COTE Marseille Provence n°123 décembre 2009
COTE Marseille Provence n°123 décembre 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°123 de décembre 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 19,2 Mo

  • Dans ce numéro : la vogue des bars d'hôtels.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
SO BEAUTIFUL 30 Pièces d’apparat en peau et coquillages, Reconstitution. Musée national de Préhistoire, Les Eyzies-de-Tayac, France. 100 000 ANS DE BEAUTÉ EN CINQ TEMPS ET QUELQUES EXEMPLES... Tome 1 : PRÉHISTOIRE – FONDATIONS Les préhistoriens n’avaient jamais abordé la question de la beauté. Or, c’est le moment où l’homme, qui n’a jamais pu vivre autrement qu’en groupe, sélectionne des couleurs, se pare d’ornements et dessine les formes de son corps. Il produit une organisation sociale qui distingue les genres et établit une hiérarchie, traduite par des signes corporels. La parure sert donc à organiser le monde, la sexualité et les générations. Ces motivations gouvernent toujours notre monde contemporain. D’autres se sont rajoutées bien évidemment, mais les fondations sont identiques. Nous sommes très loin de l’image dévalorisante de l’homme des cavernes qui nous accompagne depuis toujours. Des sépultures de cette époque ont révélé l’incroyable talent et le savoir-faire de nos ancêtres, à l’instar de ces superbes parures en perles d’ivoire ayant nécessité des milliers d’heures de travail, et dont on affublait les défunts. Tome 2 : ANTIQUITÉ - CIVILISATIONS Un virage dans l’humanité s’opère avec l’arrivée de l’agriculture et la sédentarisation. Entre –10 000 et –4 000, les groupes humains s’agrandissent, organisent la chaîne alimentaire autrement, créent des systèmes politiques et religieux très élaborés. Les dites civilisations font leur apparition et l’invention de l’écriture va complètement changer la donne en Égypte, Grèce, Rome, Chine, Inde… Toutes les pratiques contemporaines (maquillage, parfum, épilation, massages, produits anti-âge…) préexistent dans l’Égypte ancienne et les hommes en bénéficient tout autant que les femmes. Loin de disposer de témoignages aussi riches que ceux que les Égyptiens nous ont délivrés, les Olmèques vont largement inspirer les Mayas et Aztèques qui suivront. En matière de beauté, ils pratiquent la déformation du crâne du nouveau-né, en vue de son allongement et d’une possible ressemblance avec un… épi de maïs. La raison ? Dans le mythe maya, l’humanité aurait été modelée à partir de maïs broyé mélangé à l’eau. CQFD. décembre 2009 www.cotemagazine.com PHILIPPE PLAILLY. Le Prince, Figurine olmèque. Cruz del Milagro, Veracruz. Musée d’anthropologie de Xalapa, Veracruz, Mexique. COLL. MICHEL ZABÉ/AZA.D.R. 100 000 ANS DE BEAUTÉ IN FIVE PARTS, WITH EXAMPLES Volume 1 : PREHISTORY – FOUNDATIONS Prehistorians had never tackled the subject of beauty yet this was the era when humans, who have never been able to live otherwise than in groups, began selecting dyes, wearing ornaments and drawing the shape of their bodies. They creat-ed a social organisation that distinguished between the sexes and established a hierarchy identified by signs on the body. So adornment served to organise the world, sexuality and the generations. These motivations still govern our modern world. Others have been added but their foundations are identical. Prehistoric graves have revealed the incredible talent and knowhow of our ancestors, as in superb jewellery of ivory beads, which took thousands of hours to make, with which they adorned the dead. Volume 2 : ANTIQUITY – CIVILISATIONS Humanity took a new turn with the advent of agriculture and settlements. Between 10,000 and 4000 years ago, the human groups grew larger, organised their food chain differently and developed very elaborate political and religious systems. What we call civilisations began to appear and the invention of writing changed the whole order in Egypt, Greece, Rome, China, India etc. All our modern practices (make-up, perfume, hair removal, massage, anti-ageing products etc) already existed in Ancient Egypt and men used them just as much as women. Although they didn't leave us such a wealth of evidence as the Egyptians did, the Olmecs considerably inspired the Maya and Aztecs who followed them. Regarding beauty, these deformedthe skulls of new-born babies in an attempt to lengthen them so they might resemble an ear of maize. Why ? Because the Maya believed the human race had been modelled from ground maize mixed with water. QED. Néfertiti Tell el-Amarna, XVIII e dynastie, vers 1373-57 avant J.-C. Coll. Musée du Caire, Égypte. D.R.
