COTE Marseille Provence n°131 mar/avr 2011
COTE Marseille Provence n°131 mar/avr 2011
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°131 de mar/avr 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (239 x 302) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 23,7 Mo

  • Dans ce numéro : décoration, l'imagination au travail.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
PROJET DECORATION 70 mars-avril 2011 www.cotemagazine.com -/BLANK TABLE Table Vierge AVEC LE CONCEPT JOYN, RONAN ET ERWAN BOUROULLEC, ÉLUS CRÉATEURS DE L’ANNÉE AU SALON MAISON & OBJET 2011, BOULEVERSENT LE CONCEPT D’AMÉNAGEMENT D’ESPACE PROFESSIONNEL. « Si vous arrivez à une idée juste, il se peut qu’elle dépasse le cadre initial que vous lui avez donné. » Rolf Feldbaum, directeur de Vitra n’avait pas tort. En faisant appel à Ronan et Erwan Bouroullec pour concevoir un concept d’aménagement professionnel, il allait bouleverser le secteur en proposant une approche originale, inédite et qui, aujourd’hui, fait référence en la matière. Son nom : Joyn, un système ouvert et flexible capable de s’adapter aux environnements d’utilisation les plus divers, travail individuel, d’équipe, conférence… « Rolf Feldbaum a fait appel à nous car, travaillant à deux, nous n’avions aucune expérience des grands espaces de travail ni aucune connaissance de ce métier. Il souhaitait un œil neuf et une certaine fraîcheur. Tout en nous demandant de concentrer nos recherches sur un projet qui correspondait à nos attentes, c’est-àdire à une petite structure. Nous n’imaginions pas alors que Joyn équiperait un jour le siège de la BBC à Londres, la bibliothèque publique de Seattle conçue par Rem Koolhaas ou encore la filiale de RTL à Hambourg », explique Erwan Bouroullec. PLATEFORME COLLECTIVE DÉSPÉCIALISÉE PAR ALEXANDRE BENOIST Les propositions des deux frères se multiplient rapidement : tables, chaises, grands pots de fleur, boîtes aux lettres… En résumé, tout ce qui leur apparaissait à même de figurer dans un lieu de travail, toujours avec l’idée de considérer l’espace dans son ensemble. Après trois ans de recherche, leur projet se centre sur le bureau. Il sera collectif et déspécialisé : « L’avantage d’une table collective est qu’elle libère de l’espace. De plus, quand nous nous sommes mis à étudier le marché, nous avons trouvé que les meubles de travail étaient souvent formels et systématiques. Il y avait un bureau pour la secrétaire, le directeur, le dessinateur technique, c’est-à-dire une classification de la manière dont on devait travailler. Cela semblait proposer une ergonomie parfaite, mais cette perfection devenait plus un carcan qu’un berceau. » Joyn est née de ce constat. Une simple plateforme collective, un item vierge conçu comme une feuille blanche que l’on va « remplir » selon les besoins, en proposant un certain nombre de fonctionnalités définies par des accessoires – séparations, boîtes, sous-main – dont la qualité principale est la légèreté, c’est-à-dire facile à mettre en place, à déplacer, à enlever. TERRITORIALITÉ ÉVOLUTIVE Mais légère aussi d’un point de vue culturel. « Volontairement, ces éléments ne ressemblent pas à quelque chose d’incroyablement technique. Dans l’inconscient collectif, on peut les imaginer dans une maternelle ou un atelier de bricolage. Cela permet de dédramatiser les objets à utiliser dans un open space où il existe cette peur de mal faire face aux autres et de créer cette territorialité nécessaire à toute activité au sein d’un espace collectif. Une territorialité non figée, utile pour renforcer la cohésion d’une équipe. Quelle que soit sa taille, pour 4 ou 6 personnes, Joyn n’est jamais définitive. Un stagiaire arrive ? Il suffit de déplacer un panneau ou une boîte pour l’intégrer au groupe de travail. Sans oublier un facteur essentiel, celui d’éviter le stress de « la place vide » si un collaborateur quitte l’entreprise… Conçue en 2003, Joyn n’a pas cessé d’évoluer et propose, aujourd’hui, des éléments de micro-architecture comme la cabane (JoynHut), une structure faite de bois et de textile permettant de dégager un espace « protégé » dans l’espace afin que les collaborateurs puissent s’isoler ou se consacrer à des tâches spécifiques.
Erwan et Ronan Bouroullec ont apporté une nouvelle vision dans la manière de concevoir des bureaux collectifs. -/Erwan and Ronan Bouroullec have brought a new vision of how to design communal offices. -/THE JOYN CONCEPT DEVISED BY RONAN AND ERWAN BOUROULLEC, THE 2011 MAISON & OBJET SHOW'S DESIGNERS OF THE YEAR, SHAKES UP IDEAS ABOUT WORKPLACE FURNISHINGS. COPYRIGHT/OLA RINDAL -/By calling on Ronan and Erwan Bouroullec to design furniture for the workplace, Rolf Feldbaum was to shake the sectorup by proposing an original, unprecedented approach that today is a reference in the field. Joyn, as it's called, is an open, flexible system that can adapt to the most diverse usages : individual work, team work, conferences etc. "He called on us because we work together but had no experience of large workspaces nor knowledge of designing office furniture. He wanted a fresh eye. We never imagined then that Joyn would one day equip the BBC head offices in London, Seattle's public library designed by Rem Koolhaas and RTL's Hamburg subsidiary". NON-SPECIALISED COMMUNAL SURFACE The two brothers rapidly produced a variety of items – tables, chairs, large flower pots, letter boxes – and after three years of research focused their project on the desk. It would be communal and non-specialised : "The advantage of a communal table is that it freesup space. What's more, when we began to study the market we found that office furniture was often formalised. There was a desk for the secretary, a desk for the director, one for the technical designer – in other words a classification of the way people should work. That seemedto offer perfectly ergonomic solutions but in fact turned out to be restrictive rather than comforting." Out of this came Joyn. A simple communal surface, a virgin table conceived as a blank page to be'filled'according to needs, but providing a number of functional possibilities defined by accessories – separations, storage, hand rests – that are essentially noninvasive. EVOLVING TERRITORIALITY "These elements deliberately don't look incredibly technical. The collective subconscious can imagine them in a nursery school or d-i-y workshop. That makes it possible to give people a certain number of easily accessible tools that they feel very free to use in an open space where there's always a fear of doing things badly in front of others." Whatever its size, for four or six people, Joyn is never definitive since you only have to move a panel or box to bring it into the work group. Today, the Joyn designed in 2003 has been joined by smallarchitectural elements such as the Hut, a wood and fabric structure that allows you to create a'protected'space-within-the-space so that employees can have privacy or devote themselves to specific tasks. mars-avril 2011 www.cotemagazine.com PROJECT DECORATION 71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 1COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 124-125COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 126-127COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 128-129COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 130-131COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 132