COTE Marseille Provence n°120 jui/aoû 2009
COTE Marseille Provence n°120 jui/aoû 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°120 de jui/aoû 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 47,7 Mo

  • Dans ce numéro : immobilier, front de mer en vue.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
ÉTÉ MODE D’EMPLOI 24...que faire cet été ? Rien, pourquoi faire quelque chose ? S’appliquer à savourer la belle saison, en s’amusant à suivre la tendance… -/What to do this summer ? -/Nothing ! Why do anything except apply yourself to enjoying the best season of alland have fun following the trends. Pas besoin d’aller très loin… Depuis quelques années, la mode est à l’évasion lointaine. Le premier week-end prolongé, volontiers transformé en aqueduc par la magie des Rtétés, on s’éclipse. On saute dans le premier avion, low cost ou pas, et on file vers des destinations exotiques. Cocotiers, ciel d’eau claire, mer d’azur, vahinés, salsa et samba, font toujours rêver. Le maître mot de cet exode estival, c’est dépaysement. Rien de tel pour décompresser. Certes, mais il se pourrait bien, cette année que, pour raisons de crise, les horizons se restreignent à notre immédiat « chez nous » ou à des destinations plus familières : France et Europe. Est-ce à dire que c’est inefficace pour oublier stress et soucis ? Pas sûr car, après tout, l’éloignement n’est pas nécessaire. Il y a des trésors, tout à côté de chez soi, qu’on avait négligés et qu’on peut s’employer à redécouvrir. Et puis, la détente, c’est affaire d’état d’esprit, presque de philosophie. C’est donc à Epicure qu’on pensera, ce sage antique, qui prônait un bonheur minimaliste fait de petites choses, d’instants lumineux, saisis et savourés avec mesure et respect. La magie de l’été fera le reste. Sea, sun & farniente. Soleil, plage, activité réduite, une douce et paresseuse rêverie sur transat et sous parasol, à écouter le bruissement léger des vagues, un drink à por ter de main, et la tête, dans le ciel, pas dans les nuages car, bien sûr, il n’y en aura pas pour peu que l’on choisisse l’endroit idoine, la Côte d’Azur, par exemple… Br onzing, donc, far niente, et, de temps à autre, on fera mouvement sans hâte excessive vers la grande bleue, où l’on se plongera pour se rafraîchir et, si le cœur vous en dit, risquer quelques brasses vers le large, avant de retrouver position contemplative sur une serviette moelleuse ou un transat accueillant… Shopping, fooding, clubbing, sex…ing… À vous d’agrémenter la recette. Un peu de shopping, pourquoi pas, mais sans forcer. C’est le moment ou jamais de flâner farfouiller chiner ou de mettre le cap sur les boutiques de mode, histoir e de craquer pour un maillot, un T-shirt, des solaires… ou de découvrir les premières collections hivernales, qui arrivent chez les détaillants. Restaurants ? Il y en a pour tous les goûts : de la table sympa au gastronomique étoilé, via le bistrot typique… À vous de choisir… La nuit, aussi, demeure incontournable. Dans tous les styles et formules, de la plus popu à la plus people. Le sexe ? Of course. Les hasards de la rencontre font partie du plaisir des vacances… À condition, bien évidemment, de voyager en solo, sentimentalement parlant… Sinon, gare à la casse ! Et culture, évidemment… Les bonnes consciences s’en vont répétant : mieux vaut ne pas bronzer idiots ! Profitez donc de votre temps libre pour dévorer un best-seller (idéal pour ne pas se prendre la tête) ou réviser vos classiques (on n’est jamais déçu par les grands auteurs). Spectacles, expos, il y a tout ce qu’il faut au programme de l’été. Les festivals sont nombreux en France et en Europe, et risquent bien de faire le plein. Si l’on en croit certaines études, la crise semble avoir dopé les sorties culturelles. Après tout, c’est un excellent moyen d’oublier ses soucis, tout en réfléchissant. Qui s’en plaindra ? juillet-août 2009 www.cotemagazine.com -/...WHAT TO DO THIS SUMMER ? -/No need to travel far.For some years now it's been fashionable to escape to far-away destinations. At the first long weekend we're off, hopping on the first plane, low-cost or other, to zip off to exotic destinations. Palm trees, clear blue skies, azure seas, lovely native girls, salsa and samba still fuel our dreams. The key concept in this summer exodus is getting away from everything. Nothing like it for really winding down. Indeed, but this year may well see the cr edit crunch restricting our horizons to immediate surroundings or more familiar destinations – France, Eur ope. Is that a less ef ficient way of forgetting stress and worries ? Not necessarily, because after all distance isn't essential. V ery close to home ther e are treasures we've neglected that are well worth rediscovering. And then relaxation is a question of mindset, of philosophy almost. So let's turn our thoughts to Epicurus, the Ancient Gr eek sage who advocated a minimalist happiness made of small things, enlightened instants, seized on and savoured with moderation and respect. The magic of summer will do the rest. Sun, sea & idling. Sun, beach, r estricted activity, lazy sweet dreaming on lounger or under parasol, listening to the soft plash of the waves, a long drink to hand and head in the skies, not the clouds because of course there aren't any if you choose the right place, the Côte d’Azur for example ! So... tanning, idling and fr om time to time a leisurely stroll down to the big blue sea, wher e you plunge in to cool off and risk a few strokes towards the horizon, before regaining your contemplative position on soft towel or welcoming lounger. Shopping, fooding, clubbing, sexing. Season the r ecipe according to taste. A little shopping, why not, but don't force yourself. This is the perfect time for wandering, exploring, rummaging or heading for the fashion shops to let yourself be tempted by a swimsuit, T- shirt, sunglasses, or to discover the first winter collections arriving on the rails. Restaurants ? Ther e's something for all tastes, fr om good plain eatery through typical bistro to star-studded gourmet restaurant. Just choose ! Night-time fun is of course stilla must, in ever y style and category from unpretentious through to celebrity. Sex ? Well of course ! Those chance encounters are an integral part of holiday



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 124