COTE Marseille Provence n°119 mai/jun 2009
COTE Marseille Provence n°119 mai/jun 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°119 de mai/jun 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 25,8 Mo

  • Dans ce numéro : génération 30 à 39.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
ENCOUNTERS URBAN 86 URBAN Assortiment des créations Brind’Amour. Lsonge : sautoir fantaisie, métal doré et coquillage. En plein cœur : collection de l’été 2009. Brin d’Amour by Sandra Sandra Doquin est gourmande, fidèle à ses amis et à ses souvenirs d’enfance. Romantique, elle rêve d’étoiles et de messages éternels. Écolo, ses papillons et fleurs des champs volettent et fleurissent en toute liberté. Des envies de Sandra sont nées ses créations qui lui ressemblent : Petits Lu et Tablettes de chocolat, Maya l’abeille, Cœurs très fins, Arbres de vie, Anneaux enlacés, fétiches « Lexomil-MMA », Pommes à croquer, Sardines en hommage à Marseille, mots d’Amour, Étoiles, Messages Secrets, Papillons d’or et de cristal. À offrir avec un brin d’amour et d’humour. Cette jolie histoire commencée en mai 2008 dans son atelier du Castellet est sur le point de fêter 1 an de succès : le Gâteau d’Anniversaire avec sa bougie est la dernière création. « Merci à Rebecca Hampton de Plus belle la vie qui porte mes bijoux et aux professionnels qui les ont sélectionnés dans leurs boutiques et m’ont souvent conseillée, en particulier Joss de Yos ! » -/Sandra Doquin has decadent tastes and is loyal to her friends and her childhood memories. A romantic at heart, she dreams of stars and timeless messages. Environmentallyfriendly, her butterflies and wild flowers flutter and flourish in total freedom. And so her designs are born, bearing a striking resemblance to the designer herself : biscuits and chocolate bars, Maya the bee, ultra-fine hearts, trees of life, entwined rings, crunchy apples, sardines (a tribute to Marseille), love letters, stars, gold and crystal butterflies. The perfect gift, given with love, and a touch of humour. The story began in May 2008 in her workshop in Castellet and is about to celebrate its first anniversary. Lsonge Par Claude Ponsolle Katia Grisanzio est artiste plasticienne. Elle peint et crée aussi des bijoux, toutes les matières l’inspirent, toutes s’épousent avec grâce : ébène, or, argent, nacre, diamant, pour le plus beau des songes et les messages les plus intemporels : Amour, Paix, Amitié, Protection, Sérénité. À partir de quelques fils de métal dorés ou argentés, ses doigts assemblent les premières collections et les premières rencontres avec les boutiques se nouent. Aujourd’hui, Lsonge devient réalité et se structure en deux lignes, or et fantaisie. La collection fantaisie pare cet été le métal de cuir, de coquillages ou de plumes. La ligne Gold'n Lsonge Jewellery décline chaînes en or jaune et plaques d’argent gris orage ainsi que des bracelets en daim de couleur ornés de pépites d’or avec fermoir or 18 carats. mai-juin 2009 www.cotemagazine.com PROVENCE Il était une fois sous le soleil, or, argent, amour et fantaisie… -/Onceupon a time, in the sunshine, there was gold, silver, love and magic… La Provence inspire les créateurs de bijoux qui gravent avec ferveur dans le métal précieux poésie, romantisme, humour et messages dans l’air du temps. Provence inspires jewellery designers who fervently fashion their precious metals with poetry, romance, humour and messages which capture the zeitgeist. -/Katia Grisanzio is a visual artist. She paints and also designs jewellery ; any material can inspire her – ebony, gold, silver, mother-of-pearl, diamond, for the most beautiful of dreams and timeless messages : Love, Peace, Friendship, Protection, Serenity. Using a few strands of gold or silver plated metal, her fingers busily built the very first collections. Now, Lsonge has become reality, and is based around two lines – gold and fantasy. This summer, the fantasy collection adorns metal with leather, shells and feathers. The Gold’n Lsonge Jewellery range includes yellow gold chains and stormy grey silver slabs, as wellas coloured suede bracelets decorated with gold droplets and an 18 carat gold clasp. En vente chez Pearl, rue Wulfram Puget, Gerda