Portrait d’une jeune femme, Petrus Christus, vers 1470. Coll. Pinacothèque de Berlin, Allemagne. Tome 3 : ÂGE CLASSIQUE - CONFRONTATIONS À partir du Moyen-Âge, on voyage beaucoup et l’ère de la colonisation démarre. Pour l’Occident, la beauté s’apparente au progrès, car la science avance malgré quelque réticence de la morale. Au Moyen-Âge, les femmes sont obsédées par la minceur et s’épilent entièrement le visage – sourcils, cils et même début d’implantation des cheveux ! Toute trace d’animalité est ainsi chassée ; des peelings avec de la pierre ponce assurent la blancheur de la peau. Au moment de la Renaissance, les découvertes scientifiques sont immenses et le développement massif du commerce maritime, notamment, vient bouleverser les habitudes alimentaires. La route des Indes apporte le sucre en Occident. L’embonpoint devient un critère esthétique. Le concept d’individu voit le jour ainsi que celui des races supérieures et inférieures. Il faudra attendre le XX e siècle pour déconstruire la notion de race, mais à quel prix... Ce troisième volume se balade sous plusieurs autres latitudes : Dar Al-Islam, Japon, Chine, Afrique subsaharienne, Empire Moghol, etc. Tome 4 : MODERNITÉ - GLOBALISATIONS La modernité se confond avec le parcours d’un nouvel acteur, l’individu roi, qui revendique son intériorité, sa différence, et se met en scène sur fond d’aspiration à l’égalité, de lutte contre le racisme, pour l’égalité des femmes, la libération des mœurs et la reconnaissance de la diversité des orientations sexuelles. Aux alentours de 1850, le domaine des sciences et techniques se développe à la vitesse grand V. Exemple, le miroir de grande taille permet à chacun de se voir – enfin – en entier ! C’est l’avènement de la cosmétique moderne avec les progrès de la chimie, l’invention des colorants de synthèse. Rappelons-nous que ce geste si banal aujourd’hui, admis d’un bout à l’autre de la planète, de se mettre du rouge à lèvres date de la fin du XIX e siècle, avec l’invention de cet étrange objet. Après la Seconde guerre mondiale, un nouveau regard est posé sur l’Autre. L’idée de beauté n’est plus reliée au concept de progrès technique. L’art africain, par exemple, jusque-là méprisé est enfin considéré comme beau. Chaîne de fabrication de bâtons de rouge à lèvres L’Oréal. Volume 3 : THE CLASSICAL AGE – CONFRONTATIONS From the Middle Ages people travelled considerably and the era of colonisation began. In the West beauty was linked with progress, for science was developing despite a certain moral reticence. In the Middle Ages women were obsessed with being slim and plucked all the hair from their faces – eyebrows, eye lashes, even their hairline ! Every trace of animality was thus removed and scrubbing with pumice stone ensured a white skin. During the Renaissance, scientific discoveries came thick and fast while the massive expansion of sea trade changed eating habits completely. Trade with the Indies brought sugar to the West and being plump became a criterion of beauty. The concept of the individual developed along with that of superior and inferior races. This third volume visits several other parts of the world too : Dar Al- Islam, Japan, China, Sub-Saharan Africa, the Mogul Empire etc. Volume 4 : MODERNITY – GLOBALISATION Modernity is synonymous with a new player : the individual, of prime importance, proclaiming their internalisation and difference, staging themselves against a background of aspiring to equality, fighting against racism and for women's equality, moral freedom and the recognition of diverse sexual orientations. From 1850 science and technology developed at an incredible speed. Large mirrors became feasible so at last everyone could see all of themselves ! Modern cosmetics arrived thanks to progressin chemistry and the invention of synthetic colouring agents. The act of putting on lipstick, so banal today, dates from the late 19th century when the stick for the lips was invented. After the second world war people began to look at others in a different way and the idea of beauty was no longer linked with the concept of technical progress. Hitherto despised African art, for example, was at last seen as beautiful. Volume 5 : D.R. COLLECTION L’ORÉAL décembre 2009 www.cotemagazine.com SO BEAUTIFUL 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 123 décembre 2009 Page 116