon Valley, Aart de Geus SUCCESS STORY Aart de Geus est né aux Pays-Bas en 1954. A l’âge de 4 ans, il arrive avec ses parents en Suisse romande et en 1978, il reçoit son diplôme de l’EPFL. Il quitte ensuite la Suisse pour les Etats-Unis où il obtient son PhD au Texas. Après quelques années chez General Electric (GE), il fonde Synopsys en 1986, lève $15 M de capital-risque avant que la société n’entre en bourse en 1994. En 2008, Synopsys compte plus de 5’600 employés, des ventes de $1.3 milliard et une capitalisation boursière de $3 milliards. Selon lui, « tout Européen qui va en Amérique du Nord est en quête ». Lorsqu’il arrive aux Etats-Unis, il considère que sa grande chance a été de trouver un mentor, Ron Rohrer, son directeur de thèse, lui a donné la latitude de faire ce qu’il voulait. Il a appris à gérer une équipe d’étudiants, un savoir-faire qu’il transformera en style de management : « Les membres d’une équipe s’appuient les uns sur les autres, il y a un rôle spécifique pour chacun, ce qui contribue à cet écosystème qui s’entretient de lui-même ». Chance autant que destin, reconnaît-il. « Les membres d’une équipe s’appuient les uns sur les autres, il y a un rôle spécifique pour chacun, ce qui contribue à cet écosystème qui s’entretient de lui-même ». Aart de Geus prouve la difficulté de prédire l’avenir dans les hautes technologies par une autre anecdote. « En 1978, j’assistais à une conférence en Suisse qui réunissait les leaders de la microélectronique. Ils étaient tombés d’accord sur deux choses. Point N°1, l’électronique allait devenir une industrie majeure. Point N°2, passer la barrière du micron serait le défi majeur de cette industrie émergente. Et ce sont les mêmes personnes qui firent ces prédictions qui, vingt ans plus tard, travaillent à 22 nanomètres (0,02 micron) », ajoute-t-il en riant. « La morale de tout ceci est qu’à chaque fois que l’on prédit la fin de quelque chose en high-tech, il y a toujours un tournant ou une nouvelle perspective qui permet un nouveau progrès. » L’art de la métamorphose… L’homme est un adepte de la complexité et de la métamorphose. Tout compte et tout change. Au début d’une start-up, ce sont les idées et les personnes qui comptent. « Je travaillais chez General Electric et j’ai dû me poser une question éthique : pouvais-je développer mes idées dans une start-up ? Après tout, il s’agissait de leur propriété intellectuelle. » La réponse fut trouvée en posant la question à sa hiérarchie. GE lui donna non seulement l’autorisation, mais investit dans sa start-up Synopsys. L’argent et les valeurs sont deux autres ingrédients essentiels. Mais bientôt il s’agit de transformer le bébé. L’adolescence va passer par les produits, les clients, les ventes. Se sent-il chanceux d’avoir réussi à contrer cette crise de croissance ? « La chance sourit à ceux qui sont préparés. Il y a une combinaison fortuite de géographie, de personnes (étudiants, managers), de modèle d’affaires viable et de marketing adapté sans oublier de disposer de la bonne technologie au bon moment. » … au risque de la fossilisation ! L’âge adulte passe par la mise en place de processus, de managers expérimentés, mais il faudra avoir vaincu ces tempêtes adolescentes si bien décrites par Geoffrey Moore dans « Inside the Tornado ». Aart de Geus résume ces métamorphoses continues par la capacité à gérer en parallèle les équipes, les clients, les investisseurs, les produits, leurs cycles de vie mais aussi les managers, la direction, l’implémentation. Toutes ces choses sont interdépendantes et on fait souvent l’erreur de le négliger. Dans la présentation qu’il fit à l’EPFL en 2007, il présenta avec humour la liste des acquisitions faites par Synopsys depuis sa fondation. Le sens de l’humour est peut-être un ingrédient utile. Sens de l’humour qui cache l’humilité de celui qui a réussi sans donner de leçons. S’il y a une leçon à retenir, c’est qu’il faut essayer, être curieux et s’adapter. Le succès sera peut-être sur le chemin. Prochain article : Un Suisse dans la Silicon Valley Références : Aart de Geus à l’EPFL (vpiv.epfl.ch) Peggy Aycinena (www.eetimes.com) The Aart of Analogy is alive and wellat Synopsys -2001 The Aart of Analogy Revisited -2009 Aart de Geus Créateurs No 11 - décembre 2009 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 1Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 2-3Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 4-5Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 6-7Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 8-9Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 10-11Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 12-13Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 14-15Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 16-17Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 18-19Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 20-21Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 22-23Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 24-25Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 26-27Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 28-29Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 30-31Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 32-33Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 34-35Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 36-37Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 38-39Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 40-41Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 42-43Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 44-45Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 46-47Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 48-49Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 50-51Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 52-53Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 54-55Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 56-57Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 58-59Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 60-61Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 62-63Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 64-65Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 66-67Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 68-69Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 70-71Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 72