COTE Marseille Provence n°131 mar/avr 2011
COTE Marseille Provence n°131 mar/avr 2011
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°131 de mar/avr 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (239 x 302) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 23,7 Mo

  • Dans ce numéro : décoration, l'imagination au travail.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
PORTRAIT PLUS BELLE LA VIE 28 { PAR LOUIS BADIE - PHOTO CHRISTOPHE BILLET } Serge Dupire en confiance -/confidence A son rythme, le séducteur parle de la vie -aussi en rose- mais surtout de son parcours de comédien, de Montréal à New York puis de Paris à Marseille. C’est bien ici qu’il ancre définitivement sa passion pour la musique. En chansons. La cinquantaine attractive, bien équilibrée, peut-être aussi grâce à la marche intensive qu’il pratique dans les rues de Marseille : « Pas de voiture, pas de vélo non plus, uniquement la marche à pied, plusieurs kilomètres par jour » introduit celui qui interprète le rôle de Vincent Chaumette dans Plus Belle la Vie. Incontournable dans la série, depuis le tout premier épisode en 2004 et prolixe à souhait, il se reconnaît « professionnellement privilégié, sécurisé, et surtout satisfait de travailler tous les jours.Ce qui est loin d’être le cas quand on est intermittent du spectacle. » Marseille ? « J’adore mais parfois, c’est dur ! Comme l’attitude papier gras sur le sol ou encore la mentalité:je suis Marseillais... avant d’être Français… Un peu trop, et parfois pesant ! » Serge est Québécois, et c’est à Montréal qu’il a suivi l'École Nationale de Théâtre du Canada, l’équivalent de notre conservatoire national d’art dramatique. Là, il travaille entre autres la comédie musicale, la danse et le chant et dès 1978, il joue au théâtre et au cinéma. A Toronto, Vancouver et New York où, dès 1985, on peut le voir sur NBC dans le feuilleton Another World. Après de nombreuses coproductions cinématographiques entre le Québec et la France, il s’installe à Paris, enchaîne les rôles et voyage beaucoup, jusqu’à Marseille. Quant au chant ? La voix lui tient à cœur. S’il ne se livre à cette passion sur scène que depuis 2008, il a toujours entretenu une relation intime avec la musique et plus particulièrement le jazz et le swing des grands standards américains du XXe siècle. Tout récemment, l’an dernier, il a créé le Quartet Swazz -contraction du swing et du jazz- pour interpréter Cole Porter, Nat King Cole et quelques standards du rock revisités. Pour lui, la vie en rose ? Aucune hésitation, tout de go, il cite Edith Piaf et son immense talent. « Tout ce noir, tout ce mystère et pourtant tellement d’amour dans cette chanson. La vie en rose est empreinte de toutes les couleurs qu’on veut bien lui donner… Et de conclure : « Pour moi, ça va. Je suis satisfait de ce que je fais, de ce que je vis. A mon rythme insiste-t-il, et… à pied. Histoire de découvrir tout ce que le regard ne peut saisir autrement. « Tout ce qu’il y a à voir dans une rue. La diversité de la vie. » -/Serge Dupire talks about life (also in the pink) and mainly about his career as an actor, from Montreal to New York and then from Paris to Marseille. It's here that he's found a home port for his passion for music, and his songs. An attractive fifty-something, well-balanced, perhaps thanks to all the walking he does around the streets of Marseille : "I don't have a car or mars-avril 2011 www.cotemagazine.com Décontracté chic Chapeau et tee shirt Lanvin, Veste Armani Collezioni, Jean’s Dolce & Gabbana. Sneakers Lanvin, le tout chez Reboul Marseille. Montre Jeager-LeCoultre, Frojo Joaillerie Marseille. Remerciements Théâtre du Gymnase, Marseille. a bicycle, I always walk, several kilometres a day" says the man who plays Vincent Chaumette in Plus Belle la Vie. A key character in the TV series ever since the first episode in 2004. Delightfully talkative, he acknowledges that he's "in a privileged position professionally, secure and happy to be working every day. It's very different from when you're only getting sporadic parts." Serge is a native of Quebec and studied at the National Theatre School of Canada in Montreal, the country's leading drama school. He studied musical comedy, dance and singing. By 1978 he was acting on stage and screen, in Toronto, Vancouver and New York, where he appeared in NBC serial Another World in 1985. After a number of films co-produced between Quebec and France he settled in Paris, playing role after role and travelling a lot. Which brought him to Marseille. And singing ? He loves vocal music. Though he only began to performonstage in 2008, he's always had a close relationship with music, particularly jazz, swing and the great American standards of the 20th century. Just last year he formedthe Swazz Quartet (Swazz short for "swing" and "jazz") to play Cole Porter, Nat King Cole and a few revamped rock standards. Is life in the pink for him ? He instantly thinks of Edith Piaf singing La Vie en Rose, and her immense talent. "All that black, all that mystery, but so much love in that song. It's tinged with any colour you like to give it." And he concludes, "For me all's well. l'm satisfied with what I do and with my life. At my own pace", he insists. And on foot, so he can discover all the things one doesn't otherwise appreciate. "All the things there are to see in a street. Life's diversity."
