COTE Marseille Provence n°134 sep/oct 2011
COTE Marseille Provence n°134 sep/oct 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°134 de sep/oct 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 212

  • Taille du fichier PDF : 24,9 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre avec les architectes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 122 - 123  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
122 123
classaffair économie LA VILLE SE LÈVE ! -/The city wakes Les entrées de villes reliftent leurs ZAC tentaculaires et leurs constructions sans élégance. Une belle signature d’architecte, ça vous pose une image, les promoteurs l’ont compris… -/On the outskirts of French cities, facelifts are under way in the tentacular development zones with their inelegant buildings. Promoters have understood that they can boost their images by bringing in high-profile architects. Galeo, Dueo et Trieo, Maîtrise d'ouvrage : Bouygues Immobilier/Architecte Christian de Portzamparc BUSINESS CLASS 122 Depuis 50 ans, Bouygues Immobilier couvre plus de 230 villes en France de programmes résidentiels, commerciaux et tertiaires. Qualité et esthétique n’avaient pas toujours bonne presse, et pour cause… Alors quand le groupe annonce qu’il confie la construction de son siège à Issy-les-Moulineaux à Christian de Portzamparc, qu’il s’inscrit dans un plan de réaménagement global en vue de reconvertir 160 000 m² de friches industrielles dans le quartier Seine Ouest en quartier d'affaires aux standards internationaux, on respire déjà. Et quand en 2009, la Fédération des Promoteurs Constructeurs décerne deux Pyramides d’Or au groupe pour le programme de logements Première Ligne à Montpellier, architecte Rudy Ricciotti et pour son fameux siège, Galeo au titre de l’immobilier d’entreprise. Là, on veut en savoir plus. GALEO, DUEO ET TRIEO Le siège conçu par Christian de Portzamparc se compose de trois bâtiments et constitue un ensemble urbain autant qu'architectural, de deux expressions architecturales contrastées. L’îlot ouvert, traversé par un passage public intègre les anciennes meulières, logements ouvriers. Avec ses sept niveaux, Galeo marque l'entrée de la ville d'Issy-les-Moulineaux en venant de Paris, comme un véritable signal visible depuis les quais de Seine et le périphérique. En plus de sa structure en voile béton percé, de son isolation extérieure et de son habillage zinc, ce "galet" se pare de 700 écailles de verre sérigraphié (8 gabarits différents) et prend une dimension cinétique, c’est une lampe visible la nuit. Sa double peau de verre régule les apports de chaleur extérieurs dans les plateaux de bureaux. La maîtrise des ambiances climatiques intérieures est également assurée par des poutres froides, éclairage et stores extérieurs sont asservis à des sondes météorologiques. L'eau chaude sanitaire du restaurant interentreprises est produite au moyen de panneaux solaires. Le long de la rue, les deux bâtiments de bureaux Dueo et Trieo offrent un contraste de matière avec leur paroi en béton de fibre. UN ENSEMBLE PERFORMANT DU POINT DE VUE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE La direction Innovation et Développement Durable chez Bouygues Immobilier explique : « L’architecture est toujours externalisée en binôme : une équipe de Bouygues- Immobilier/un architecte extérieur, le dialogue entre les deux est pour nous source d’un enrichissement évident. Le choix de Christian de Portzamparc s’est imposé comme une envie forte et cohérente de la part de François Bertière, Président Directeur Général de Bouygues Immobilier. Ses motivations : la capacité de l’architecte à analyser les contraintes et à apporter des réponses de partis pris esthétiques et qualitatifs essentiels, l’élégance intemporelle de son écriture architecturale, l’innovation propo- -/In the past 50 years Bouygues Immobilier has built housing, shop and office developments in more than 230 French towns. They haven't always had a great reputation for quality and aesthetics. So when the company said it was entrusting its new headquarters in Issy-les-Moulineaux to architect Christian de Portzamparc and was making it part of an overall redevelopment plan to turn 160,000m² of industrial wasteland in the Seine Ouest into an international-standard business district, sighs of relief were heard. And when in 2009 the Fédération des Promoteurs Constructeurs awarded Pyramide d’Or trophies to the firmfor its Première Ligne housing programme in Montpellier (architect Rudy Ricciotti) and its new Galeo headquarters, there was clearly something worth looking into. GALEO, DUEO AND TRIEO The headquarters complex by Christian de Portzamparc, comprising three buildings in two contrasting architectural styles, is as much an urban venture as an architectural ensemble. Public pedestrian walks run through the complex and it incorporates a group of old buhrstone workers'houses. The seven-storey Galeo stands as a gateway to Issy-les-Moulineaux, like a huge signpost visible from the banks of the Seine and the ring road as you approach from Paris. Its pebble shape and 700 screen-printed glass panels ineight different sizes give a kinetic dimension ; at night, it's a lamp in the darkness. The concrete structure with double glass skin and zinc trim provides external insulation. Inside, the temperature is controlled by chilled beams, while the outside blinds and lighting are fitted with weather sensors. Solar panels produce hot washing water for the restaurant (shared by all firms on site). Dueo and Trieo, the two office blocks fronting the street, provide a contrast with their fibre concrete walls. HIGH ENVIRONMENTAL QUALITY Bouygues Immobilier's innovation and sustainable development manager told us "We always design our buildings in partnership between a Bouygues-Immobilier team and an outside architect. The dialogue between them is an obvious source of enrichment for septembre-octobre 2011 www.cotemagazine.com
PAR CLAUDE PONSOLLE Le hall d’accueil du siège/Architecte Christian de Portzamparc La cafétéria/Elizabeth de Portzamparc La salle de réunion/Studios architecture sée dans le choix des façades qui au-delà de leur esthétique, répondent aux plus hautes exigences en terme d’isolation et de qualité environnementale. Opération ambitieuse que celle de faire d’un bout de la ZAC une entrée de ville en créant un signal d’un impact fort ! Des réalisations de cette envergure magnifient l’image de marque de Bouygues Immobilier, lui confèrent un caractère d’une sacrée trempe. Le personnel a pris possession de ses bureaux en juillet 2009 et c’est là que l’on mesure la vraie valeur de l’architecture « humaine et sensorielle » de Portzamparc : ce n’est plus un mythe, mais une réalité, une harmonie entre l’homme et l’espace. Les gens y sont heureux, parlent d’une grande qualité d’usage, du confort de la lumière naturelle adoucie (la 2 ème peau en verre sérigraphié est un filtre solaire) et du plaisir de pouvoir ouvrir les fenêtres, de travailler ensemble sans être gênés par les bruits du