Hug, rue Paradis, Lily Jane, rue Sainte à Marseille et à la Boutique So, 3 rue Clémenceau à Aix-en-Provence. Un jour mon prince Un succès en forme de poudre magique sous la baguette d’une fée clochette inspirée ! Florence Giraud-Héraud a la fibre créative et des doigts, d’or bien sûr, un peu touche à tout. C’est dans la création de bijoux simples, légers comme un clin d’œil, poétiques comme un billet doux, qu’elle va s’épanouir et se fixer. Ses bijoux sont sélectionnés par plus d’une centaine de boutiques raffinées dans toute la France : une belle réussite digne d’un conte de fée. Mais Cendrillon ne risque pas de se réveiller en citrouille : l’atelier de création marseillais de Florence se renouvelle avec deux collections par an de plus en plus pointues. Son association des plus enrichissantes avec ses deux amis designers, les Urbanoïdes, a soudé une équipe parfaitement complémentaire. Les thèmes de l’été Je fais ce que je veux, Remember Summer 09 s’inscrivent sur des pendentifs en métal plaqué argent/or liés à des cordons de couleurs vives que les filles vont adorer… -/Florence Giraud-Héraud has creativity coursing through her veins, and magic fingers – a real jack of all trades. Her jewellery has been pickedup by more than a hundred shops throughout France : a dazzling success, worthy of a fairytale. Florence’s Marseille design workshop produces two brand new collections every year. Her prolific relationship with her two designer friends, the Urbanoïdes, has created a perfectly suited team. The themes for this summer are Je fais ce que je veux, Remember Summer 09, are revealed in silver/gold plated pendants on brightly-coloured strings that the girls are going to love… www.unjourmonprince.net
Un jour mon prince : le bijou-message de l’été. Ginette ny Frédérique Dessemond est Marseillaise d’origine. Une fabuleuse success story sous le signe de la création entre Marseille et New York : à la fois peintre, décoratrice, styliste de mode, elle crée du mobilier récupéré, puis vieilli, présente ses défilés à la Fashion Week, et lance ses premiers bijoux en 2002 autour d’une médaille intemporelle, réinterprétée sous diverses inspirations d’une collection à l’autre. La créatrice marseillaise est devenue une vraie New-Yorkaise, sa réussite grimpe à l’échelle XXL, elle est présente chez Calypso et Barney, ses clients exclusifs sur Manhattan et au prestigieux Fiftytwo Show Room. À New York, mais aussi en Californie, Floride, au Texas, Japon… Et de passage à Marseille, elle séduit la bijouterie Frojo pour laquelle elle signe une collection exclusive Ginette ny à Marseille en or rose 18 carats. Cet été, Ginette ny aime les sautoirs très longs, très fins où se balancent une étoile d’or ciselé, un disque d’or serti de diamants ou des calligraphies d’or entrelacées. -/Frédérique Dessemond is originally from Marseille. A fantastic success story of a creative journey between Marseille and New York : a painter, a decorator, a fashion stylist – she creates salvaged, aged furniture pieces, puts on shows at Fashion Week, and launched her first pieces of jewellery in 2002, based on a timeless medal, reinterpreted in different versions from one collection to the next. The Marseille-born designer’s pieces are available in Calypso and Barneys, her exclusive clients in Manhattan, and in the prestigious Fiftytwo Show Room. In New York, but in California too, as wellas Florida, Texas, Japan… and back in Marseille, she has enchanted the jeweller’s Frojo, for whom she has comeup with an exclusive collection, Ginette ny à Marseille in 18 carat rose gold. This summer, Ginette ny has gone for very long, very fine chance, balancing an engraved gold star, a gold disk studded with diamonds, or interwoven gold calligraphy. Tél. lecteurs : 04 91 71 87 69 En plein cœur Ginette ny : sautoir disque en or et diamants. Bruno Franchini vise de sa flèche porte bonheur l’amour, l’amitié, les serments qui durent et les grave dans l’or 18 Yos avec Clio Blue. YOS Dénicher de nouvelles tendances du bijou fantaisie haut de gamme, en priorité les Marseillais, c’est le concept de Jocelyne Emsalem depuis 1985. Regard pointu avant-gardiste, Yos fut la première à exposer Brin d’Amour, Un jour