COTE Marseille Provence n°120 jui/aoû 2009
COTE Marseille Provence n°120 jui/aoû 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°120 de jui/aoû 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 47,7 Mo

  • Dans ce numéro : immobilier, front de mer en vue.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 102 - 103  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
102 103
VIVRE LE SUD NEWS 102 URBAN PROVENCE SAINT-RÉMY Par Claude Ponsolle - PhotosC. Billet Anthony Del Prete, Villa Regalido. De ses voyages en Afrique Australe et en Asie, il a ramené le goût d’entr eprendre, mais aussi des contrastes et des maisons de charme riches en émotions. Une nouvelle vague très zen. Au détour d’une petite route bordée de platanes vers Fontvieille, surgissent des r ochers blancs découpés suspendus dans le ciel bleu. Surprenants. Comme cet ancien moulin à huile, déjà relais de village gastronomique très prisé, radicalement revisité en 4 mois par Anthony Del Prete. Le jardin de curé enfoui sous le jasmin et les oliviers est toujours là, changé par magie en jardin multi sensoriel. Hymne à l’eau, il offre désormais la fraîcheur d’une piscine où un clapotis invite à plonger et le bien-être d’un Spa : bassin à r emous, aromathérapie, musicothérapie, détente absolue... Une certaine sérénité, la plénitude d’un été enchanteur dont on gardera longtemps l’empreinte en soi. De l’hôtellerie de luxe, Anthony a gardé l’exigence du service et des prestations raffinées, de ses voyages une sélection de beaux objet pour cultiver l’esprit du sud dans les maisons, son autre activité. La décoration des chambres, 15 seulement, toutes personnalisées et dédiées à un pr ofil d’hôte différent, est l’œuvre parfaitement réussie de Christelle, son épouse. Chacune a un cachet fou : terrasse solarium suspendue au dessus des toits, salle de bains décorée de galets, vasque en ardoise, volets en clé sur vol d’hirondelles… Le cœur de la maison reste la splendide cheminée en pierr e des Baux : rite des lieux, fair e regalido, c’est bien l’ar t d’accueillir ses amis et de partager un moment privilégié. -/From his travels in Souther n Africa and Asia he's br ought back a spirit of enterprise as wellas a taste for contrasts and for welcoming houses rich in sensations. Modern and restful. Off a narrow tree-lined road on the way to Fontvieille, white rock stands out against the blue sky. There's a converted oil mill, already a well reputed gourmet stop but now radically refurbished in the space of four months by Anthony Del Pr ete. The garden with its jasmine bushes and olive trees is still there, transformedinto a multi-sensory experience. There's a cool swimming pool and a spa with swirl tub, aroma therapy and music therapy. Total relaxation. The serenity of the place, the enchantment, lingers long in the memory. The service and amenities are as top-end as any luxury hotel. The fifteen guest rooms have been individually decorated with wonderful success by Anthony's wife Christelle. Each one is a gem : a solariumup above the r oofs, a bathroom decorated with pebbles, a slate wash basin, shutters ajar. The focal point of the house is a splendid stone fireplace : just the place to spend a special moment among friends. Catherine Rollin, Le Château des Alpilles. juillet-août 2009 www.cotemagazine.com au cœur de l’été Elle mêle les iris de Van Gogh aux tulipes de Knoll, patine la nostalgie du Château d’une sensibilité très moderne, ébouriffe l’ordre désuet des conventions. D’une pichenette subtile et raffinée. Le Château des Alpilles, surgi à l’orée d’un par c fabuleux ne risque pas de s’endormir. Déjà, Françoise Bon, sa Mère, l’avait définitivement ressuscité des ronces de l’oubli. Ses chambr es et salons, luxueux et chaleur eux, pouvaient se contenter de briller à la lumière de leurs 4 étoiles… C’était compter sans le tempérament de la famille incarné en Catherine et son refus régénérateur de toute vision convenue. Fille de Jacques Bon, manadier épris de grandes étendues de Camargue, de chevaux et de mistral chargé de sel, et de Françoise, passionnée de voyages et d’échanges enrichissants, le croisement ne pouvait êtr e fade. Beauté typée et allurée sacrée Reine d’Arles, farouchement indépendante, esprit scientifique curieux et intuitif, elle est diplômée de phar macie mais met son mouchoir dessus, sans oublier vraiment : elle ador e mêler goûts et essences rar es à la cosmétique comme à la diététique. Élevée dans la culture de ses racines, le luxe de l’espace, la décoration conçue comme un sixième sens, l’élégance de la simplicité, elle réveille vite la belle Arlésienne au bois dormant. Depuis 25 ans, son empreinte si présente marque les lieux. Elle invite Le Corbusier dans le petit boudoir, Poltrona Frau au bar, le jeune chef inspiré Mathias Bettinger autour de la piscine comme dans la salle à manger tulipe Knoll, bousculant avec délicatesse le romantisme Belle Époque. Jusque dans ses suites installées au fond du parc, superbement contemporaines où se devine sa patte : beaux matériaux, meubles icônes, nouvelles matières, plaid léopard, signatures olfactives… -/Françoise Bon r escued it from the brambles of oblivion a generation back. Its luxurious guest rooms and salons might then have rested on their 4-star laurels, but the family temperament, in the person of Catherine Rollin, is not like that. Daughter of Jacques Bon, a herd owner who loved the wide open Camargue spaces, and Françoise the insatiable traveller, Catherine wasn't destined for a quiet life. Beauty she has, and allure. She's been Queen of Arles. She also has a degr ee in pharmacy but has set that aside, without forgetting her scientific curiosity. She loves to mix rare tastes and essential oils in cosmetics and health food alike. Also in her blood are a taste for decoration, elegant simplicity and the luxury of wide open spaces.She has Le Corbusier in the small boudoir, Poltrona Frau at the bar, and inspired young chef Mathias Bettinger by the pool and in the dining room with its Knoll tulips. The superbly contemporary suites at the far end of the park also bear her mark, with fine fabrics, iconic fur niture, new materials, mock leopar d throws and home fragrances.
