COTE Marseille Provence n°134 sep/oct 2011
COTE Marseille Provence n°134 sep/oct 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°134 de sep/oct 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 212

  • Taille du fichier PDF : 24,9 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre avec les architectes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 142 - 143  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
142 143
classaffair économie QUE LE SPECTACLE COMMENCE -/Let the show begin En piste pour la grande messe de Marseille Provence 2013, les salles de spectacles additionnent leurs jauges et les signatures des architectes se multiplient. Que les répétitions commencent. -/On track for the grand fiesta of 2013 when Marseille will be European Capital of Culture, event venues are adding seating capacity and bringing in the architects. BUSINESS CLASS 142 La salle de spectacle du Silo. LA CROISIÈRE S’AMUSE La revalorisation du site du Silo a captivé la ville. Depuis des années, nous en parlons. Pensez-vous, un silo céréalier réhabilité et transformé en salle de spectacles en front de mer à Marseille et des milliers de personnes attendues depuis la passerelle haute de près de 6 mètres dans ce bâtiment sur pilotis datant des années 1920 ! Une seconde vie pour cet ouvrage en béton armé déjà inscrit au Patrimoine du XXe siècle. Embarquement immédiat pour soirées de fête, ses « grandes orgues » ou ses « grandes cheminées » font penser à un paquebot parmi les paquebots. Elles président à l’entrée du port et se structurent en deux volumes distincts, une partie salle de spectacles, dont l’aménagement a été confié à l’architecte Roland Carta et une partie bureaux confiée à Eric Castaldi, déjà architecte des Docks voisins. Depuis la salle des Mamelles, vestige de l’architecture de l’époque, conservée en l’état, le public accède à la salle de spectacles, dont la capacité d’accueil d’environ 2000 places selon la configuration. Concerts, manifestations artistiques pluridisciplinaires (danse, spectacles humoristiques, théâtres) ou assemblées plénières d’entreprises, le menu du possible s’annonce copieux. En étant une alternative au Dôme (5000 places) et au Palais des Congrès (800 places), le Silo se positionne sur un créneau libre dans la ville et doit permettre à de nombreux artistes de venir se produire dans la Cité Phocéenne. Autre atout majeur, Le Silo ne se contente pas d’être une salle de spectacles à l’acoustique et au confort exceptionnels, mais brigue avec sa salle des Mamelles, la position d’espace culturel, de lieu de vie pour les artistes avec expositions ou séances de dédicaces à la clef… De Jamel Debbouze à Bernard Lavilliers, en passant par Grand Corps Malade, Anthony Kavanagh ou Le Prince de Madrid, sa programmation se veut pour tous les publics et tous les goûts. Olympia de la mer, on lui souhaite une belle croisière. LE PAVILLON NOIR FLOTTE SUR UNE COMPAGNIE Avec sa peau de verre, son ossature en béton de couleur noire, son allure s’oppose délibérément avec la physionomie de la ville qui l’accueille. Il puise son squelette, tibias croisés, ossements visibles au légendaire pavillon arboré par les bateaux pirates, le fameux Jolly Roger. Conçu en 1999 et inauguré en 2006, destiné à accueillir le Ballet Preljocaj, ce cube de 27 m de haut pensé par Rudy Ricciotti, se compose de salles de répétitions et d’une scène pouvant accueillir près de 400 spectateurs. Radical, d’une simplicité de lecture extrême, il donne cependant un effet « pas fini » avec son garde fou le couronnant. Affaire de sécurité dont l’architecte semble s’être volontairement détourné. Cette rambarde improvisée lui confère un air de « encore et toujours en chantier ». RR revendique un bâtiment de ferrailleur, d’artisan qui par ALL ABOARD The conversion of a former grain silo on the waterfront into a spectacular event venue has been the talk of Marseille for years. This iconic landmark looms above the port entrance like an enormous transatlantic liner – in reinforced concrete, on stilts, with a 6m high gangway and huge chimneys. The thousands of spectators have brought new life to the listed historic building, which dates from the 1920s. There are two main parts to the structure and redevelopment has been entrusted to two architects : Roland Carta for the concert hall part and Eric Castaldi, known for his work on the nearby Docks music venue, for the offices. Entrance to the concert hall is through the Salle des Mamelles, which has been preserved in its original state. The auditorium has a seating capacity of around 2000 depending on set-up and hosts a wide range of events, from concerts, dance, drama and comedy shows to company AGMs. This makes the Silo an alternative to the Dome (5000 seats) and the Palais des Congrès (800 seats), occupying a vacant niche in the city and openingup new possibilities for performers to come to Marseille. But the Silo is not just an auditorium offering exceptional acoustics and comfort. With the Salle des Mamelles it aims to position itself as a cultural centre and living space for creatives in general, with exhibitions, book signings etc. At present there's something for everyone on the programme, from Jamel Debbouze, Bernard Lavilliers, Véronique Sanson, Grand Corps Malade and Anthony Kavanagh to light opera such as Le Prince de Madrid. Allaboard and happy cruising. CROSSBONES Glass shell enclosed in a black concrete framework, the Pavillon Noir stands in striking contrast to the surrounding city. The concrete struts make a deliberate reference to the crossbones of the famous Jolly Roger pirate flag or pavillon noir. Designed in 1999 for the Ballet Preljocaj and opened in 2006, this 27m high cube designed by Rudy Ricciotti houses rehearsal rooms, a stage and seating for almost 400 spectators. The simple yet radical design has an almost unfinished look due to the improvised guard-rail around the top – a safety measure the septembre-octobre 2011 www.cotemagazine.com
