Créateurs n°11 déc 09/jan-fév 2010
Créateurs n°11 déc 09/jan-fév 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de déc 09/jan-fév 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Genilem

  • Format : (212 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : du chômage à l'entreprise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 Actualité deS partenaires Chambre de commerce, de l’industrie et des services de Genève (CCIG) Séminaire économique genevois : Forces et faiblesses de la place économique genevoise Les intervenants lors du Séminaire économique (de gauche à droite) : Clément Dubois, auteur de l’étude présentée, Blaise Goetschin, CEO de la BCGE, Jacques Jeannerat, directeur de la CCIG, Suzanne Thoma, présidente de la Promotion économique des cantons de Bâle-Ville et Bâle-Campagne, Martin Balters, CEO de Sécheron SA, et Roger de Weck, journaliste à Zurich et Berlin. Si Genève dispose d’indéniables atouts pour attirer de nouvelles entreprises sur son territoire, elle compte aussi de sérieux points noirs et ses efforts pour devenir plus attractive ne doivent pas se relâcher. C’est la conclusion nuancée mais optimiste qui ressort du Séminaire économique genevois 2009, co-organisé par la CCIG, la BCGE et l’Office cantonal de la statistique. Cette constatation s’appuie sur l’étude « Conditions cadres de Genève face à celles de Bâle et Zurich : opportunités et défis » *. Un climat politique favorable à l’économie se manifeste de manière globalement semblable dans ces trois centres urbains, à l’exception de la fiscalité, qui présente de fortes disparités : tant pour les sociétés que pour les personnes physiques, elle est nettement plus favorable à Zurich qu’à Genève et Bâle, où elle est similaire. La formation, un atout majeur La formation est excellente dans les trois cantons. Même si Zurich bénéficie de la présence de son école polytechnique fédérale, Genève dispose d’un énorme atout pour attirer les expatriés avec son réseau important d’écoles privées multilingues. Les conditions de financement sont favorables partout, mais Genève fait figure d’exception avec, en outre, un système efficace de soutiens publics aux nouvelles entreprises. En revanche, le canton souffre de l’exiguïté de son territoire, qui limite sa capacité industrielle et provoque pénurie et cherté des locaux, bureaux et logements privés. Enfin, Genève est en retard face à Zurich et Bâle en matière de transports publics régionaux ou transfrontaliers, d’aménagement des gares et des infrastructures pour les transports privés. Attirer des employés qualifiés Suzanne Thoma, présidente de la Promotion économique des deux Bâle, a expliqué comment l’essor de sa région est essentiellement basé sur le cluster des sciences de la vie. Elle a par ailleurs plaidé pour une émulation entre les régions suisses, une compétition frontale se révélant nuisible. Selon elle, les conditions cadres à l’échelle nationale sont cruciales pour les projets d’implantation : « La concurrence que je rencontre provient moins des autres régions suisses que de l’étranger, notamment des Etats-Unis. » Pour Martin Balters, CEO de Sécheron SA, Genève bénéficie d’une conjonction rare d’atouts qui en font une ville unique. Mais pour lui, la priorité dans une décision d’implantation réside dans la possibilité de trouver sur place ou d’attirer des employés très qualifiés, bien avant les questions de financement ou de fiscalité. Or il peine à recruter ingénieurs et techniciens correspondant aux besoins de son entreprise. Créateurs No 11 - décembre 2009 www.ccig.ch Organismes Le Séminaire économique genevois est organisé dans le cadre de la première partie de l’Evénement économique de la CCIG qui s’est déroulé le 15 octobre dernier au Centre international de conférences de Genève. Pendant la seconde, la Cérémonie de remise de Prix, l’entreprise VISILAB, leader suisse de l’optique, s’est vu récompensée pour sa grande contribution au dynamisme du commerce à Genève. PRG Tous les collèges bilingues ? Le journaliste Roger de Weck s’est attaché à décrire ce qui fait la particularité et la richesse de Genève, l’une des trois seules « villes de rencontre » qu’il voit en Europe, avec Berlin et Bruxelles. Un positionnement qui pourrait être renforcé, et dont Genève n’a peut-être pas vraiment conscience, fonctionnant plutôt dans une logique locale. Par ailleurs, en Suisse alémanique, on constate « une méconnaissance fantastique » de son dynamisme et de son rôle international. D’où une série de propositions audacieuses : pourquoi pas une représentation permanente à Berne et à Zurich ? Pourquoi ne pas inviter toutes les classes alémaniques à un séjour dans les écoles genevoises ? Pourquoi ne pas envisager que tous les collèges deviennent bilingues, français-allemand mais aussi anglais ou chinois ? Ces pistes sont à retenir, répond Blaise Goetschin, CEO de la BCGE, dans ses conclusions. Outre le développement de foyers industriels innovants, il faut être conscients du poids des organisations internationales et des multinationales en matière d’emploi. Genève constitue une place économique attrayante, des entreprises continuent à s’y installer. Dans le climat actuel, Genève est en mesure de résister aux pressions internationales, mais ne peut pour autant se passer de relations d’affaires croissantes avec l’étranger : « Il faut se défendre sans se replier », a-t-il conclu. * L’étude peut être téléchargée sur notre site www.ccig.ch, elle est aussi disponible dans les 23 agences BCGE et à la CCIG.
