COTE Marseille Provence n°121 sep/oct 2009
COTE Marseille Provence n°121 sep/oct 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°121 de sep/oct 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 140

  • Taille du fichier PDF : 38,6 Mo

  • Dans ce numéro : la Fiesta des Suds enflamme Marseille.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
SELF-MADE MAN 28 SUCCESS STORY PIERRE FAVA PAR DOMINIQUE JUAN PHOTO CHRISTOPHE BILLET PIERRE FAVA, EST DEVENU PEINTRE COMME D’AUTRES SONT DEVENUS BOXEURS. IL PREND PARTI DANS LE CONFLIT DE L’OMBRE ET DE LA LUMIÈRE DU TABLEAU. -/PIERRE FAVA BECAME A PAINTER THE WAY SOME MEN BECOME BOXERS. WITH EACH PAINTING HE THROWS HIMSELF INTO THE BATTLE BETWEEN LIGHT AND DARK. Cheveux ébouriffés, œil sombre et pétillant, vêtu de jeans et basquets, ce grand jeune homme d’une trentaine d’années ne se livre pas volontiers malgré son beau sourire. Pierre reçoit peu d’invités dans sa maison hantée par les toiles des autres, achetées ou troquées au fil de ses coups de cœur. Activiste, nombreux voyages, il ramène des photos, Inde, Japon, Brésil, curiosité avide. Il s’empare de tout, picore ce qui passe, s’en imprègne, apprend très vite. Il entre en peinture presque par hasard ; c’est une toile, un dripping de Pollock, qui le fascine, l’énergie dégagée par le geste. Mais ce sont ses rencontres féminines qui l’entraînent dans son aventure artistique. Pierre Fava a vécu une enfance et une adolescence chaotiques, bien loin du monde de l’art, ce Corse - Toulonnais - Marseillais, pompier de profession fait de la peinture sa thérapie depuis ses 22 ans. Dans un premier temps, il s’essaye au figuratif, puis très rapidement s’oriente vers l’abstraction. La recherche du geste lui impose la matière, et il va chercher la lumière dans la « non couleur », dans le noir. Noir. Comme il va chercher son souffle dans la colère et de préférence face à des formats plus grands que lui. Série Dead line, comme des battements de cœur rouges sur fond noir, ou grands rainurages noirs, quadrillés, enfermés dans leurs lignes grillages, quand il aborde une toile, il la combat, la maltraite à septembre-octobre 2009 www.cotemagazine.com
coups de brosse dure. Boxe, boxe. S’empoigne jusqu’à l’exténuation. Son désir de combattre l’amène jusqu’à fabriquer la révolte qui lui permettra de s’exprimer. Colle son oreille aux horreurs assénées par les radios d’info en boucle, se coltine avec un mauvais coucheur, râle après une contravention… enfin cultive tous ces événements irritants qui lui donnent cette hargne indispensable à la création. Il sort chaque fois très éprouvé de son travail et de fait, peint relativement peu. Où se situe la clé du succès ? Pierre s’interroge avec une certaine candeur, il se demande ce qui motive ses collectionneurs, achats-placements ou réelles émotions ? Et quand on lui demande s’il aborde la peinture comme un métier, il hésite, finalement, non pas vraiment. Certes il en vit et semble en vivre bien, mais pour lui, créer reste avant tout un exutoire. Aujourd’hui, il cherche encore plus, plus loin, de nouvelles matières qui lui permettraient plus d’épaisseur, il pourrait travailler comme de la peinture-sculpture. La sculpture, l’objet l’intéressent réellement. Son parcours est déjà riche. Il rentre chez Gagossian et se voit confier une double exposition au mois de novembre à Alger, au Musée National d’Art Contemporain et conjointement au Centre Culturel français. En parallèle, on le retrouve à partir d’octobre dans la Pensée de Midi chez Actes Sud. Une explosive réussite. Rumple-haired, a dark sparkle in his eyes, clad in jeans and sneakers, this tall young thirty-something doesn’t give much away despite his winning smile. Pierre receives few guests in this house haunted by other painters’canvases, which he buys or swaps according to whim. Ever active, avidly curious and widelytravelled, he brings home photos of Japan, India, Brazil. He grabs everything, pecks at whatever passes by and imbibes it, learning fast. He started painting almost by chance ; he was fascinated by a Jackson Pollock drip painting and the energy of movement it embodied. But it was women he met who drew him into his artistic adventure. Pierre Fava, with his mixture of Corsican, Toulon and Marseillais roots, had a chaotic childhood and adolescence, far from the art world. He worked as a firefighter and chose painting as his therapy when he was 22. At first he tried figurative work but quickly turned to abstract art. His search for the creative gesture made him focus on matter, and he looked for light in darkness − « non-colour ». Black. He looked for inspiration through anger, using formats bigger than himself. His Dead Line series, like beating hearts on black grounds, or thick black grooves framedand enclosed in their grids. When he tackles a canvas he fights it, beating at it with a hard brush. Every time, he’s deeply affected by his work and as a result, he paints relatively little. Wherein lies his success ? It’s a question Pierre asks himself too. He wonders what motivates the collectors : are they just investing or are they genuinely moved ? Asked whether he considers painting his profession, he pauses and finally says no, not really. It’s his living and he seems to live well, but for him creative activity is above allan outlet. Today he is searching more than ever, and further, for new materials that will give even more thickness. Then he could work like a painter-sculpture. Sculpture and sculptures truly interest him. He’s come a long way already. He gained an entry to Gagossian and has twin exhibitions comingup in November, at the Musée National d’Art Contemporain in Algiers and the French cultural centre there. Meanwhile in October he features in the review Pensée de Midi (published by Actes Sud). A resounding success. septembre-octobre 2009 www.cotemagazine.com SELF-MADE MAN 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 124-125COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 126-127COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 128-129COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 130-131COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 132-133COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 134-135COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 136-137COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 138-139COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 140