Créateurs n°11 déc 09/jan-fév 2010
Créateurs n°11 déc 09/jan-fév 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de déc 09/jan-fév 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Genilem

  • Format : (212 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : du chômage à l'entreprise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 Actualité deS partenaires Actualité Genilem Propos recueillis par Frédéric Vormus NexLibris, lauréat du Prix Genilem Entrepreneur HES Avec ce chèque de CHF 20 000 qui lui a été remis le 5 novembre à la FER-Genève, Patrick Gonzalez va pouvoir lancer sa Sàrl. Le jeune ingénieur, lauréat du Prix Genilem Entrepreneur HES, développe un projet qui modifie les modalités de lecture. Patrick Gonzalez Genilem et la HES-So Genève ont organisé un concours pour promouvoir l’esprit d’entreprise dans les Hautes écoles. Prix pour le gagnant : une société à responsabilité limité livrée clé en main et trois ans d’accompagnement Genilem. Après avoir rédigé leur business plan, les participants ont dû défendre leur projet devant un jury de spécialistes. Le gagnant, Patrick Gonzalez, de la Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture (HEPIA) propose une alternative innovante aux livres électroniques d’Amazon ou Sony. Pour quel projet avez-vous gagné le Prix Genilem Entrepreneur HES ? Patrick Gonzalez : J’ai reçu le prix pour NexLibris, un projet qui permet de lire des livres électroniques sur des téléphones portables de dernière génération tels que Iphone, Android, tout en offrant des possibilités qui n’existent pas encore sur les plateformes du marché. NexLibris ne sera disponible dans un premier temps que sur Iphone. Tous les livres, que ce soient des romans ou des ouvrages plus techniques mais également des journaux pourront être lus. Concrètement, comment cela fonctionne-t-il ? Nous voulons développer une application Iphone qui permettra de télécharger des livres électroniques, soit en les achetant, soit en les téléchargeant gratuitement s’ils sont libres de droit. Les livres gratuits proviendront notamment du projet Gutenberg et ceux payants seront directement issus des éditeurs avec lesquels nous réaliserons des partenariats. Quid de la concurrence ? Les tablettes Kindle d’Amazon ou celle de Barnes & Noble (la plus grande chaine de librairies des Etats-Unis,ndlr) ne sont pas des concurrentes directes. Sur téléphones mobiles une application, Stanza, a déjà été développée mais NexLibris se différencie de deux façons. D’abord en ajoutant aux livres un aspect communautaire. En lisant, on tombe sur un passage difficile, on ressent le besoin de poser des questions ou de discuter de l’interprétation. On sélectionne le passage, on le copie et on peut le poster pour lancer une discussion. Ensuite en faisant évoluer le support. Depuis le projet Gutenberg, le livre électronique n’a pas évolué. Il s’agit simplement d’une numérisation des contenus Créateurs No 11 - décembre 2009 www.genilem.ch Organismes sans aucune plus-value. L’idée est de profiter des possibilités offertes par les téléphones mobiles actuels pour proposer une expérience intéressante : écouter du son, lire de la vidéo, exécuter des animations et bien d’autres choses encore… S’agit-il de l’avenir du livre ? Je n’ai pas la prétention de dire que c’est la voie du futur. Mais le marché peut évoluer dans cette direction. Même si ça ne fonctionne pas, j’espère juste que le livre électronique va évoluer et ne pas rester un simple contenu numérisé. Je ne vais pas aller vers des éditeurs et leur dire : « Faitesmoi un livre qui utilise toutes ces fonctionnalités ». Je les leur proposerai et les inciterai à en utiliser un maximum. Ces fonctionnalités sont de toute façon intégrées au projet. Vous comptez faire de l’argent en prélevant des pourcentages sur les livres vendus, mais comme pour la musiques ou les films, est-ce que les gens ne vont pas pirater les contenus ? Le problème n’est pas nouveau. On peut lutter contre le piratage en installant des dispositifs de protection mais il faut aussi pratiquer des prix qui ne poussent pas les gens à pirater. Si ces nouvelles possibilités sont réalisées correctement, cela devrait avoir une influence sur les ventes. La chute de la presse prouve que les méthodes actuelles marchent de plus en plus mal, il faut donc bien essayer quelque chose d’innovant. D’où vous vient cette envie d’entreprendre ? Il ne faut pas la chercher trop loin. Soit on l’a, soit on ne l’a pas. J’ai toujours aimé réaliser des choses nouvelles, ne pas être bridé dans ce que je voulais créer. Apporter des idées et les réaliser, c’est ce que j’ai envie de faire. A partir de là, … Avec cinq amis, nous avons déjà fondé une entreprise : Abonobo, qui développe des applications pour téléphones mobiles de dernière génération. Nous avons déjà participé à Telecom09 et les perspectives sont réjouissantes. Vous n’avez donc pas peur de vous lancer ? Non car en plus ma famille et des amis me soutiennent complètement. Ça sera, quoi qu’il arrive, une formidable expérience que je ne regretterai jamais.
