COTE Marseille Provence n°120 jui/aoû 2009
COTE Marseille Provence n°120 jui/aoû 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°120 de jui/aoû 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 47,7 Mo

  • Dans ce numéro : immobilier, front de mer en vue.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 112 - 113  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
112 113
VIVRE LE SUD NEWS 112 URBAN Par Louis Badie Cette année, et ce n’est pas rien, marque le 700e anniversaire de l’installation de la papauté en Avignon. Histoire oblige, cet été 2009 plus que jamais, Avignon sort le grand jeu et son festival d’activités. Mais des petites places aux ruelles du centre ville, ce sera aussi le lieu du shopping endiablé de l’été. Avant ou après la pause resto. Là, gravissez l’escalier du Maître cuisinier de France, Christian Etienne, pour un grand moment gastr onomique, ou bien, optez pour le restaurant Bain Marie, pour sa couleur baroque, terroir chic, et l’Opéra juillet-août 2009 www.cotemagazine.com Palais des Papes. PROVENCE AVIGNON au cœur de l’été Le pont Benezet (ou Pont d’Avignon) vu du chemin de halage. Avignon, 700 e ! -/Avignon, 700 years on ! Cœur d’été et coup de cœur en Avignon. Du festival In/Off aux boutiques de luxe, des galeries d’art aux hôtels de charme, la Cité, c’est aussi la papauté de l’art de vivre. A sizzling summer is guaranteed for Avignon. There’s the In/Off festival, luxury boutiques, art galleries, charming hotels – the holy city of joie de vivre. J.-P. CAMPOMAR Bouffe pour une ambiance plus tr endy et psyché DJ. Du choix encore, entre la cuisine provençale et méditerranéenne de Bruno d’Angelis à la Vieille Fontaine et l’inévitable couscous de Tanger. Bien calé, c’est le moment d’écumer les boutiques. A vos marques ? C’est parti pour le marathon dont le signal de départ peut être donné place de l’Horloge avec une mise en bouche siglée Her mès et à deux pas de là, place du Change, la joaillerie d’exception et les mar ques horlogères sélectionnées par V incent. Accueil souriant et conseils experts. Le lèche-vitrine se poursuit sur les vitrines du maroquinier Longchamp, rue Saint Agricol avant l’escale Lancel pour s’ofrir des sacs. On continue et on les remplit. Pour les hommes, Continental, pour les femmes, chez Donna et Max Mara, pour les parures chez Doux. Pour un joli dessous chic - et choc pour l’autre, chez Roma, rue Joseph Vernet. Rue Vernet, on y reste, on enchaîne : Scapa, Ventilo, Le jardin de la Mode, Façonnable, Actuel B, Talon Aiguille. Un coup de peigne bourré de talent, celui d’Eric Zemmour, une couleur, sublime, dans les cheveux, celle de Dessange… Si, si, la beauté est bien là, rue Joseph Vernet et Sissi… s’occupe de no tre tête, de nos mains, de notr e moral, comme personne. Dormir, enfin à La Mirande, ravissant petit palace historique ; au cloîtr e Saint- Louis, avec sa cour intérieure aux platanes ; au Prieuré, estampillé Relais & Châteaux ou à l’hôtel d’Europe, majestueuse institution avignonnaise. -/This year marks the 700th anniversary of the papacy’s arrival in Avignon. These days, while the palace may still be there, the rest of the city has changed considerably. Including its walls. In the little squar es and side str eets of the city centre, there’s also a shopping frenzy going on. Before or after a break for a bite to eat. For that, make your way to France’s master chef, Christian Etienne, for a r eal gourmet treat, or head to the Bain Marie r estaurant, for its Baroque atmosphere and sophisticated food, or the Opéra Bouffe for a trendier ambiance and live DJ. Take your pick from a range including foods from Provence and the Mediterranean from Bruno d’Angelis or the Vieille Fontaine and the inevitable couscous from Tangiers. A possible starting line for your shopping marathon is the Place de l’Horloge with Hermès and, just a stone’s throw away, the Place du Change, with stunning jewellery and timepieces carefully selected by V incent. The window-shopping continues with the windows of Longchamp, on Rue Saint Agricol before a trip to Lancel. Continental for him, Donna and Max Mara for her at Doux. For chic and sexy lingerie, head to Roma, on Rue Joseph Vernet. When you come to Rue Vernet, you’ll be here for a while : Scapa, Ventilo, Le Jardin de la Mode, Façonnable, Actuel B, Talon Aiguille. Give your hair a new lease of life in the capable hands of Eric Zemmour, Dessange, and Sissi… We can’t decide between the top 4 : La Mirande, the Cloître Saint-Louis, Le Prieuré and the Hôtel d’Europe. J.-P. CAMPOMAR