Confiserie Lilamand Du fruit confit au calisson, il n’y a qu’une gourmandise à rajouter au panier des délices, cher à la Maison qui depuis 1866 s’est spécialisée dans la création des fruits confits de Provence. Une tradition respectée et transmise avec passion de père en fils. Superbes de couleurs, riches en saveur, ils sont accompagnés d’une large gamme de sirops pour nappages et d’excellentes confitures. Aujourd’hui, fort de ce savoir-faire, la confiserie Lilamand se dote d’un nouvel atelier consacré au calisson, mélange subtil entre fruits confits et amandes rigoureusement sélectionnées afin de retrouver son goût authentique. A découvrir dans les boutiques de St Rémy de Provence, des Baux de Provence, de St Paul de Vence et également dans les meilleures Pâtisseries - Confiseries. 5 AVENUE ALBERT SCHWEITZER - 13210 ST RÉMY DE PROVENCE BOUTIQUE T. 04 90 92 12 77 - FABRIQUE TÉL. 04 90 92 11 08 www.lilamand.com Les Cocottes Insolite en vue… Yvan Gilly et Jean-Pierre Voisin nous font partager leurs coups de cœurs bourrés de charme. Grandes céramiques aux floraisons émaillées en forme de coquillage ou nacrées telles des sirènes, moulures dorées encadrées… Les objets décoratifs surprennent par la taille et l’originalité. Les arts de la table ne sont pas de reste. Et si on prenait le thé dans une porcelaine aux coloris sucrés, pièces uniques comme de bien entendu, ou si on dégustait nos vins dans un verre à pied gravé aux armes du coq… de l’Aile ou la Cuisse. Et si on se laissait guider par les senteurs maison d’Anick Goutal… tout un monde de fantaisie beau et truffé de trouvailles. 10 RUE JAUME ROUX 13210 SAINT RÉMY DE PROVENCE T. 04 90 92 45 45 La Bastide Conjuguée sur le mode des tons naturels, la douceur de vivre est bien là. Véronique Tavard a mis à profit ses enseignements glanés à l’Ecole Boule pour nous proposer ses ambiances sereines et pures. Beaux textiles, luminaires ornés de pampilles et fleurs d’acanthe, les meubles se couvrent de lin naturel avec Blanc d’Ivoire ou Coquecigrues, grands et petits objets se coordonnent avec délicatesse. En exclusivité, les « Memory blocKs » de Sid Dickens déclinent leurs thèmes. Icônes, jeux, musique ou fleurs, les petits panneaux décoratifs s’assemblent au fil de des préférences et se collectionnent précieusement. Dans l’air, un parfum de maison griffé Géodésis affine l’ambiance, ambre des mers australes, oranger de Sicile, cèdre rouge des Amériques. Tout le charme discret de la bourgeoisie. 29 BD GAMBETTA - 13210 SAINT RÉMY DE PROVENCE T. 04 90 26 03 94 Le Divin Le Divin ouvre ses portes sur le coup des 18H pour ne les fermer qu’à 2h du matin en plein été. Entre temps, l’ambiance est sympathique, une volée d’une quinzaine de tapas comble les petites faims entre un Mojito de légende et les dégustations de vins régionaux dont la carte évolue tous les quinze jours. On se cale dans un des fauteuils - tous différents, esprit brocante exige - autour d’une table basse ou sur la terrasse dans la tiède soirée estivale, pour laisser passer le temps et, à partir de 23h il n’est pas rare qu’on danse. Soirée caliente en perspective. Le vendredi, concert de jazz. En hiver le dimanche matin, on prend plaisir à faire l’apéro autour de quelques huîtres. Rien de tel pour le moral. 12 BD. GAMBETTA 13210 SAINT RÉMY DE PROVENCE T. 04 32 61 48 03



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 120 jui/aoû 2009 Page 124