Organismes Actualité Genilem du Monde Andrea Zaninetti, Directeur Genilem Monde Forces de femmes Rachâa Bedjaoui-Chaouche - Algérie J’ai rencontré Rachâa pour la première fois en septembre 2008. Elle venait de terminer brillamment un master à l’Ecole Supérieure Algérienne des Affaires, option marketing et s’était engagée à reprendre la direction de Genilem-Algérie (GA). Très vite, ce qui m’a le plus impressionné, c’est l’énergie qu’elle a immédiatement déployée pour trouver des solutions aux divers obstacles semés sur la route du projet. Avec une rare force de persuasion et une ténacité hors du commun, Rachâa a affronté un par un les blocages et est parvenue, la plupart du temps, à les dépasser ou les contourner. Très à l’aise devant n’importe quel interlocuteur, quel que soit son rang, elle ne se laisse pas intimider ni détourner du but qu’elle s’est fixé : assurer viabilité et durabilité à GA. « Je suis du signe du Capricorne, m’a-t-elle dit un jour. Les vrais Capricorne ne lâchent jamais ce à quoi ils tiennent et plus l’opposition est âpre, plus ils s’accrochent ! ». Mais Rachâa n’est pas seulement à l’aise dans la bataille, elle possède également une force de proposition et de réflexion qui, alliée à celle de son équipe, a donné lieu à une refonte originale du concept Genilem, en vue de son adaptation au contexte économique algérien. Un document a vu le jour, qui circule actuellement entre les mains de personnalités influentes : il recense les grandes lignes du concept GA ainsi que les perspectives de développement de l’antenne locale. En un mot, l’accompagnement de GA s’articule autour de 5 axes (Marché, Produit, Trésorerie, Equipe, Perspectives) qui forment les rubriques d’un BP adapté au suivi du créateur. Autour de cette offre de base viendront se greffer divers services spécialisés, dont un pôle d’aide aux formalités administratives, ce qui ne sera pas superflu en Algérie… Grâce au large réseau de Rachâa, d’autres offres ponctuelles (ateliers, formations) s’ajouteront à l’éventail de prestations de GA : c’est ainsi que, début 2010, quelques créateurs de GA bénéficieront de l’expertise gratuite de consultants français. www.genilem.ch Actualité deS partenaires Genilem Monde compte actuellement trois antennes à l’étranger, dont deux sont dirigées par des femmes, Mlles Rachâa Bedjaoui-Chaouche en Algérie et Zahara Touré au Mali. Rachâa Bedjaoui-Chaouche - Algérie Zahara Touré - Mali Zahara Touré - Mali C’est au cours d’un séjour de prospection au Mali en vue de poser les jalons d’un futur Genilem que j’ai eu le plaisir de faire la connaissance de Zahara. Très déterminée, elle a tout de suite manifesté son désir de prendre les rênes du projet. Après quelques échanges de mail, elle est venue très vite avec une proposition spontanée, sous forme d’un document bien fourni dans lequel elle expose sa priorité : l’appui conseil aux entrepreneuses maliennes. Zahara propose que Genilem-Mali devienne une plateforme d’accueil et d’accompagnement de créatrices d’entreprises locales. Pour justifier le choix de ce public cible, Zahara évoque le fait qu’« au Mali, l’entreprenariat féminin est encouragé et l’indépendance économique des femmes une volonté politique affichée. » Elle ajoute que « le pays vient de modifier le Code du Mariage en y introduisant, entre autres, le respect mutuel entre époux. Ce facteur, apparemment anodin, est riche de conséquences positives pour les entreprises féminines. ». Zahara entend à moyen terme rendre disponible une palette de services adaptés aux petites entreprises gérées par des femmes, services qui permettraient entre autres de renforcer leurs capacités de gestion entrepreneuriale et leur approche du marché local. Zahara a tous les atouts en main pour réussir cet ambitieux projet. Titulaire d’une maîtrise en Sciences Economiques option gestion de l’Ecole Nationale d’Administration du Mali, elle a également été formée par le programme GERME (gérer mieux son entreprise) mis en oeuvre par le BIT. Sur le terrain, elle possède déjà une expérience professionnelle conséquente dans le domaine de l’appui entrepreneurial. Créateurs No 11 - décembre 2009 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 1Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 2-3Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 4-5Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 6-7Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 8-9Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 10-11Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 12-13Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 14-15Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 16-17Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 18-19Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 20-21Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 22-23Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 24-25Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 26-27Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 28-29Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 30-31Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 32-33Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 34-35Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 36-37Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 38-39Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 40-41Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 42-43Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 44-45Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 46-47Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 48-49Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 50-51Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 52-53Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 54-55Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 56-57Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 58-59Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 60-61Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 62-63Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 64-65Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 66-67Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 68-69Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 70-71Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 72