mon prince, De l’amour, L’Avare, bijoux assez fins et chic, Fushia, tendance plus branchée, Perles de Noa qui joue plus les femmes fatales, aux côtés des bijoux Réminiscence et Gas. Une gamme de diffusion qui va de 35 à 300 €, avec des parures tour de cou et boucles à moins de 100 €. Yos analyse parfaitement la création contemporaine : « Elle a évolué, beaucoup plus raffinée, la dentelle de nacre ou dorée revient en force, c’est léger, aérien, autant côté travail que poids du bijou. Les femmes préfèrent jouer sur la superposition de pièces, papillons, fleurs en métal doré avec des messages Peace & Love mêlés que de porter un gros bijou qui ne se met pas tous les jours. Tendance de crise ? » -/Tracking down new trends in top-ofthe-range costume jewellery – that’s been Jocelyne Emsalem’s dream since 1985. With a modern, avant-garde twist, Yos was the first to exhibit products alongside Regard jewellery from Réminiscence and Gas. A collection with price tags ranging from € 35 to € 300. « Women prefer the idea of playing with different layers, butterflies, flowers made of gold-plated metal, with messages of Peace & Love, rather than wearing a big piece of jewellery which you can’t wear every day. » 27 rue Francis Davso, 13001 Marseille et 8 rue Thiers, 13100 Aix-en-Provence. SHOPPING les sélections du mois/this month’s selections carats. Bien vu, il touche en plein cœur les nouveaux romantiques, les fashionistas et tous les amoureux de la rue. Bonne idée aussi, sa participation à la journée Un sourire, un espoir pour la vie qui lui a rallié people et sportifs médiatiques. Preuve que le soleil de ses bijoux symboles en or 18 carats consacrés « bijoux made in Marseille » n’a pas fini de briller ! -/Bruno Franchini aims his lucky arrow at love, friendship and words which stand the test of time, and engraves them in 18 carat gold. He scores a bull’s-eye with new romantics, fashionistas and the average lover on the street. A great idea too – his involvement with the day in aid of Un sourire, un espoir pour la vie which brought him together with sports and media personalities. Proof that the cheerfulness of his symbolic gold jewellery, christened « bijoux made in Marseille » has never stopped shining ! En plein cœur, en vente à Marseille chez Pellegrin-Centre Bourse, Alibi, Une Femme à Suivre, Cap Ferret, Le Faubourg… à Aix-en-Provence chez SO et Agnès Pellegrin et dans une trentaine de boutiques sur Paris, toute la France et même jusqu'en Suisse et en Belgique. LLCH LLCH : Gourmette argent. Caroline Hulin, créatrice des bijoux LLCH (Loula Lichee) est passée de la ferronnerie d’art sur pièces monumentales au délicat travail du bijou. Rockeuse au cœur tendre, romantique éclectique et rebelle, elle sculpte sur argent des guns de Calamity Jane, des cœurs gravés de messages qui tuent, des papillons et des coquelicots qui volettent à des liens de cuir pour prendre la clé des champs ou des secrets attachés à des chaînes de rocker. Marie Colmant de Canal+ adore et lance l’un de ses premiers colliers. C’est le succès ! Cette saison, LLCH se concentre sur l’argent 925 : bagues, chevalières et gourmettes gravées et développe une ligne de bijoux pour hommes en cuir et argent gravé, très remarquée au salon Tmode dans le Marais à Paris. -/Caroline Hulin, creator of LLCH (Loula Lichee) jewellery, has moved on from the art of ironwork on monumental works, to the more delicate world of jewellery. A rock chick with a romantic and rebellious heart, she sculpts Calamity Jane guns in silver, hearts engraved with fatal messages, butterflies and poppies which flutter on leather chain links to greener pastures, or secrets attached to rock singers’chains. Marie Colmant from Canal+ loves them, and is launching one of her first necklaces. Quite a success story ! This season, LLCH is focusing on 925 silver : engraved rings, signet rings and chain bracelets, plus a line for jewellery for men made of leather and engraved silver, which was a real hit at the Tmode show in the Marais in Paris. Marché des créateurs Cours Julien, ventes privées et sur internet : www.llch.fr mai-juin 2009 www.cotemagazine.com SHOPPING URBAN 87



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 124