COTE Marseille Provence n°127 jui/aoû 2010
COTE Marseille Provence n°127 jui/aoû 2010
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°127 de jui/aoû 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 18,7 Mo

  • Dans ce numéro : jazz des cinq continents.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
CULTURE LES ALPILLES 84 URBAN Par Valérie Rouger-Durand Fabienne Thibeault dans les Alpilles. Festival des Alpilles L’identité culturelle des Alpilles reflète son art de vivre. Aussi est-elle rurale, conviviale et ouverte à tous. Cette année encore, son festival donne l’exemple d’une culture sans frontière, ouverte sur le monde : les « Musiques de la Terre », avec blues, musiques irlandaise, country et la Québécoise Fabienne Thibeault, marraine 2010 qui chante pour l’occasion son amour de la Provence. -/Once again this year, the Alpilles festival is a fine example of culture without borders, offering blues, Irish and country music and more. Quebec native Fabienne Thibeault, this year's festival sponsor, sings her love of Provence. Juillet-août - www.festivaldesalpilles.com La Réalité retrouvée -/Back to reality L’exposition du musée Estrine, sur les artistes du mouvement de « La Jeune peinture des années 50 », propose à la réflexion des visiteurs des oeuvres majeures de cette période rarement montrées. 16 représentants de cette jeune génération de peintres qui revendiquent haut et fort, avec courage et sincérité, leur attachement aux valeurs humanistes, et ont écrit une page de l’Histoire de l’Art du XXe siècle, celle de La Jeune Peinture des années cinquante. -/The Musée Estrine has an exhibition of the Jeune Peinture movement of 1950s Paris, with some major but rarely-seen works from the period. Sixteen representatives of a generation of artists who asserted their commitment to humanist values and wrote a page in the history of 20th century art. Jusqu’au 12 septembre, Musée Estrine, 13210 St Rémy de Provence Philippe Croq Lignes, courbes, esquisses, le trait toujours fin, presque transparent qui amène à l’émergence d’un corps, d’une âme. La pensée se traduit par le dessin comme flottant dans un espace poétique. Une grande harmonie. -/Shapes, curves, sketches, the lines always thin, almost transparent, from which emerge a body, a soul. Thoughts translated into drawing as if floating in a poetic space. Great harmony. jusqu’au 19 juillet, Galerie Bernard Mourier, 13210 Saint Rémy de Provence Tél. 04 90 92 16 61 juillet-août 2010 www.cotemagazine.com PROVENCE Françoise Adret « Rosine » 1957. Collection particulière. LesAlpilles Réglementées pour les randonnées estivales, elles s’ouvrent toutes entières aux promenades culturelles. Heureuse consolation. -/Walking in the Alpilles is strictly regulated in summer, but there are no restrictions on cultural exploration. So feel free ! ADAGP PARIS ST-REMY-ALPILLES Les Alpilles Leïla Voight. Leïla Voight Si l’art contemporain, à travers ses artistes et leurs créations, fascine Leïla Voight, elle en devient comme elles, fascinante, intrigante, remarquable. Et si elle en était une ? Une sculpture ? Un bronze, sans même réfléchir, Leïla le sait d’instinct. Et la cire perdue, qu’en fait-on ? « Posez la question au sculpteur !!! » Promis, ce sera fait. Un impératif, installer la pièce au chaud au pied d’un platane. Un fort bel endroit pour une tombe. Mourante ? non, juste pleine d’humour ! « Ma tombe sera une sculpture. Je l’ai déjà choisie. Une œuvre de Marie-France de Saint Felix, architecte. Son projet avait gagné un concours de tombeau… j’ai adoré, j’ai acheté ! » Déjà un peu éternelle Leïla ? Comme les Alpilles, dont la façade nord, face à elle tous les jours et dont elle se nourrit. « Ces sommets, ces vagues telles les dunes d’un désert m’apportent une impression de visuel infini. » Eternité ? Décidemment. N’estce pas le destin d’une œuvre ? Alors, il faut choisir un style. « J’hésite. Plutôt figurative, mais le cubisme a ouvert de tels horizons… » Et là, son regard se perd, dans les souvenirs, les émotions, les rencontres, celles-là même qui lui ont ouvert les portes de l’amour de l’art. C’est aussi pour eux qu’elle fonde l’association a3-art et organise des festivals tel le festival AP’art. Conceptrice d’événements, conseillère artistique, proche des Nouveaux Réalistes, de la Nouvelle Figuration et des artistes contemporains, la passion de Leïla a favorisé des rencontres transgénérationnelles entre artistes et public. L’artiste, toujours. La personne, son âme et son œuvre. Cette femme, cet homme qui l’emporte et qu’elle amène, avec toute sa force, vers les autres, vers vous, vers nous. Son pari ? Rendre l’art contemporain accessible à tous. -/Leïla Voight, fascinated by contemporary artists and their creations, is as fascinating, intriguing