COTE Marseille Provence n°121 sep/oct 2009
COTE Marseille Provence n°121 sep/oct 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°121 de sep/oct 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 140

  • Taille du fichier PDF : 38,6 Mo

  • Dans ce numéro : la Fiesta des Suds enflamme Marseille.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
POUR 29 900 *, JE PARS SANS TOIT. ADIEU. VOLVO C70 COUPÉ CABRIOLET FIRST EDITION. Une motorisation 2.0D 136ch, 4 vraies places adultes, un large coffre et un équipement audio performant. A ce prix-là, retrouvez le plaisir de vous échapper. A découvrir sur volvocars.com/fr. SUÈDE MÉDITERRANÉE AUTOMOBILESOB ACTION AUTOMOBILE 13 AIX-EN-PROVENCE ENCE 13 MARSEILLE AVENUE DU CLUB BHIPPIQUE PLACE DU GÉNÉRAL FERRIÉ 04 42 20 80 61 VILLAGE AUTOMOBILE 04 91 29 90 15 83 TOULON 846 AV. DE DRAGUIGNAN ZI TOULON EST - LA GARDE 04 94 14 79 20 * Offre spéciale : prix public conseillé pour un C70 2.0D First Edition au 03/03/2009, 3/2009, déduit d’une remise de 4 000, offre non cumulable réservée aux particuliers valable dans le réseau participant, dans la limite des stocks disponibles. Tarif valable en France Métropolitaine. VOLVO C70 2.0D First Edition : consommation Euromix (l/100km) 6.1 - CO2 rejeté (g/km) 161.
O 7 n l’imaginait ventripotent, portant le catogan à la façon du beauf de Cabu dans le Canard enchaîné, avec ce qu’il faut de bagues, chaînes et autres décorations d’un goût douteux. Rien de tout ça, non. Dans son bureau de Rousset, qui fait face à la Sainte Victoire, aucune fille ne se promène dénudée. Tout ici est d’une « normalité » à toute épreuve. Pour un peu, on serait presque déçu. Tête bien faite et allure de premier de la classe, diction du parfait businessman, Patrice Macar a plutôt le profil du gendre idéal. « En réalité, si nous vendions des livres ou des machines à laver, nous ferions la même chose », souffle ce père de famille de 38 ans. « Mon quotidien, c’est de la finance, du marketing et de la technique ». En l’espace de quelques années, ce Belge né aux Etats-Unis et installé à Aix depuis six ans a donné naissance à l’Amazon du sexe. Entré comme commercial chez Sony France (il y négociait les accords auprès des grandes centrales), il décide de tout plaquer après avoir lu, fasciné, un livre dans lequel Bill Gates exposait sa vision de l’avenir et des nouveaux services qui allaient apparaître. Le jeune commercial a posé sa démission un 17 mai. Dix ans plus tard, en 2007, il entrait en Bourse à la tête de sa propre société. « Je suis parti de zéro et j’ai connu des hauts et des bas », raconte-t-il au sujet de ses premiers pas. Un démarrage plus que balbutiant puisque l’entrepreneur a dû attendre son cinquième business model pour prendre son envol. Après quelques moments difficiles. « Je refusais les invitations pour sortir, se souvient-il en souriant, et j’avalais des pâtes ». Aujourd’hui, les pâtes ont disparu de l’assiette et les copains ont retrouvé le sourire. En l’espace de 18 mois, Patrice Macar a avalé quatre sociétés. De quoi « plus que doubler la taille du chiffre d’affaires et des profits en deux ans (1). On n’a pas chômé », souligne, satisfait, le pdg de DreamNex. « Nous sommes désormais un vrai groupe européen ». Egalement présent en Italie, en Belgique, en Espagne et en Hollande. A la vente de gadgets et de sex-toys (Sexyavenue.com), il a ajouté les rencontres et la vidéo. Sa dernière acquisition - Enjoy, leader européen des services de discussion par webcam - lui a coûté 45 millions d’euros. Et il vient de se positionner sur les services sur le mobile, dont il attend beaucoup. Pour asseoir son développement, Macar s’est appliqué à conserver le management des sociétés rachetées, de façon à constituer un véritable board autour de lui. Qu’il appelle sa dream team. « C’est un peu comme un cerveau auquel on rajoute des neurones, décrit-il. Mais on ne fera peut-être pas de la même façon pour les prochaines acquisitions ». Car Patrice Macar est décidé à continuer à voir grossir son groupe, avec l’ambition d’en faire le numéro un mondial du charme sur Internet. Et avec les moyens de ses ambitions : « malgré les rachats réalisés, nous disposons de plus d’argent qu’après notre introduction en Bourse ». Les bourses pleines et l’appétit aiguisé. Une belle vigueur, décidément. (1) En 2008, il a réalisé 70 M € de CA et 10 M € de résultat net. Et devrait être sur les mêmes courbes, pour l’exercice en cours. PATRICE MACAR MÊME PAS HONTE/NO SHAME PORTRAIT Par Olivier-Jourdan Roulot Coté en Bourse, son groupe affiche une belle vigueur. Ce trentenaire a fait fortune dans un commerce polisson, en créant l’Amazon du charme. Quand sexe et business font bon ménage. -/Listed on the stock market, his group is looking pretty good. In his thirties, he has made a fortune in a cheeky business by creating a match made in heaven between sex and business. « You might have imagined him to be a middle-aged beer-bellied pony-tailed Lothario, dripping with WH ELHQ IDLWH bling. Nothing could be further from the truth. In et allure de his office in Rousset, opposite the Sainte Victoire, there are no scantily-clad girls strutting their stuff. premier de la It’s normality everywhere you look here. You might classe, diction even be a little disappointed at first. A sensible du parfait head on his shoulders, a well-groomedappearance, and incredibly articulate, Patrice Macar businessman, would make the ideal son-in-law : « My days are filled with finance, marketing and technical issues ». A sensible In just a few days, this Belgian who was born in the head on his United States and has been in Aix for the last six shoulders, a years created the sexy version of Amazon. He well-groomedbegan his career as a sales and marketing man at Sony France (where he did deals with all the big appearance, names), and then decided to jack it all in after and incredibly excitedly reading a book in which Bill Gates described his vision of the future, with the new ser- articulate, » vices that were going to be appearing in it. Ten years later, in 2007, he arrived on the stock market as the boss of his very own company. Not the smoothest of starts, as the entrepreneur had to wait for his fifth business model before it all took off for him. Within 18 months, Patrice Macar swallowedup four other companies. Which « more than doubled our turnover and profits in two years (1). We certainly weren’t twiddling our thumbs, » admits the CEO of DreamNex, a very happy man. « We are now a real European group. » With a presence in Italy, Belgium, Spain and Holland. To sales of gadgets and sex toys (Sexyavenue.com), he’s added online dating and videos. His latest acquisition – Enjoy, the European leader in webcam chat services – cost him € 45 million. And he’s just made these services available on mobiles, for which he has high hopes. To consolidate the company’s development, Macar has worked hard to preserve the management structures of the companies that have been taken over, creating a strong board to work with. Patrice Macar is keen to continue growing the group and his aim is to become the world leader in his industry on the Internet. And there’s no shortage of cash to achievethis : « in spite of the takeovers, we have more money now than when we were first listed on the stock market. » Pockets lined and appetite whetted. A real force to be reckoned with. septembre-octobre 2009 www.cotemagazine.com ÉCONOMY 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 124-125COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 126-127COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 128-129COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 130-131COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 132-133COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 134-135COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 136-137COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 138-139COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 140