L’architecture du Carré d’Art signée Norman Forster. Les logements Nemausus conçus par Jean Nouvel. Nîmes Carrefour de l’histoire et de l’humanité, Nîmes déboussole. Romaine, Provençale, Camarguaise, et Languedocienne, son hispanité se respire au quotidien, au-delà des jours de feria alors que son protestantisme s’affiche le long des Quais de la Fontaine. Nîmes. A disconcerting place, so many and varied are the influences to be felt there. The Romans, Provençe, the Camargue, the Languedoc, a hint of the Spanish always in the air and a Protestant legacy that's evident all the way along the Quais de la Fontaine. Flânerie fraîche et élégante le long du canal - de la Fontaine, justement - on admir e les riches façades des hôtels particuliers qui le bordent, découvrant au passage les arbres centenaires qui ombragent les jardins de l’hôtel Imperator. Ferronneries aux balcons, jardins secrets derrière les hautes enceintes, le charme discret de la bourgeoisie se concentre à deux pas du Carré d’Art, le rigoureux et rationnel centr e d’art dessiné par Forster. Depuis la terrasse du Carré d’Art, dont le fonds regroupe nombre d’œuvres d’artistes contemporains d’ici et d’ailleurs, et dont les expositions temporaires font les délices de l’intelligentsia régionale, on domine les toits de la ville. Tour Magne et Maison carrée embrassées d’un seul coup. Concentré de romanité. Là, s’ouvre la rue du général Perrier et ses immeubles haussmanniens qui dessert le centre historique de la ville. Luxe au r endez-vous, entre bijoux et horlogerie de marque avec la joaillerie Doux, le chic parisien pour femme chez Guy Mauve, Gigi ou un peu plus loin Lôu, la mode masculine à deux pas de là avec JP Prohin ou Andrews, les souliers sélectionnés par MarieM, les beaux draps de Descamp… Rendez-vous aussi du design, Domus, Domus Cuisine, rue de l’Horloge, ou Out Door In Door, rue Emile Jamais... C’est aussi, rue Général Perrier que les halles font le bonheur des gourmets. Chaque matin, on y croise les chefs de la ville qui font leur marché, car il faut le dire Nîmes, est une ville gourmande. C’est bien là qu’est née la fameuse brandade qui régalait les salons parisiens du temps d’Alphonse Daudet et qui reste la base culinaire locale indéfectible. Alexandre à Garon et ses deux étoiles la travaille avec talent ainsi que de nombreuses tables délicieuses comme le Lisita, Le Plaisir des Halles, l’Exæquo, le V intage ou des adr esses branchées comme le Wine Bar. C’est aussi depuis les halles que le « Petit Nîmois » s’exporte sur toute la France. La balade ne pourrait être complète sans une visite des arènes, somptueuses que bordent de nombreux cafés où il fait bon se désaltérer. Place du Marché, et rue de l’Aspic avec leur animation commerçante présentent entre autres les vitrines des bijouteries Thomas ou Bachet et place de la Salamandre, RBC - designé par Starck, haut lieu de contemporanéité. Ambiance pierre blonde, petites rues tortueuses où se nichent des h ôtels particuliers débordant d’Histoire, soleil inondant les rues, on traverse Nîmes Panama vissé sur la tête et lunettes noires pour cacher des lendemains de fête bien arrosée. On ne les pose que pour visiter les nombreuses galeries d’ar t de la ville car Nîmes est aussi une ville d’ar tistes peintres inspirés par sa lumière, sa tauromachie, sa singularité et son « duende ». -/Let's start with a cool strollalong the canal, admiring the old façades and the ma- Quelques signatures internationales qui ont habillé la ville : Martial Raysse a dessiné le palmier et le crocodile de la place du Marché mais aussi la Fontaine de la place d’Assas. Les abribus de l’avenue Carnot sont signés Philippe Starck. Le Carré d’Art, réponse high tech à l’antique Maison Carrée qui lui fait face, bâtiment élégant, minimaliste et fonctionnel (musée, médiathèque) de Norman Forster. Villa du Palatin de Jean-Michel Wilmotte, rue Crémat. Les logements du Colisée de K. Kurokawa, rond-point du boulevard périphérique. Le Stade des Costières de V. Gregotti, avenue de la Bouvine. Les logements Némausus, avenue du Général Leclerc, l’extension du lycée Dhuoda rue Clovis, le gymnase Camouflé route d’Alès conçus par Jean Nouvel. jestic trees shading the gardens of the Hotel Imperator. Ironwork balconies, secret gardens behind high walls ; a haven of discreetupper class charm. A few steps away is the Carré d’Art, the very contemporary art centre designed by Nor man Forster. It has an excellent collection, plus temporar y exhibitions and a r ooftop café with a sweeping view from the Maison Carrée below to the Tour Magne. The nearby Rue du Général Perrier with its Haussmannstyle buildings takes us to the historic centre. This is the place for luxury shopping, jewellery and brand name watches. There's Parisian chic womenswear from Guy Mauve, Gigi, Lôu. Not far away there's men's fashion with JP Prohin and Andrews, footwear selected by Marie M and house linen at Descamp. For home design there's Domus and Domus Cuisine in the Rue de l’Horloge and Out Door In Door in the Rue Emile Jamais. The Rue Général Perrier has a mouth-watering cover ed market. In the early morning the town's top chefs can be seen shopping there. One famous local delicacy is Le Petit Nîmois, a remarkable goat cheese. For a truly delicious brandade there's the 2-star Alexandre restaurant in Garons. Or other top restaurants like Lisita, Le Plaisir des Halles, l’Exæquo and Le V intage. Or, for a mor e trendy setting, Le Wine Bar. Not to be missed is the Roman amphitheatre, with pavement cafés allaround. The Place du Marché and Rue de l’Aspic ar e busy shopping str eets with jewellery stores like Thomas and Bachet. In the Place de la Salamandre there's furniture from RBC. Honey-coloured stone, winding lanes and houses drenched in history. Sun-drenched too : Panama hats and sun glasses are de rigueur. But take them off to visit Nîmes'many art galleries with works inspired by the city's individuality, its light, its bullfights and its duende. juillet-août 2009 www.cotemagazine.com VIVRE LE SUD SORTIR 113



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 124