COTE Marseille Provence n°132 mai/jun 2011
COTE Marseille Provence n°132 mai/jun 2011
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°132 de mai/jun 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 140

  • Taille du fichier PDF : 14,6 Mo

  • Dans ce numéro : Marseille, capitale du bijou fantaisie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
FASHION CREATIONS 46 Giorgio Armani Versace Gucci trice de la création pose un regard neuf sur la griffe. Plus que jamais, elle affirme sa modernité en déclinant les codes de la maison et tout le charme indéfinissable du chic propre à son pays natal. ENTRE TRADITION ET MODERNITÉ : CASUAL CHIC À LA VILLE Si le glamour est intrinsèque à la mode transalpine, les marques de la botte ont séduit la planète de fashionistas dès les prémices du XX e siècle en inventant une nouvelle allure : le luxe au service de l’aisanceappelé aussi le casual chic. « Il n’y a pas d’élégance sans confort ni bienêtre ! » scande Giorgio Armani. Ses silhouettes minimalistes et confortables n’ont jamais démenti cette affirmation. Cette saison encore, le couturier décline le bleu marine et le noir comme son style signature. La femme et l’homme Armani arborent un dressing urbain inspiré des tenues Touareg. Pantalons de ville, proches du sarouel en soie, côtoient tops en mousseline transparente. Le soir, le bleu profond, pour elle, se concrétise en robe bustier à la coupe impeccable. Autre maestro de l’allure, Max Mara cultive une élégance pragmatique depuis 60 ans, entre rigueur des coupes et souplesse des matières. L’équipe créative décline le beige en jupe droite inimitable, en robe chemisier ou tailleur parfait. Ce beige, à tendance camel, est aussi une couleur star chez Salvatore Ferragamo, dont la panoplie « bon chic bon genre » comble sa clientèle. UN GOÛT CERTAIN POUR LA COULEUR Une prédilection pour la couleur, à l’image de la joie de vivre transalpine, donne un caractère particulier à sa mode. Peter Dundas réinvente, pour Emilio Pucci, des blouses et des robes dans une palette de bleus, de tons orangés et de roses soutenus… Comme un symbole propre à sa tradition. Si Moschino joue la carte d’un look ludique et punchy aux couleurs euphorisantes, Missoni, en grand spécialiste de la maille, reste fidèle à la superposition d’imprimés jacquard en all over qui ont fait sa réputation et se renouvelle sans cesse. Sa palette de coloris est incomparable ! LE SENS DES AFFAIRES Les empires de mode ont compris une chose : le made in Italy fait vendre. Dès les années 70, Milan devient capitale de la mode (un titre jusqu’alors jalousement gardé par Paris). Elle est aujourd’hui la capitale de la mode du point de vue financier. Son secret ? Un véritable sens des affaires ! Le logo prend de l’ampleur depuis les années 90 et les lignes se diversifient à l’instar de Trussardi, alors spécialiste du gant, qui a élargi la gamme à l’accessoire puis au prêt-à-porter. Les designers ont implanté très tôt des boutiques dans le monde entier puis, sur internet. Les grandes marques s’étendent à tous les domaines du luxe. Certains se sont même aventurés dans l’hôtellerie haut de gamme. Véritables businessmen, les créateurs misent sur les valeurs sûres. Rien d’étonnant alors que chacun ait lancé sa ligne de jeans ! Un produit hautement commercial. Pionniers de la « pipolisation » de la mode, les labels soignent les stars du monde entier, leurs vitrines et la presse. Le latin lover et la bomba latina sont décidément indémodables (ou indétrônables !). mai-juin 2011 www.cotemagazine.com contemporary chic. Exuding a totally Mediterranean sensuality, their madonna proudly flaunts a pendant cross while perched on platformmules, luminous in white, sexy in leopard print, deadly in black – basta ! RED-CARPET ELEGANCE AND REFINEMENT The sober chic of a Valentino who dressed all the red-carpet generations in the days before minimalism is a tradition today perpetuated by artistic directors Maria Grazia Chiuri and Pier Paolo Piccioli. Worthy heirs of the couturier's style, they offerup a bevy of budding womanhood, dainty ballerinas dreaming of powdery hues, nude shades, bluish greys and soft pinks. In this same lineage Giambattista Valli and Alberta Ferretti are also past masters, with each Cannes Festival a fashion show of their gowns. But the Palme d'Or for Italian neo-couture still goes to Frida Giannini at Gucci. After the steamy Tom Ford years, this creative director brings a new look to the label, affirming its modernity more than ever by developing the brand signatures along with all the indefinable charmof her motherland's inherent chic. BETWEEN TRADITION AND MODERNITY : CASUAL CHIC IN THE CITY Glamour may be intrinsic to Italian fashion but from the beginnings of the 20th century its labels also seduced planet fashionista by inventing a new allure : relaxed luxury otherwise known as casual chic. "There's no elegance without comfort and wellbeing ! " declaims Giorgio Armani, whose comfortable, minimalist silhouettes have never belied his words. Again this season the couturier offers navy blue and black as his signature style. Armani men and women don an urban wardrobe inspired by Tuareg outfits ; baggy city trousers in silk teamup with transparent chiffon tops, while for night-time ladies, deep blue is expressed in an impeccably cut bustier dress. That other maestro of allure, Max Mara, has for 60 years cultivated a pragmatic elegance consisting of rigorous cuts and soft materials. The design team conjugates beige in inimitable straight skirt, shirt dress and perfect suit. This beige tending to camel is also a star shade at Salvatore Ferragamo, whose conservative chic array is all his clientele could wish. A TASTE FOR COLOUR A fascination with colour, reflecting Italy's joie de vivre, gives its fashion a special character. For Emilio Pucci, Peter Dundas reinvents blouses and dresses in a palette of blues, oranges and intense pinks as if symbolising its tradition. Moschino goes for a fun, punchy look in euphoric colours while great knitwear specialist Missoni stays faithful to the all-over superpositioning of jacquard prints that has made its reputation and is consistently being reinvented. Its range of colourways is simply incomparable ! BUSINESS SENSE The fashion empires have allunderstood one thing : "made in Italy" sells. From the 1970s Milan became capital of fashion, a title until then jealously held onto by Paris. Today it is the fashion capital from a financial standpoint. Its secret ? Real business sense ! The Milan trademark has been gaining kudos since the 1990s and the brands are diversifying, one example being glovemaker Trussardi that has expanded into accessories then clothing. The designers lost no time in opening shops allaround the world and then on internet. The big names are expanding into all fields of luxury, with some even venturing into the high-end hotel industry. These designers have real business sense and back blue-chip values – not surprising that each has launched a line of jeans, the commercial product par excellence ! Pioneers of celebrity fashion, Italian labels pamper the world's stars, their advertising and the press. Latin lover and Latin bombshellare definitely here to stay in fashion's limelight !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 1COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 124-125COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 126-127COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 128-129COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 130-131COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 132-133COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 134-135COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 136-137COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 138-139COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 140