COTE Marseille Provence n°121 sep/oct 2009
COTE Marseille Provence n°121 sep/oct 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°121 de sep/oct 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 140

  • Taille du fichier PDF : 38,6 Mo

  • Dans ce numéro : la Fiesta des Suds enflamme Marseille.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 110 - 111  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
110 111
DÉCO URBAN 110 URBAN PROVENCE RENCONTRE Par Claude Ponsolle et Louis Badie Vincent et Monique Buffile à l’Atelier Buffile Vincent and Monique Buffile at the Atelier Buffile C’est un atelier pétri de charme, perché entre un tilleul, un figuier et une treille, lové dans une rue rescapée au cœur du quartier Sextius-Mirabeau. Des geckos jaune citron lézardent sur des grands plats turquoise, des carreaux décoratifs évoquent pêle-mêle une villa romaine, une rue médiévale, la faïence de Delft, le bleu intense d’un revêtement au Pakistan, une mosquée saoudienne… Des artistes viennent accrocher au mur une toile ou oublient une œuvre cuite ici. Mais toujours, sur la table ou l’étagère, la vaisselle émaillée en camaïeux bleu, mauve, rose veloutés à l’infini, attendent le café ou les fruits ramenés du marché. Cet atelier vit depuis deux générations autour de son four en briques -55 ans d’âge ! - discrètement, entre création artistique, rénovation archéologique et artisanat utilitaire. Sereinement, mais non sans panache, Monique et Vincent perpétuent l’esprit et la palette de Léonie et Jean Buffile, fondateurs de l’atelier dans la mouvance des céramistes aixois des années 50 : Cecil Michaelis, Émilie Decanis, Apollon, René Ben Lisa, Amado ou les frères Sourdive. Avec son sourire bleu porcelaine, Vincent remarque : « L’atelier semble voué à des cycles de 10 ans. Nous avons pris la relève au début des années 80 en développant les commandes d’architectes, dans la lignée de mon père avec Fernand Pouillon, puis la création de formes, motifs, avec de nouvelles techniques d’émaillage… 2009 marque une nouvelle lancée sous le signe de l’expo Picasso avec la série de plats, pichets très remarqués au salon Vivre Côté Sud. Les objets déco ont de plus en plus de succès, mais il faut que la production suive… Et nous ne sommes que tous les deux ! » -/It’s a delightful place tucked away between a lime tree, a fig tree and a vine arbour, in an almost secret street in the Sextius-Mirabeau district. Lemon yellow geckos idle the time away on big turquoise dishes ; decorative tiles remind us of a Roman villa, a Medieval street or a piece of Delftware. Artists come to hang their canvases on the wall or leave one of their own pots. But there is always, on tables and shelves, a vast range of mouthwatering tableware in rich monochrome shades of blue, mauve, green, red and pink, just asking to be used. The workshop has been going for two generations (the brick kiln is 55 years old), combining artistic creation with archaeological renovation and utilitarian pottery. Serenely but not without panache, Monique and Vincent continue in the spirit – and colours – of Léonie and Jean Buffile, who founded the workshop as part of the Aixbased ceramics movement of the 1950s. Says Vincent with his china blue smile, « The workshop seems to run in ten-year cycles. We took over in the early 1980s fulfilling orders from architects, as my father had with Fernand Pouillon. Then came our own shapes and patterns and new glaze techniques. 2009 marks a new stage ; the Picasso septembre-octobre 2009 www.cotemagazine.com CHRISTOPHE BILLET exhibition inspired us to produce a new set of jugs and dishes, and that drew a lot of attention at the Vivre Côté Sud fair. The decorative objects are more and more successful, but the output has to keepup and there are only two of us ! » 2 bis traverse de l’Aigle d’or, 13100 Aix-en-Provence/www.buffile-ceramiste.com Bruno Mascolo les sélections du mois/this month’s selections Voilà 15 ans que l’ancien danseur de Roland Petit et des Grands Ballets Canadiens s’est reconverti dans la décoration. D’une sensibilité à l’autre, d’un art à l’autre, avec aisance et sans contrainte, Bruno Mascolo explique que chez lui « tout est intuitif, fugitif comme l’instant ». Une lumière, une matière, un détail vont donner le signal de départ d’une aventure, d’une ligne de décoration. « L’essentiel étant de refléter l’intérieur de l’œil du client. Ce qu’il ne voit peut-être pas de prime abord pour une ou mille raisons… » Selon lui, la création passe par une forme de liberté, de capacité à changer, alors ne demandez pas à cet Italien d’origine quelle est sa signature professionnelle. Il vous rétorquera que, justement, son objectif, c’est de ne pas en avoir. Même si, dans son travail, quelques indices permettent de repérer que l’artiste est bien passé par là. D’un restaurant à un appartement, d’une villa à une maison de retraite, d’un hôtel de chaîne, d’une boutique à… Bruno explore tous les univers avec une écriture moderne, minérale, brute et douce à la fois, (bientôt végétale ?). En constante évolution, comme son travail, il dit simplement qu’il faut lui faire confiance. Et il en ressort des réalisations marseillaises telles que le Café Romana, Le Murano, l’OM café, le Cortès, la Voile, bientôt L’Urban restaurant et La Brasserie Le David, mais aussi la boutique Terzo, le Set Squash, l’hôtel Best Western La Duranne (Aix-en- Provence) … Et maintenant, si l’on rêvait d’une tour ? -/Italian-born Bruno Mascolo used to dance for Roland Petit and with the Grands Ballets Canadiens. For the past 15 years he’s been designing interiors. He seems to have moved easily and fluidly from one art to another, one sensibility to another. With him, he explains, « it’s all intuitive, fleeting as the moment ». A light, a material or a detail will give the starting signal for an adventure, a new decoration line. He says creativity depends on a kind of freedom, a capacity to change. So don’t ask Bruno Mascolo what his trade signature is ; he’ll tell you his aim is precisely not to have one. Although there are a few indications in his work to suggest he’s the one who decorated this place. It may be a restaurant, an apartment, a villa or a retirement home, a chain hotel or a shop. Bruno explores all these worlds with a modern, mineral touch, raw but soft. Maybe he’ll be working with vegetation soon. Constantly developing like his work, he simply says we should trust him. In Marseille, the results can be seen at the Café Romana, the Murano and the OM Café for example. What will come next ? Bruno Mascolo, 2 et 4, boulevard Michelet, 13008 Marseille. Tél. 04 91 71 52 57 ISABELLE CANO
mobilier design beaux arts Osez votre différence... BOA, création F. et H. Campana pour EDRA. mdba 163 rue paradis 13006 marseille tél. 04 91 812 812 acv@mdba.fr www@mdba.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 124-125COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 126-127COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 128-129COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 130-131COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 132-133COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 134-135COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 136-137COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 138-139COTE Marseille Provence numéro 121 sep/oct 2009 Page 140