COTE Marseille Provence n°120 jui/aoû 2009
COTE Marseille Provence n°120 jui/aoû 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°120 de jui/aoû 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 47,7 Mo

  • Dans ce numéro : immobilier, front de mer en vue.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 104 - 105  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
104 105
VIVRE LE SUD NEWS 104 URBAN PROVENCE ARLES Par Olivier-Jourdan Roulot Les clameurs des arènes se sont tues. Pas de corrida, aujourd’hui. Ni gloire ni triomphe, par conséquent. En ce début de semaine, l’esplanade qui fait face à l’amphithéâtr e est quasiment désertée. Ecrasée sous le soleil. Aux terrasses des restaurants voisins, c’est à peine si on repère quelques touristes au milieu d’une poignée d’Arlésiens. A Arles, tout part et tout revient nécessairement ici, au pied du vieil édifice romain. Peut-être par superstition. Ou p lus sûrement pour respirer ce qui r este dans l’ai r de l’électr icité des jours de feria. Comme si on se retrouvait porté sur les épaules des peones après avoir emprunté la grande porte, et s’être « joué la vie », comme on dit, sur le sable chaud. La promenade commence là. Vers l’Est, au-delà de l’avenue Victor Hugo, le site des anciens ateliers de la SNCF -où les locomotives fatiguées venaient autrefois se faire soigner - se prépare à une nouvelle vie. C’est là que l’architecte-star californien Franck Gehry édifiera le bâtiment phare de la future cité de l'image, à la demande de Maja Hof fmann. En attendant, sous cette chaleur étouffante de l’été provençal, s’enfoncer vers le centre dans ces dédales de rues étroites qui irriguent la vieille ville est un bonheur. Le futur est derrière nous. Le présent devant. Comme toujours dans la patrie de Lamartine, le regard ne sait plus où donner prise, entre les beaux hôtels particulier et les vieilles pierres dont le délabrement fait aussi la beauté, parce qu’il rappelle que l’histoire est d’abord celle du temps qui passe, qui s’agrège et qui dégrade. Et que quelques rides sur un visage ser ont toujours plus tr oublantes qu’une peau tirée à quatre épingles. Dans ce théâtre à ciel ouvert, de petites adresses pleines de charme rythment la balade. Elles sont autant de points de chute et de haltes pour le pr omeneur. Et per mettent de conjuguer culture et shopping, patrimoine et plaisirs hédonistes. Ainsi, rue des Suisses, la bijouterie dirigée depuis trois ans par Raphaël Escanez appartient à ces enseignes incontournables. L’adresse est connue de tous les Arlésiens, quand il s’agit de fêter un moment important de la vie. Depuis la rue des Suisses, on peut s’offrir un petit détour jusqu’à la rue Réattu. Devant la devanture des Cafés de la Major, une délicieuse odeur de café vient faire frémir nos narines. Avec ses belles sélections de thé, de café et de tisanes, la boutique est une de celles qu’on visite avec plaisir, pour un grand bol d’arômes ou déguster un café sur place. Un peu plus loin, rue V ernon, la vénérable maison Dervieux est depuis toujours, ou presque, le temple du mobilier provençal et du jouet de collection. Une véritable institu- juillet-août 2009 www.cotemagazine.com VILLE D’ARLES Un songe, entre histoire et histoires Midsummer day's dream au cœur de l’été Les arènes vues du ciel. De nuit comme de jour, la place de la République, toujours majestueuse. Les toits de la vieille ville, jusqu’au Rhône. A travers ses vieilles pierres romaines, sa passion pour la corrida, son sens de la fête et son goût pour la culture, Arles impose ses rêves et sa respiration au visiteur. Avec une forme de langueur qui n’appartient qu’à elle et lui donne l’apparence d’un songe. Roman ruins, the bullfighting obsession, a marked taste for festivities and plenty of culture ; as you strollaround Arles you're bound to imbibe the city's spirit and its particular atmosphere of dreamlike languor. PATRICK MERCIER - VILLE D’ARLES VILLE D’ARLES No corrida today. It's Monday and the esplanade by the old Roman amphitheatre is almost deserted. Bleached under the summer sun. Outside the restaurants you can spot a few tourists and a handful of locals. This is the heart of Arles, where all paths cross. Our stroll starts here. Eastward, across the Avenue Victor Hugo, the former railway workshops are getting ready for a new life. Her e Maja Hoffmannhas commissioned star Califor nian architect Franck Gehry is to design the flagship building of the future film and photography centre. Meanwhile, in the heat of the Pr ovençal summer, it's a delight to enter the old town's labyrinth of narrow streets. As always in the homeland of Lamartine, there's so much to look at you don't know where to turn. Fine old town houses, older buildings whose very decrepitude is pleasing to the eye, reminding us that time, the passing of time, creation and ageing are what the world is made of. As we stroll on we find char ming places to investigate allalong the way. Places for the stroller to stop and gaze or sit awhile. Cultur e and retail therapy, heritage and hedonistic pleasure. Rue des Suisses, for example, is for jewellery : Raphaël Escanez is one of the highlights, a place where every Arlesian lady goes for something really special. From the Rue des Suisse a little detour to the Rue Réattu. A delicious smell of fr esh roasted coffee floats out from Cafés de la Major, where you can sit down to savour one of their excellent teas, coffees and tisanes before you buy. A little further on, in the Rue Vernon, is Dervieux, temple of Provençal furniture and collectors'toys. They've b een restoring and repairing furniture here for four generations. A few hundred metres further on, the Rue de l’Hôtel de V ille has a cluster of home decorating stores. Etat des Lieux is the absolute tops for furniture and design. They sellall the great brands : Alessi, Kartell, Moooi, Artemide, Vitra, Tse-Tse, Vipp, Rosle, Le Creuset, Magimix, Floss and many more, in 120m2 of kitchenware, tableware and accessories, lighting, chairs and tables. A few steps further on is l’Atelier d’Emilie. Its ever-smiling and welcoming proprietor Emilie Méjean no longer does posters. She still does frames (with her br other), but mainly works for major museum exhibitions. She scours the decoration trade fairs for objects she really likes, like tableware by Danish designer Eva Solo, blown glass vases by LSA and carpets by Ligne Pure. She also sells footwear and fashion : Tivoli, Recife and Maliparmi (for those silk finishing touches). Nearby at Aromatics breathe your fill of floral and



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 124