Rock glamour Chemise Just Cavalli, gilet Pinko, jean’s baggy, ceinture Replay, boutique Loletta Marseille. Escarpins Ferragamo boutique Ferragamo – Harold Marseille. Pochette boutique Rykiel Marseille. Bague Messika, pendentif goutte diamant Frojo Joaillerie Marseille. Makeup, Sandra Bottigliero salon Rive Sud, coiffure Yoav et Lety, team Fred Darmon Mod’s Hair Marseille. Devant une toile de Jérôme Borel, courtesy 3 E rue Galerie Marseille. Aurélie Vaneck - Ninon dans Plus Belle la Vie - est une comédienne accomplie qui relève tous les défis avec une simplicité désarmante. Sur scène, devant et maintenant derrière la caméra. La vie en Rose. Voyons voir… Un temps de réflexion, puis « Le rose n’est pas forcément ma couleur. D’instinct, je serais plutôt rouge. Rouge sang, passion, oui, éventuellement je pourrais aussi être bleu. Fleur ? Mais rose, non pas trop. Il n’empêche. Instinctivement encore, je dirais que le rose représente l’accomplissement dans tous les domaines. La douceur. Les fous rires aussi. Mais l’art du comédien n’est-il pas justement de se fondre dans toutes les couleurs, de rôle en rôle ? C’est sans doute pour cela que j’aime autant mon métier. Pour ce qu’il procure de découvertes, de cheminement à l’intérieur de moi. Et de mise en danger aussi. Il n’est pas facile d’explorer la part d’ombre qui sommeille en chacun de nous. Et sur un plateau, encore moins ! » Quoi qu’il en soit, la scène, c’est sa racine. Sans jeu de mot. C’est aussi sa formation à Bordeaux puis à Paris, et c’est aussi le désir d’interpréter, un jour, les grands rôles du répertoire comme ceux de Shakespeare au théâtre « féminins mais aussi masculins, cela ne me gênerait pas du tout » et de travailler avec Almodovar pour le cinéma. « Les deux, bien que très différents, confinent toujours entre espoir et désespoir. L’attrait et la complexité de personnages et de situations toujours en déséquilibre. » Pour aujourd’hui, en tout cas, outre sa prestation ‘historique’-depuis les débuts en 2004- dans la série préférée des Français, Aurélie joue dans Ricky Pompon, une pièce { PAR LOUIS BADIE - PHOTO CHRISTOPHE BILLET } Aurélie Vaneck Le style Aurélie Vaneck -/The Aurélie Vaneck style « jeune public » écrite et mise en scène par Bertrand Bossard (en février dernier au théâtre du Gymnase à Marseille), bientôt en tournée et programmée à Chaillot en novembre prochain. Fondu enchaîné et Aurélie passe à l’image. « Un autre rêve qui se réalise. Raconter une histoire et l’offrir… Quelle expérience ce premier courtmétrage ! La réalisation, diriger les acteurs, l’ambiance du tournage, l’étape cruciale du montage. En fait, il s’agit là d’un plaisir aussi intense que le jeu. Trois minutes de pur bonheur. Et de rire puisqu’il s’agit de raconter… une blague corse. Si, si c’est très sérieux ! Une sorte de pilote qui -s’il fait rire- pourrait être le début d’une nouvelle aventure. » -/Aurélie Vaneck – who plays Ninon in French viewers'favourite TV series Plus Belle la Vie – is an accomplished actress who meets every challenge with disarming simplicity. Onstage, in front of the camera and now also behind it. Life in the pink … let's see … She thinks awhile and then says, "Pink isn't necessarily my colour. My instinct goes more for red. Blood red, the red of passion, yes, though I could possibly be blue, too. A flower ? Roses aren't really for meeither. Again, instinctively, l'd say pink represents successin all fields. Gentleness. A fit of the giggles too. But surely the art of acting is to merge oneself into all the colours from one role to the next. That's probably why I love my craft so much. For all the discoveries it brings me, the inner journeying. And openingup to danger too. It's not easy to explore the shadow part that slumbers in all of us. Still less on a film set." Aurélie Vaneck trained for the stage in Bordeaux and then Paris. She wants one day to play the great roles in the repertoire, like Shakespeareonstage, and to work with Almodovar for films. For now – apart from playing Ninon in Plus Belle la Vie ever since it began in 2004 – she's in Ricky Pompon, a play for young audiences written and produced by Bertrand Bossard. This was playing in Marseille in February, is soon to go on tour and is scheduled for the Théâtre du Chaillot in Paris in November. "Another dream that's come true", Aurélie told us, "was to tella story and offer it. What an experience, my first short film ! Producing it, directing the actors, the atmosphere on the shoot, the vital editing stage. It's as great a pleasure as acting. Three minutes of pure happiness. And laughter, because the film tells a Corsican joke. Yes yes, it's serious ! A sort of trial run which, if it makes people laugh, could be the start of a new adventure." mars-avril 2011 www.cotemagazine.com PORTRAIT PLUS BELLE LA VIE 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 1COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 124-125COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 126-127COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 128-129COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 130-131COTE Marseille Provence numéro 131 mar/avr 2011 Page 132