COTE Marseille Provence n°140 sep/oct 2012
COTE Marseille Provence n°140 sep/oct 2012
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°140 de sep/oct 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 172

  • Taille du fichier PDF : 31 Mo

  • Dans ce numéro : esprit d'en France...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 100 - 101  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
100 101
CLASSE AFFAIRES COTISSIMMO Par Gérard Martin - Photo : David Giancatarina Vue sur la superposition des plans pierres, béton, paysage La Galinière, dans un style rigoureux, en harmonie avec le cadre majestueux et austère que réclame le lieu, Jacques Sbriglio s’est mesuré à rien de moins que la Sainte Victoire, sur le plateau du Cengle, à Châteauneuf-le-Rouge. -/La Galinière, rural yet radical : Jacques Sbriglio’s austere winery at Châteauneuf-le-Rouge on the Cengle plateau is in perfect harmony with the majestic Mont Sainte-Victoire. Les contingences d’une activité professionnelle aussi exigeante que celle qui se rapporte au vin, la scénographie obligée de l’accueil pour la vente, l’humeur que réclament les occupations domestiques… Tout cela demandait une approche globale, où la nature et les vertus de ce qui fait l’humain dans ses œuvres et dans sa vie privée cohabitent. Sur 500 m², il fallait donc que l’on puisse recevoir, habiter, vendre et emma gasiner. Avec ce souci de l’excellence qui sied au luxe de la profession. Accueil, banque de dégustation, habitation du régisseur et garage. Le talent de l’architecte Jacques Sbriglio est d’avoir su nous donner à voir un ensemble cohérent, pourtant riche de plusieurs facettes. Une équipe gagnante Dans sa majesté, on trouve la pierre rose-orange, confrontée à la masse du béton, alors qu’à l’intérieur le bois révèle sa noblesse. SMBR pour le gros œuvre, Midi Charpente Bois pour les toitures, Provençale d’Aluminium pour les fenêtres, Provence Menuiserie pour le bois, ajoutons Art et Ferraille pour les ferronneries externes et relevons surtout Arkheïa, pour la banque de dégustation en béton, voilà donc autour de Jacques Sbriglio, l’équipe gagnante du prix Entreprise. Budget : 1,8 M € pour ce temple du vin achevé en 2010. La pierre, le bois, juste ce qu’il faut de soleil éclatant pour que le fruit puisse s’éclairer à l’intérieur. Des senteurs, des arômes, le goût acre des minéraux enfouis… Comme une ode à cet équilibre, un temple rustique contemporain s’est posé comme une cabane de pierres pour accueillir l’esprit du vin qui souffle sur la Montagne. La Sainte Victoire doit se reconnaître dans ce bâtiment, aux plans et perspectives en raccord. Jacques Sbriglio, spécialiste, historien du Corbusier, a repris à son compte en un clin d’œil des rudiments de l’alphabet architectural du maître. Il a conçu cette cave comme un haïku, un aphorisme, préservant le secret d’une vie familière au cœur même des murailles altières, qui rendent compte des poussées sismiques qui inventèrent ce relief à l’époque tertiaire. Le jury COTissimmo ne pouvait dans ce cas que lever son verre ! 100 | SEPTEMBRE-OCTOBRE 2012 – www.cotemagazine.com Vue frontale du caveau posé comme un éperon rocheux Vue depuis le sas d’entrée sur l’espace de vente et de dégustation UN TEMPLE POUR DIONYSOS COTissimmo Prix Entreprise -/A temple to Dionysus COTissimmo award, business category -/An all-inclusive approach was needed to marry the needs of a demanding business and a comfortable living environment in a 500m 2 space. Completed in 2010, architect Jacques Sbriglio’s brilliant solution combines luxury with practicality, boasting a handsome visitor reception area, tasting bar and wine shop, cellar/storage space, garage, and accommodation for the winery manager – all in a beautifully coherent yet multi-faceted whole that reflects the exceptionally high standards of the winemaking industry. A winning team Regal pink-orange stone, rough concrete and noble wood create the signature look for this € 1.8m temple of wine produced by Jacques Sbriglio’s award-winning team, consisting of SMBR (main structural work), Midi Charpente Bois (roofing), Provençale d’Aluminium (win - dows), Provence Menuiserie (woodwork), Art et Ferraille (exterior ironwork) and Arkheïa (the concrete tasting bar). Inside it’s a feast for the senses : bright shafts of sunlight illuminate the wines, their heady bouquets mingling with the acerbic taste of tannins. An ode to harmony, this contemporary stone temple seems to capture the spirit of wine that wafts across the Mont Sainte-Victoire, its design and proportions in perfect keeping with the mountain. An expert on Le Corbusier, Jacques Sbriglio referenced the master’s architectural style for this project, designing his winery with all the economy of a haiku. A warmbeating heart lies behind the cold stone walls, resonating with the seismic shifts that created this mountainous region in a prehistoric age. The COTissimmo jury could hardly fail to raise a glass to that !
