COTE Marseille Provence n°127 jui/aoû 2010
COTE Marseille Provence n°127 jui/aoû 2010
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°127 de jui/aoû 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 18,7 Mo

  • Dans ce numéro : jazz des cinq continents.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
BALADE AIX-EN-PROVENCE 76 URBAN PROVENCE AIX - LUBERON Par Claude Ponsolle Chronographe « Big Bang » Hublot pour A. Pellegrin. Une certaine propension à se laisser distraire pour mieux capter l’instant qui passe, voilà le secret du flâneur aixois averti. Ne manquer sous aucun prétexte les couleurs du marché aux fleurs sous les fenêtres toscanes de l’Hôtel de Ville, ni la petite musique des puces et bouquins de celui des Prêcheurs. Savoir se perdre dans le dédale des ruelles au gré de l’inspiration de tous ses sens. Pause-café au Forum des Cardeurs qui expose ses 5000 mètres carrés nouvellement dallés de pierres naturelles pour que se joue, des premiers rayons de soleil aux dernières lueurs de lune, la dolce vita à ciel ouvert. Autour, c’est là que tout se passe et qu’il faut dénicher la dernière petite boutique, la bonne table qui se démarque, la galerie insolite. Coup de cœur pour le Patio, rue Victor Leydet : une cour à l’italienne décorée d’objets brocante où l’on dîne aux bougies en compagnie des hirondelles qui volent d’un toit à l’autre. Dans la salle, une table d’hôtes conviviale ou des fauteuils plus intimes. Aux fourneaux, le patron mitonne lui-même de bonnes recettes de grand-mère, parfumées de ses trouvailles inventives. En salle, Sophie et son équipe sont attentifs, charmants et bien inspirés. Des rues à redécouvrir ? La rue des Cordeliers qui se relifte dans la mouvance des Cardeurs, et la rue Granet, subtile et chic à l’ombre de l’animation de la Place de l’Horloge : créations et patines anciennes chez Imaginaire & Intérieurs, nouveaux créateurs mode en exclusivité chez Alchimie, Coco & Co ou Yolaine Messali ; même recherche hors du déjà vu chez Carlotta, rue Glacière ou By Mary, rue Espariat, enfin rue Fabrot, shopping ultra stylé pour tous les deux chez First, ou rue Marius Reynaud exclusivement pour lui chez Daniel Crémieux avant de glisser ses petites emplettes dans le sac BB de Lancel, ou ses grandes folies dans le Gloucester de Longchamp, cours Mirabeau. Rue Ancienne Madeleine, la Joaillerie Pellegrin tout habillée de neuf souffle les 170 bougies de la Maison en toute complicité avec Hublot dont Agnès revisite la montre emblématique, Big Bang : une montre par décennie, 17 chronographes, pièces exclusives numérotées et estampillées A. Pellegrin. Édition exclusive habillée de rouge, version bracelet alligator gummy ou caoutchouc noir, avis aux collectionneurs… Autre adresse rare du patrimoine aixois, Le Clos de la Violette, florilège de tout ce qui fait le charme de la ville : la quiétude de son jardin de curé au creux de l’été provençal, l’élégance sans raideur du lieu, l’accueil souriant de Brigitte Banzo et le privilège de goûter la cuisine méditerranéenne de Jean-Marc Banzo au cours d’un déjeuner en tête à tête sur la juillet-août 2010 www.cotemagazine.com Le Patio, rue Victor Leydet. Le Clos de la Violette, avenue de la Violette. Le Forum des Cardeurs. Au hasarddes rencontres -/An insider’s walkabout Une seule règle, apprendre à goûter les petits bonheurs inattendus et cultiver un certain talent pour laisser s’entrouvrir les portes. Étapes préférées… -/Our tip : enjoy the city’s unexpected little pleasures and cultivate a talent for peaking through doors. Here are our favourite stopping places. CHRISTOPHE BILLET Aix-en-Provence terrasse ou le soir, avant le festival. Enfin un dernier verre, dans l’ambiance trendy de la Rotonde, ou un dîner en tête à tête inoubliable sur la terrasse divinement éclairée des Deux Frères, avenue Reine Astrid. -/On no account miss the colourful flower market under the Tuscan windows of the Hôtel de Ville, or the music of the flea and book market in Place des Prêcheurs. Coffee break in the Forum des Cardeurs for an outdoor dolce vita experience, where 5,000 m2 of newly-laid, natural stone paving reflects the light, from the first rays of the sun to the last glimmers of the moon. This is where it all happens, so you’ll easily track down a hot little boutique, novel restaurant or unusual gallery. We love Le Patio, Rue Victor Leydet, and its Italian-style internal courtyard decorated with brica-brac objects where you dine by candlelight. In the dining room, there’s a convivial table d’hôtes and more intimate seating, while in the kitchen the boss lovingly prepares grandmother’s recipes himself, adding an inventive flourish. The service by Sophie and her team is attentive, charming and well-advised. Looking for streets to rediscover ? Rue des Cordeliers is having a facelift following that of the Forum des Cardeurs. Rue Granet, a discreet and chic street close to the buzzing Place de l’Horloge, is home to antique-style interior objects produced in-house at Imaginaire & Intérieurs and the latest fashion designers on sale exclusively at Coco & Co and Yolaine Messali. For original, cutting-edge fashion, head also to Carlotta in Rue Glacière, By Mary in Rue Espariat and First (for men and women), then slip your small purchases into a Lancel BB bag (both Rue Fabrot) or your large extravagances in a Longchamp Gloucester bag from around the corner in Cours Mirabeau. Newly-refurbished jewellers Pellegrin in Rue Ancienne Madeleine are celebrating the company’s 170th birthday in partnership with Hublot : Agnès Pellegrin has designed her version of their iconic Big Bang chronograph in a limited, numbered edition of 17 pieces stamped with A. Pellegrin. With its red accents and gummy alligator or black rubber bracelet, this is definitely one for collectors. Another special address for Aix heritage is Le Clos de la Violette, which sumsup what makes this city charming : the tranquillity of its priest’s garden during the off-peak Provençal summer, the establishment’s relaxed elegance, Brigitte Banzo’s smiling welcome and wonderful Mediterranean cuisine by Jean-Marc Banzo eaten at lunchtime or in the evening, pre-festival. Round off your day with a drink in the trendy Rotonde, or an unforgettable dinner on the exquisitely illuminated terrace of the Deux Frères, Avenue Reine Astrid. CHRISTOPHE BILLET



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 1COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 116