périphérique et de l’héliport… » CHRISTIAN DE PORTZAMPARC, UNE DES MEILLEURES SIGNATURES Lauréat du prix Pritzker 1994 d’architecture, du Grand Prix National d’Urbanisme en 2004, passionné de peinture et de littérature, titulaire de la Chaire de Création Artistique au Collège de France, son travail est une perpétuelle quête de dialogues entre l’art et les sens, de croisements entre l’homme et son environnement, l’actualité et le futur de la ville. D’où trois thèmes majeurs qui se recoupent dans ses réalisations : des grands bâtiments repères qui rassemblent, comme la Cité de la Musique de Paris ou le siège du Conseil Régional Rhône-Alpes, des tours sculpturales comme celle de LVMH à Manhattan, et des îlots bâtis de logements et bureaux comme Masséna Rive Gauche à Paris ou son projet pour le quartier Riverside à Manhattan. Est-ce que la richesse architecturale infléchit la volonté esthétique des réalisations immobilières ? C’est en tout cas l’aboutissement d’une lame de fond qui se propage : bureaux, habitat, quartiers de ville tentent de réfléchir sur de plus grands territoires, l’immeuble, mais aussi la vie autour. Un point de vue que partage dans notre région les architectes Claire Fatosme et Christian Lefevre dont la marque de fabrique est de ne jamais accepter un projet qui leur échappe. Avec une âme d’artisans d’art, ils travaillent principalement avec une société de promotion immobilière familiale, SOPROGIM, sur des programmes qu’ils suivent de bout en bout, ou avec des partenaires privilégiés comme BNP Paribas Promotion Immobilière. Une grande variété de programmes d’habitat individuel et collectif en font référence comme la rénovation de l’Hôtel Pullman Palm Beach, St Barnabé Village (commerces, bureaux, logements), le Carré St Giniez… La preuve qu’un bel immeuble d’une architecture contemporaine élégante, aux prestations soignées, c’est un excellent investissement, pas seulement pour les acquéreurs ! us. François Bertière, CEO of Bouygues Immobilier, was very keen to choose Christian de Portzamparc because of his ability to analyse constraints and find solutions, his basic qualitative and aesthetic perspectives, the timeless elegance of his work and his innovative proposals for facades that combine aesthetics with excellent insulation and environmental benefits. Turning a part of the old development scheme into a gateway to the town with a high-impact symbol was an ambitious project. Developments of this calibre boost Bouygues Immobilier's image and show what we're made of ! When the staff moved into the offices in July 2009 we were able to asses the real value of Portzamparc's'human and sensorial'architecture. It's no myth, it's real : he creates harmony between the people and the space. People are happy here ; they talk of the building's user-friendliness, comfort and softened natural light (the second screen-printed glass skin is a sun filter) and the pleasure of being able to open the windows and work together without being bothered by the noise of the ring road and heliport." CHRISTIAN DE PORTZAMPARC : ONE OF THE BEST Portzamparc has won the Pritzker architecture prize (1994) and the Grand Prix National d’Urbanisme (2004). His work is a perpetual quest for dialogue between art and the senses, for linkages between man and environment, the present and future of the city. Three major themes run through his work : large landmark buildings that unify, sculptural tower blocks, and complexes combining housing and office space. Is such architectural richness affecting property developers'aesthetic choices ? At any rate it's an undercurrent that's gaining strength. For offices, housing and neighbourhoods, some are trying to think more broadly – about the building, but also about the life around it. A viewpoint shared in our region by architects Claire Fatosme and Christian Lefevre, whose trademark is never to accept a project they can't control. Craft artists at heart, they mainly work with family property promoter SOPROGIM on programmes they supervise from start to finish, or with selected partners such as BNP Paribas Promotion Immobilière. BUSINESS CLASS 123 septembre-octobre 2011 www.cotemagazine.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 1COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 124-125COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 126-127COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 128-129COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 130-131COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 132-133COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 134-135COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 136-137COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 138-139COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 140-141COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 142-143COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 144-145COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 146-147COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 148-149COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 150-151COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 152-153COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 154-155COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 156-157COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 158-159COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 160-161COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 162-163COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 164-165COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 166-167COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 168-169COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 170-171COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 172-173COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 174-175COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 176-177COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 178-179COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 180-181COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 182-183COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 184-185COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 186-187COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 188-189COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 190-191COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 192-193COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 194-195COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 196-197COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 198-199COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 200-201COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 202-203COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 204-205COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 206-207COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 208-209COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 210-211COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 212