COTE Marseille Provence n°121 sep/oct 2009
COTE Marseille Provence n°121 sep/oct 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°121 de sep/oct 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 140

  • Taille du fichier PDF : 38,6 Mo

  • Dans ce numéro : la Fiesta des Suds enflamme Marseille.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
CULTURE ESSENTIELS 14 Miró en son jardin Par Hélène Jourdan-Gassin Joan Miró, Sobreteixims XVI, 1973 ; Tapisserie ; 190 x 315 cm. Jusqu’au 8 novembre, la fondation de Saint-Paul rend hommage à l’artiste espagnol, Joan Miró, familier des lieux et proche de la famille Maeght. -/Miró in his garden Until 8 November the Saint-Paul foundation remembers the Spanish painter Joan Miró, who knew the place wellas a friend of the Maeght family. Il existe entre des lieux et les artistes qui y sont intervenus des liens que l’œil, même le plus néophyte, ne peut ignorer… La Côte d’Azur est riche de ces connivences : on pense à Matisse, à Chagall à Cimiez, à Picasso sur les remparts d’Antibes et, d’une façon plus totale, à Miró à la Fondation Maeght. L’artiste eut grâce à Aimé Maeght l’occasion de créer dans la nature de Saint-Paul le Labyrinthe, une œuvre sculptée d’une amplitude étonnante que le public découvrit en 1964, en même temps que l’architecture novatrice du bâtiment. C’est autour de ce Labyrinthe que s’est articulée l’exposition Miró de l’été 2009. Restitué tel que le Maître l’avait conçu (les couleurs du mur de céramique ont été rehaussées par Artigas fils, l’Oiseau de la Tour a retrouvé son perchoir), cet ensemble montre bien que Miró a pensé ces sculptures comme une « installation », le soulignant par une longue traînée blanche sur les murets de pierre. Mais notre émerveillement ne s’arrête pas là car ce sont 250 œuvres, peintures et sculptures majeures, certaines jamais montrées au public, dessins, céramiques, livres, lithographies…, qui envahissent tous les espaces de la Fondation jusqu’à sa bibliothèque et montrent le lien profond qui unit la famille Maeght à Joan Miró (1893-1983), monstre sacré de l’art du XX e siècle ! Après avoir découvert dans le hall Les oiseaux de proie foncent sur nos ombres, une stupéfiante peinture sur peau de vache, notre parcours nous amène aux toutes premières septembre-octobre 2009 www.cotemagazine.com huiles de Miró, Nord sud, Balcon, 1917, puis vers la salle où les bronzes colorés Monsieur, Madame, Femme et oiseau rencontrent les dessins noirs. Dans la salle du bas, La Ruisselante lunaire, La Ruisselante solaire, 1976, mais aussi Matador, 1969 et Gargantua, 1977, des gravures au carborundum, entourent Femme, 1973, une sculpture blanche en époxy. Dans la salle aux bronzes noirs, autour de Constellation silencieuse, on découvre ces singulières œuvres de 1973 que Miró nomme Sobreteixims, des peintures en volumes qui allient laine, corde, toile de sac à la couleur. Dans le dernier espace, on remarque Le Mur du Soleil et Le Mur de la Lune, la maquette de l’œuvre conçue par Miró et Artigas pour l’UNESCO, la série des Parchemins et une très vaste collection de vases, maquettes et objets de céramique. Pour une exposition aussi riche en œuvres provenant à la fois de la Fondation et de la collection de la famille, Michel Enrici, le directeur de Fondation, a préféré à l’ordre chronologique une rencontre entre les pièces dans un parcours sinueux où le noir alterne avec la couleur. Plus encore que ces données plastiques c’est l’esprit de Miró qui fait l’unité de l’exposition. Par la magie d’un geste, d’un signe, il nous surprend, nous amuse, nous interroge… Comme des enfants, nous nous émerveillons ! Fondation Marguerite et Aimé Maeght, Saint-Paul-de-Vence Tél. 04 93 32 81 63 PHOTO GALERIE MAEGHT ; SUCCESSIÓ MIRÓ, ADAGP PARIS 2009 -/Between places and the artists who worked in them there exist links that even the most inexperienced eye cannot help but notice. The Côte d’Azur is rich in such complicities : Matisse and Chagall in Cimiez, Picasso on the ramparts of Antibes and in a more comprehensive way, Joan Miró (1893-1983) at Fondation Maeght. Aimé Maeght gave the artist the opportunity of creating his Labyrinth in the Saint-Paul countryside, a sculptural work of astounding scope that the public discovered in 1964 at the same time as the innovative architecture of the building itself. It is around this Labyrinth that the summer 2009 Miró exhibition was conceived. Now restored exactly as the master created it, this ensemble clearly shows that Miró thoughtup these sculptures as an installation, even emphasising the fact by a long white streak on the low stone walls. But the exhibition also displays 250 other works – important paintings and sculptures, some never previously exhibited, drawings, ceramics, books, prints etc – that take over all the foundation's rooms, library included, and demonstrate the close bond between the Maeght family and Joan Miró. After discovering in the foyer The Birds of Prey Swoop down on our Shadows, a stupefying painting on cow hide, the exhibition leads us to Miró's very first oil paintings then on to the room where coloured bronzes encounter black drawings. In the lower room, carborundum engravings surround Woman (1973), a sculpture in white epoxy resin. In the black bronzes room we discover those singular 1973 pieces that Miró namedSobreteixims : relief paintings with wool, rope and sacking incorporated into the paint. In the last exhibition space we admire models of The Sun and The Moon, the work that Miró and Artigas created for UNESCO, the Parchments series and a vast collection of vases, models and ceramic objects. For an exhibition so richly endowed with artworks belonging to the foundation and to the family's collection, director Michel Enrici chose to eschew chronological order in favour of juxtaposing pieces so that black alternates with colour. But more than these aesthetic details it is Miró's spirit that unifies the exhibition. Through the magic of a gesture, a sign, he surprises, amuses, questions us and just like children we marvel !
www.hugoboss.com BOSS Black Boutique BOSS - Collections Homme et Femme : 52, rue Paradis MARSEILLE Espace BOSS - Collection Homme : Printemps Centre commercial La Valentine MARSEILLE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 124-125COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 126-127COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 128-129COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 130-131COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 132-133COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 134-135COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 136-137COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 138-139COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 140