COTE Marseille Provence n°127 jui/aoû 2010
COTE Marseille Provence n°127 jui/aoû 2010
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°127 de jui/aoû 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 18,7 Mo

  • Dans ce numéro : jazz des cinq continents.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
oyster perpetual date 34m en rolesor gris m 19, rue francis davso - marseille i er - tél. 04 91 54 18 40 www.pellegrin.fr
CHRISTOPHE BILLET Par Gérard Martin [RENCONTRE] Lucien Clergue un photographe de nu reconnu -/renowned photographer of nudes Ève dans le jardin d’Éden, Vénus sortant de l’onde, Emmanuelle trônant dans son fauteuil d’osier. Avec Lucien Clergue, l’imagerie du nu devient celle de la naissance du monde. -/Eve in the Garden of Eden, Venus emerging from the waves, Emmanuelle enthroned in her wicker armchair… Lucien Clergue's nude imagery evokes the world's birth. 1956, un jeune photographe arlésien hante les plages de Camargue. Il cherche le secret de cette lumière, née du ciel, du sable et de l’eau. D’un clic, il imprime sur la pellicule la mer, les nuages, les dunes. L’époque est au naturisme, le corps s’étant libéré du puritanisme autant que de la prison des lupanars. L’apologie du nu en plein air est une mode. Les stades sont devenus le théâtre d’une culture de la forme physique. C’est aussi une période de découverte des sex-symbols à l’écran, comme Sophia Loren, Marilyn et BB… Mais plus que tout, c’est le naturel sauvage de la vie en Camargue qui inspire cet artiste. Finalement, du grain de sable au grain de la peau, de la rondeur des vagues et des dunes jusqu’à celle des corps, ce sont des nymphes qu’il va photographier, les habillant de sable, de lumière et d’eau. Lucien surfe sur la nouvelle vague du cinéma, de la peinture et des lettres. Le surréalisme le tente, il en rencontre les égéries et les maîtres. Picasso devient un acheteur assidu de ses clichés. Eluard, Cocteau, Dali, Max Ernst deviennent ses amis. Tout ce que Paris et l’intelligentsia comptent de célébrités, sans oublier le « mondillo » du flamenco, Manitas de Plata entre autres, toutes et tous, sous ses yeux et dans son objectif, viendront se brûler la peau au soleil de Camargue. Témoin incontournable de cette époque qui a vu la libération des mœurs, la scénarisation des corps sur les plages et le tsunami des images. Infatigable, Lucien Clergue, fondateur des Rencontres Internationales de la Photographie et académicien est aujourd’hui encore photographe, enseignant et documentariste. Passionné par la naissance d’un corps sur la pellicule. -/1956. A young Arles photographer haunts the Camargue beaches seeking the secret of this light born of sky, sand and water ; the shutter clicks and on his film he imprints sea, clouds, dunes. Naturism is in vogue, open-air nudity fashionable. And this is the era of big-screen sex symbols : Sophia, Marilyn, Brigitte et al. Although this artist is essentially inspired by the liberated naturalness of life in the Camargue, grains of sand lead to the grain of skin, the curves of waves and dunes to those of the body, and he endsup photographing beach nymphs, dressing them in sand, light and water. Clergue surfs the New Wave of cinema, painting and literature. Tempted by Surrealism, he meets its muses and masters. Picasso becomes an assiduous purchaser of his pictures ; Eluard, Cocteau, Dali and Max Ernst become his friends. All the celebrities of Paris and intelligentsia come to Camargue to sun their bodies in front of his eyes and lens. A fundamental chronicler of that liberated era, Lucien Clergue, founder of the Rencontres Internationales de la Photographie festival, member of the Academy of Fine Arts, untiring photographer, is today still taking photographs, lecturing and documenting. "Cross your left leg ! Let the water caress your sex, the reflection of the trees in the river should lead to the breasts – there ! Perfect, don't move ! " June 2010, a photo shoot in a Cévennes gorge with three nude models. The master dictates the pose while chatting about poetry, music and business too : "Right now l've exhibitions in New juillet-août 2010 www.cotemagazine.com MEET 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 1COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 127 jui/aoû 2010 Page 116