| PAR DOMINIQUE JUAN JEAN-CLAUDE CARBONNE TOMASO MACCHI CASSIA De gauche à droite, l’ossature apparente du Pavillon Noir, le bar du Grand Théâtre de Provence et la perspective du nouveau Klap signé Beccaria Architecte. l’usage du béton et son faible bilan carbone respecte l’environnement. Bref quelque chose qui lui ressemble, brut de béton pour accueillir cette compagnie au travail peu mièvre. Affaire de symbiose. LE GRAND THÉÂTRE DE PROVENCE SUR DES AIRS D’OPÉRA Les architectes italiens Vittorio Gregotti et Paolo Colao se sont inspirés de la Montagne Sainte Victoire, choix des pierres de différentes couleurs s’enroulant tel un escargot, strates empilées comme des courbes géologiques en spirales jusqu’au sommet. Le point de réflexion de départ ne manquait pas d’intérêt, mais au final le bâtiment a oublié les élancements de la montagne. Cette Babel aplatie, située dans le nouveau quartier Sextius Mirabeau, inaugurée en 2007, sert de résidence à l’Orchestre Français des Jeunes, propose une grande salle, conçue dans l’esprit à l’italienne et peut accueillir 1350 spectateurs qui savent apprécier son excellente acoustique. LE STADIUM TOUJOURS VACANT Un monolithe tombé au milieu de nulle part en Provence du côté de Vitrolles s’est mué en Kaaba, réceptacle de tous les péchés et disfonctionnements politiques. Du spectacle au sport qui était sa destination, voilà l’objet pillé, couvert d’immondices et voué au « grand rien du tout », pire humiliation pour un bâtiment qui méritait un autre destin. Ce bunker suburbain est devenu un cas d’école sur le thème « mais pourquoi tant de haine ? ». On rêve de le voir vivre un autre destin. architect seems to have deliberately left out. Rudy Ricciotti is the proud architect of a down-to-earth raw concrete affair with a low carbon footprint – a natural approach that shows the symbiosis between the architect and the rough-hewn Preljocaj dance company. GRAND THÉÂTRE DE PROVENCE Italian architects Vittorio Gregotti and Paolo Colao drew inspiration from Mont Sainte-Victoire with its stack of rock strata. Stone blocks of different colours were to spiral in layers to the summit. The initial idea was interesting enough but somehow the final structure lacks the soaring majesty of the mountain. This somewhat flattened Tower of Babel in the new Sextius Mirabeau district of Aix-en-Provence opened in 2007 and is home to the Orchestre Français des Jeunes (national youth orchestra). The large Italian style auditorium seatsup to 1350 spectators and has excellent acoustics. A WASTELAND CALLED LE STADIUM A monolith in the middle of nowhere. A symbol of political errors and failure. The Stadium, near Vitrolles, was meant for a rock concert hall but here it is, a derelict, vandalised waste dump. A textbook case of good intentions laid waste by political infighting. We'd love to see a new and fitting project emerge for it. BUSINESS CLASS 143 KLAP KLAP FONT LES PAS DES DANSEURS Une maison pour la danse en forme d’onomatopée, Klap. Une ancienne teinturerie du quartier Saint Mauront devient lieu de création, de rencontres et de formation, espace de travail et d’initiative pour la danse en général et Kelemenis & Cie en particulier. Son studio avec gradins accueille 240 places. Les travaux confiés à l’architecte Guillaume Beccaria s’achèvent aujourd’hui et Klap a ouvert ses portes fin septembre. Klap klap font les mains qui applaudissent. KLAP FOR THE DANCERS Architect Guillaume Beccaria is converting a former dye works in the Saint Mauront area to create the Klap dancehouse for Kelemenis & Cie. With tiered seating for 240 in its studio, it willalso be open as a work place for choreography, encounters, training, initiatives and dance in general. The centre should open in late September ; audiences will doubtless loudly be klapping their applause. Bien évidemment ce petit tour d’horizon n’est qu’une facette de la multitude de salles de spectacles émaillant le territoire de Marseille Provence 2013. Juste la part qui s’est offert des signatures d’architectes en vue. De Marseille à Aix en passant par Salon ou Arles, des Docks des Suds à l’Intermédiaire ou de la Criée au Merlan, des salles fort nombreuses sont en piste pour cette grande messe culturelle. Que le spectacle commence ! Our brief survey has covered only a few of the many event venues that will be part of Marseille Provence 2013 – those by architects in the public eye. From Marseille to Aix via Salon and Arles, from the Docks des Suds to the Intermédiaire, from the Criée to the Merlan, the great culture fest will certainly not lack suitable venues. On with the show ! septembre-octobre 2011 www.cotemagazine.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 1COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 124-125COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 126-127COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 128-129COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 130-131COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 132-133COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 134-135COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 136-137COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 138-139COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 140-141COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 142-143COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 144-145COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 146-147COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 148-149COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 150-151COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 152-153COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 154-155COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 156-157COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 158-159COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 160-161COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 162-163COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 164-165COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 166-167COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 168-169COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 170-171COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 172-173COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 174-175COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 176-177COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 178-179COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 180-181COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 182-183COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 184-185COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 186-187COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 188-189COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 190-191COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 192-193COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 194-195COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 196-197COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 198-199COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 200-201COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 202-203COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 204-205COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 206-207COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 208-209COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 210-211COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 212