Organismes Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie (CVCI) Actualité deS partenaires A la CVCI, l’international élargit son environnement local www.cvci.ch Miranda-Photography Les entreprises et organisations internationales, les expatriés ainsi que les entreprises actives à l’étranger sont l’expression d’une nouvelle réalité économique dans le canton de Vaud. Une réalité que la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie (CVCI) est loin d’ignorer et qui représente un véritable catalyseur pour notre économie, générant de multiples opportunités d’affaires pour les entreprises locales. Cependant, ces nouveaux venus ont des besoins spécifiques qui nécessitent une offre de prestations adaptée. De plus, le développement de leur réseau de contacts locaux peut s’avérer difficile et relativement long s’il n’est pas encouragé. « Afin d’offrir et de développer ces prestations, cinq parrains implantés mondialement seront étroitement associés au projet. » Consciente de cela, la CVCI explore et analyse, depuis quelque mois, ce nouvel environnement. Elle a notamment participé à la « Léman Expat Fair 2009 » de Morges (cf. photo) et à l’« Expat-Expo » de Genève, qui rassemblent de nombreuses entreprises et organisations en lien avec les expatriés. A ces occasions, elle a pu constater la nécessité de développer une structure globale et fédératrice afin de faciliter et d’améliorer l’intégration de l’international vaudois à son environnement local. « Working globally, sharing locally » est la réponse que la CVCI apporte à travers son nouveau groupement International Link, créé en collaboration avec le Développement économique vaudois (DEV). Destinée à toutes les entités ayant des activités à rayonnement international, cette nouvelle structure permettra une meilleure implantation de ces acteurs et de leurs employés dans le tissu économique et social local par le biais de différents services et manifestations en anglais. Elle leur offrira également tant un soutien dans leurs relations avec l’administration qu’un appui politique. Par ailleurs, elle fédérera les organisations actives dans les services en relation avec l’international afin d’en faciliter l’accès aux membres du réseau et offrira des conditions préférentielles sur certains produits et services. Concrètement, International Link proposera à ses membres des « Welcome Seminars » pour les employés récemment arrivés dans le canton, un « Spouses’Group » pour les conjoints, qui leur facilitera la prise de contact avec les entreprises vaudoises par le biais notamment d’un « Career Day », un site Internet, des renseignements juridiques de base en anglais, des groupes de discussion pour le management, des présentations d’entreprises, des séminaires spécialisés, une plate-forme de centralisation de l’information, des rencontres avec les entreprises locales ainsi que des mises en relations avec des partenaires. Afin d’offrir et de développer ces prestations, cinq parrains implantés mondialement seront étroitement associés au projet. Les entreprises intéressées pourront souscrire à des partenariats et profiteront ainsi d’une visibilité accrue au sein du réseau. International Link contribuera au développement harmonieux de la communauté internationale de notre région et participera ainsi à la création de valeur ajoutée pour tous les acteurs impliqués ; ce qui est définitivement l’âme de ce projet win-win aux multiples facettes. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter (internationallink@cvci.ch) ou à visiter le site Internet (www.internationallink.ch). Laetitia Tierny se tient à votre disposition pour toute suggestion ou question. Créateurs No 11 - décembre 2009 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 1Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 2-3Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 4-5Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 6-7Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 8-9Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 10-11Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 12-13Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 14-15Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 16-17Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 18-19Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 20-21Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 22-23Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 24-25Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 26-27Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 28-29Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 30-31Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 32-33Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 34-35Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 36-37Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 38-39Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 40-41Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 42-43Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 44-45Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 46-47Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 48-49Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 50-51Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 52-53Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 54-55Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 56-57Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 58-59Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 60-61Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 62-63Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 64-65Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 66-67Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 68-69Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 70-71Créateurs numéro 11 déc 09/jan-fév 2010 Page 72