L’entrée nous attire. Les modèles exposés ne sont pas la seule raison : le mouvement des plafonds crée un tourbillon qui nous entraîne. Le couloir est étroit, le plafond s’affaisse, mais on devine une vie plus loin. Par Maurice Gouiran Qui ne rêve pas de s’égarer dans la boutique Di Micheli, qui vous attire pour vous plonger dans un décor somptueusement irréel, vantant des produits luxueux ? Cette caverne d’Ali Baba, version 2013, existe. Nous l’avons trouvée. -/Welcome to every shopper’s dream. Lose yourself in this magical treasure trove of the boutique Di Micheli, whose stunning surreal décor shows off its luxury clothing to the max : a futuristic Ali Baba’s cave for 2013, right here in Marseille. Open sesame ! La façade ouverte sur le 64 de la rue Grignan aimante le regard. On s’approche, puis on est entraîné vers des profondeurs mystérieuses, où l’éclat du métal domine. Oublié, la sérénité dorée de la pierre d’une rue qui alterne les cabinets d’avocats et les magasins chics mais souvent classiques, on pénètre dans une autre planète. Le passage est étroit puis, tout à coup, le plafond prend des formes incertaines. On est obligé de courber la tête. Vient-on de franchir une porte stellaire ? Est-on toujours dans la boutique ? Au sol, un dispositif complexe de rampes a été mis en œuvre, comme pour nous guider dans cet espace confiné. Le gris anthracite du plancher semble répondre inlassablement au gris métallique des murs et des plafonds. Où nous conduit-on ? Au terme d’un parcours nimbé de mystère, le trésor apparaît, la grotte s’ouvre soudain. Le volume principal de la boutique surprend par son ampleur et sa beauté. C’est un bel et long espace doucement baigné par la lumière du jour et éclaboussé de blanc. Les produits sont là, mis en valeur sur des meubles aux lignes pures, eux aussi d’une blancheur immaculée. Les architectes Jean-Christophe Sabarthes (également maître d’œuvre) et Xavier Luvison ont imaginé, en référence au mur composé de triangles lumineux créés quelques années auparavant, de déstructurer tout en unifiant murs et plafonds par une peau d'inox semi-brillante. Ils ont voulu créer une sorte de tourbillon qui prend racine côté vitrine pour se terminer côté boutique, par un « éclatement » dans lequel est aménagé le volume de la caisse. Leur objectif était d’éveiller les clients, de susciter leur curiosité, de les emporter afin de les faire renaître à la lumière de la boutique aménagée sous les pavés de verre. Les architectes ont conçu le reste des aménagements au service de cette idée. Une résine gris anthracite unifie les sols. Les murs et les plafonds sont traités avec la même teinte. Seuls le vaste espace central et les meubles brillants, blancs comme neige, tranchent avec cet univers métallique, pour une mise en valeur plus efficace des produits. L’ensemble représente une surface de 152 m² d’espace de vente, auxquels il convient d’ajouter 100 m² de réserves, pour un prix de revient de 2800 € HT/m². Première surprise : le comptoir. La salle est vaste, lumineuse. On ne regrette pas le voyage. UNE MODERNE CAVERNE D’ALI BABA COTissimmo Prix Commerce -/A modern Ali Baba’s cave COTissimmo award, business category The shop front at 64 Rue Grignan is what first catches your eye, enticing you into its mysterious depths where the glint of metal dominates. Once inside, you quickly forget the relaxed golden glow of the smart shopping street outside, lined with solicitors’offices and chic boutiques. This is another world. The narrow entrance widens and you instinctively lookup at the surreal ceiling. Are you in a shop or a futuristic fantasy ? A complex series of ramps is there to guide you around this confined space, whose anthracite grey floors seem to dialogue with the metallic grey walls and ceilings. Where is this leading ? You follow a mysterious walkway, and the cave suddenly opensup to reveal its treasure. The shop’s stunning central space is surprisingly large, and softly bathed in natural daylight with brilliant white accents. The products are displayed on minimalist furnishings that continue the theme of immaculate white. Taking the existing triangular-patterned wall design as the starting point, architect and project manager Jean-Christophe Sabarthes and his partner Xavier Luvison decided to deconstruct the entire space, unifying the walls and ceilings with a satin-finish stainless steel cladding. They wanted to create a kind of swirling whirlpool effect that starts at the window and ends with a burst at the cash desk area. The aim was to awaken customers’senses, arouse their curiosity, and whisk them along until they resurface in the light beneath the thick glass skylight panes. The rest of the décor follows the same principle. The metallic grey universe created by the anthracite grey resin flooring, walls and ceilings is litup by the vast central space with its snow-white furnishings, over a total area of 152m² plus 100m² for storage, at a cost price of € 2800 per m². www.cotemagazine.com – SEPTEMBRE-OCTOBRE 2012 | 101



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 1COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 124-125COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 126-127COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 128-129COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 130-131COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 132-133COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 134-135COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 136-137COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 138-139COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 140-141COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 142-143COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 144-145COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 146-147COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 148-149COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 150-151COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 152-153COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 154-155COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 156-157COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 158-159COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 160-161COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 162-163COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 164-165COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 166-167COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 168-169COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 170-171COTE Marseille Provence numéro 140 sep/oct 2012 Page 172