and remarkable as one of their masterpieces. Suppose she is one ? A sculpture ? A bronze ! Without a moment's reflection Leïla knows instinctively. It's imperative to set the piece in the sun. Or is that pretentious, seeking the limelight ? All right then, just in the warmshade of the plane tree. At the foot of a beautiful tree – a beautiful place for a tomb. No she's not about to die, she's just joking. "My tombis to be a sculpture. l've chosen it already. Architect Marie-France de Saint Félix won a competition to design a tomb ; I loved what she'd done so I bought it." Already touched by the eternal, perhaps, like the nurturing Alpilles hills whose northern slopes she sees each day. Eternity ? Assuredly. Isn't that the destiny of a work of art ? But you have to choose a style. "I hesitate. Figurative, but cubism openedup such horizons …" And her gaze become vague, lost in memories, emotions, meetings with those who opened her mind to the love of contemporary art. It's also for them that she founded the association a3-art and festivals like AP’art. The artist, always : the person, their soul and their work. The man or woman who enchants her and for whom she devotes all her strength to bring their work to others – to you and me. Leïla Voight wants to make contemporary art accessible to all. CHRISTOPHE BILLET
L’Oustau de Baumanière, le spa Baumanière et la Cabro d’or L’Oustau de Baumanière et la Cabro d’Or aux Baux-de-Provence, deux Relais & Châteaux vous accueillent à l’ombre des rochers déchirés du magnifique village des Baux-de-Provence. Deux univers particuliers reliés par un Spa, le Spa Baumanière, et un esprit commun, l’Esprit des Maisons de Baumanière. Juché au cœur du plus admirable pays qu’on puisse imaginer, à mi-chemin des terres de Cézanne et de Van Gogh, des férias de Picasso et des monastères romans, non loin des fontaines de mousse à l’ombre des platanes, des allées de cyprès et des vallons odoriférants, l’Oustau de Baumanière est, à l’abri des rudes rochers frangés de belles demeures du XIIIème siècle de l’ancienne place forte des Baux, un vrai lieu. Bien inspirée par l’esprit de son aînée, la Cabro d’Or est douée par la Nature et le grand mas provençal entretient ce don sans artifice. Deux hectares pour la balade, une grande piscine où l’on peut commander un déjeuner d’été pendant la saison, un tennis et maintenant un spa… Dès le pas de la porte, un olivier vigoureusement centenaire attire le premier regard. Alors que nous entrons, il invite au jardin. L’arbre du midi veille sur les carrés d’herbes aromatiques plantées à portée de main pour la préparation des tisanes et macérations d’aromates rafraîchies. Dans le salon blanc, ouvert sur un patio, juste de longs voilages immaculés, aériens, pour effleurer le bois sombre des parquets et former les alcôves où l’on viendra somnoler après la toilette au hammam. Le couloir, discrètement éclairé de lampes en branches flottées et habillé du bois sombre des sols, conduit aux six cabines. Certaines sont conçues pour les soins du corps et du visage, d’autres sont réservées aux massages. Il ne manque rien dans cet ancien mas devenu Spa. For sixty years artists, crowned heads and celebrities have delighted in the luxury of L'Oustau de Baumanière, a unique place far from the bustle of life, set in the beautiful countryside of Les Baux de Provence. Relais et Châteaux 4-star luxury, 2 Michelin stars, 30 rooms, spa, 2 swimming pools, tennis court. The Spa is located between La Cabro d'Or and L'Oustau de Baumanière. A large white lounge, six treatment rooms, a hammam and a sensory pool, a fitness room and two comfy alcoves for the siesta. With two hectares to stroll in, a big swimming pool where you can have lunch brought in summer, two tennis courts and a spa, La Cabro d'Or is just made for happiness. It instills a holiday mood even in those who've come for a seminar. 28 rooms, spa, 150m2 seminar room, swimming pool and tennis courts. L’OUSTAU DE BAUMANIÈRE LES BAUX-DE-PROVENCE, RELAIS & CHÂTEAUX 4 ÉTOILES LUXE, 2 MACARONS AU GUIDE MICHELIN, 30 CHAMBRES, SPA, 2 PISCINES, TENNIS. T. 04 90 54 33 07 – oustau@relaischateaux.com – www.oustaudebaumaniere.com LA CABRO D’OR LES BAUX-DE-PROVENCE, RELAIS & CHÂTEAUX 4 ÉTOILES, 1 MACARON AU GUIDE MICHELIN, 28 CHAMBRES, SPA, PISCINE, TENNIS. T. 04 90 54 33 21 – cabro@relaischateaux.com – www.lacabrodor.com SPA BAUMANIÈRE LES BAUX-DE-PROVENCE, MASSAGES, SOINS DU CORPS, SOINS DU VISAGE, HAMMAM, BASSIN SENSORIEL, FITNESS. L’ACCÈS AU SPA BAUMANIÈRE N’EST PAS UNIQUEMENT RÉSERVÉ À LA CLIENTÈLE DES HÔTELS. T. 04 90 54 24 67 – infospa@maisonsdebaumaniere.com – www.spabaumaniere.com SHOWCASE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 1COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 116