COTE Marseille Provence n°132 mai/jun 2011
COTE Marseille Provence n°132 mai/jun 2011
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°132 de mai/jun 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 140

  • Taille du fichier PDF : 14,6 Mo

  • Dans ce numéro : Marseille, capitale du bijou fantaisie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
L’ILLUSIONISTE DE SYLVAIN CHOMET mai-juin 2011 www.cotemagazine.com Une armada de jeunes réalisateurs français passionnés par l’image crée des univers avant-gardistes à travers des films d’animation destinés à un public adulte. Et ils ont un succès fou. LA FRANCE Il en a fait du chemin, le dessin animé, depuis son invention en 1908 par le Français Émile Cohl ! De Disney à Pixar en passant par les studios Dreamworks, les images en 3 dimensions ont révolutionné le cinéma d’animation. Mais il n’y a pas que les gros studios américains... En France, le genre connaît un essor surprenant. D’ailleurs, les écoles dédiées à ce domaine se multiplient : Les Gobelins à Paris, Supinfocom à Valenciennes, Emile Cohl à Lyon, figurent parmi les meilleures. Sans oublier les grandes écoles d’art comme Estienne et Duperré ou Les Arts Décoratifs, toutes pourvues d’une section animation. Et les débouchés sont multiples grâce aux nombreuses spécialisations : effets spéciaux 3D, post-production, incrustation, tracking, compositing, mapping… QUALITÉ DES ŒUVRES Auparavant considéré comme une niche, un monde restreint destiné aux initiés, le cinéma d’animation séduit désormais un large public adulte, et fait l’objet de festivals partout à travers le monde, celui d’Annecy qui se déroule chaque année en juin étant le plus couru et le plus représentatif du phénomène. À tel point que les César ont cette année créé une catégorie spéciale (il aura fallu attendre 36 ans tout de même…). Attribué à Sylvain Chomet pour L’illusionniste, le César du meilleur film d’animation a donc été décerné à un Français. Et l’Oscar ? Aussi. Logorama, court-métrage de 15 minutes (pour six ans de réalisation) de François Alaux, Hervé de Crécy et Ludovic Houplain, détourne 3000 logos, constituant à la fois les personnages et le décor : les Bibendums de Michelin, policiers, poursuivant un Ronald McDonald trafiquant -/FRANCE GETS ANIMATED DR -/An armada of young French filmmakers passionate about imagery is creating avant-garde worlds for films aimedat audiences of adults. And they're wildly successful. Par Annabelle Ruchat S’ANIME It's come a long way, the cartoon has, since it was invented back in 1908 by Frenchman Emile Cohl ! From Disney to Pixar to Dreamworks, 3D imagery has revolutionised animation cinema, but the big American studios aren't alone in the field. In France, animation is enjoying a surprising boom with dedicated schools poppingup all over the place, three of the best being Les Gobelins in Paris, Supinfocom in Valenciennes and Emile Cohl in Lyon. Not forgetting leading art schools such as Estienne, Duperré and Les Arts Décoratifs, all now with their own animation departments. No lack of career opportunitieseither what with 3D special effects, postproduction, overlaying, tracking, compositing, mapping etc. HIGH QUALITY FILMS Previously considered a niche market for initiates, animated films are now attracting a large adult public, with festivals devoted to them all over the world ; the one held every year in Annecy attracts the biggest crowds and is the most representative of the genre. The situation is such that this year the César awards created a special category (it only took 36 years…), with the very first César for best animated film going to a Frenchman, Sylvain Chomet, for The Illusionist. DR
DR LE MAGASIN DES SUICIDES DE PATRICE LECONTE d’armes, il fallait y penser. Rien de plus normal donc que cette pluie de prix, au regard de la qualité des créations hexagonales. UNIVERS FOISONNANTS Des univers poétiques souvent, torturés parfois, qui déploient une fantaisie et une imagination que des supports traditionnels ne permettraient pas de mettre en œuvre de manière aussi aboutie… Ici, l’art se débride et la technique se met au service d’une pensée tourbillonnante, libérée de bien des contingences matérielles. Les films d’animation ciblant les adultes brillent par leurs qualités esthétiques et techniques, mais aussi, cette année, par leur côté… sombre. Du moins en ce qui concerne beaucoup de courts-métrages français en compétition officielle à Annecy : Miss Daisy Cutter de Laen Sanches, un cauchemar psychédélique mêlant les univers du manga, de la peinture, de la gravure et de la bande dessinée. Chronique de la Poisse de Osman Cerfon, ou la balade fataliste d’un poisson malchanceux laissant échapper de sa bouche des bulles porte-malheur. Ou encore Après moi, de Paul-Émile Boucher, Thomas Bozovic, Madeleine Charruaud, Dorianne Fibleuil, Benjamin Flouw, Mickaël Riciotti et Antoine Robert (prix du meilleur court-métrage d’animation au festival de Grenade 2010), qui brosse le portrait d’un amoureux éconduit, déambulant à travers la ville, hanté par son amour… Les possibilités de création infinies du dessin et des images de synthèse ont ainsi donné naissance à des mondes imaginaires très riches, parfois surréalistes, et toujours parfaitement maîtrisés. Il y a bien une véritable french touch. CANAL +, LES FILMS D'ICI, LA STATION ANIMATION 2010/DISTRIBUTION INTERNATIONALE AUTOUR DE MINUIT APRÈS-MOI de Paul Emile Boucher, Thomas Bozovic, Madeleine Charruaud, Dorianne Fibleuil, Benjamin Flouw, Mickaël Riciotti, Antoine Robert, dans le cadre du Laboratoire d’Images. And the Oscar ? As well : Logorama, a 15min short (six years in the making) by François Alaux, Hervé de Crécy and Ludovic Houplain, subverts 3000 logos to formboth characters and sets : Michelin's tyre-men as policemen pursuing arms-dealer Ronald McDonald – what a stroke of imagination ! Such prizes are only normal given the high quality of French animated films. TEEMING WORLDS Worlds often poetic, sometimes tormented, showcasing a wealth of fantasy and imagination that traditional filmmaking techniques simply cannot translate onto the screen. Art throws off all restraint and technology enters the service of a maelstrom of ideas freed from material contingencies. The animated films made for adults are stunning in their aesthetic and technical qualities but this year also reveal a darker side. Or at least many French shorts in official competition at Annecy do : Miss Daisy Cutter by Laen Sanches, a psychedelic nightmare mixing mangas, painting, engraving and cartoons ; Chronique de la Poisse by Osman Cerfon, the fatalistic tale of an unfortunate fish whose bubbles bring ill luck to all who crossits path ; or again Après moi by Paul-Emile Boucher, Thomas Bozovic, Madeleine Charruaud, Dorianne Fibleuil, Benjamin Flouw, Mickaël Riciotti and Antoine Robert (prize for best short animated film at the 2010 Grenada festival), about a deserted lover wandering the city, haunted by his love. The infinite creative possibilities of drawn and computer-generated images have resulted in imaginary worlds of amazing richness, sometimes surrealistic, always perfectly mastered. There definitely is a French touch. mai-juin 2011 www.cotemagazine.com CREATIVITY CREATIONS 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 1COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 124-125COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 126-127COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 128-129COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 130-131COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 132-133COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 134-135COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 136-137COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 138-139COTE Marseille Provence numéro 132 mai/jun 2011 Page 140