COTE Marseille Provence n°119 mai/jun 2009
COTE Marseille Provence n°119 mai/jun 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°119 de mai/jun 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 25,8 Mo

  • Dans ce numéro : génération 30 à 39.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
EXPOSITION URBAN 84 URBAN PROVENCE EXPOSITION Par Olivier-Jourdan Roulot Fred Sathal. JPATRICIA GIUDICELLI Une cabane céleste. Elle refuse l’évidence, la symétrie, les routes balisées. Le métissage, la recherche, l’ouverture et la transversalité sont au centre de son travail. Une quête d’inconnu, au fond, pour une artiste qui veille d’abord à préserver la place de la découverte. Ses créations (des pièces uniques, chic et new age) ne cherchent pas à cacher le corps - et pas même à l’habiller : elles révèlent, simplement. Définitivement en dehors des formats, des processus et des clous, Fred Sathal. Avec « son parcours hors les sentiers battus », souligne Sylvie Richoux, conservateur du musée de la Mode, « elle propose une vision du monde d’aujourd’hui poétique et engagée ». Ses vêtements dorment dans les musées d’art contemporain. Ses cahiers de collection sont de vraies merveilles, où s’expriment pleinement sa liberté totale, son goût de la fantaisie, de l’aventure et son imaginaire fertile. Ses défilés haute couture (une année au Carrousel du Louvre, une autre au sommet de la tour Montparnasse, au Trianon, à l’hôtel de Sully ou au Bristol) restent des évènements à nuls autres comparables, qu’elle conçoit comme de véritables performances. La seule lecture de leurs intitulés - A ma zone urbaine, Etoile de vie filante, Métamorphoses articulées, Instincts génétiques, Vie artificielle, Incandescence chamanique... - témoigne combien on a affaire ici à une créatrice qui ne ressemble à personne d’autre. Avec elle, la mode se conjugue naturellement avec art et recherche. La définir d’un seul mot serait impossible : couturière, styliste, plasticienne, créatrice, performeuse, designer... L’ancienne élève de Geneviève Sevin-Dering est tout ça à la fois et bien plus encore. Protéiforme, tout simplement, comme elle aime elle-même se qualifier. Elle est immanquable, ce printemps. Et c’est tant mieux. Le musée de la Mode et le Fonds régional d’art contemporain unissent leurs forces et ne sont pas trop de deux pour célébrer ce parcours. Sous les lumières, sur la scène et le podium, d’un côté, avec une rétrospective de son travail, avec 121 de ses « créatures » sur la Canebière. Au FRAC, l’envers du décor, une porte ouverte et évolutive de l’autre côté du miroir, pour entrer dans « son antre » et découvrir son univers personnel, « ses affinités esthétiques », selon le mot de Pascal Neveux, le directeur du Frac. Cette fois, ce ne sont plus les coulisses et les cuisines de ses défilés qu’elle nous ouvre (comme quand elle met en scène la création de son défilé, au palais de Tokyo), mais son chez soi. Deux expositions qui se complètent, s’interpellent, se répondent l’une et l’autre. A voir dans l’ordre que l’on souhaite. mai-juin 2009 www.cotemagazine.com JFRED SATHAL Sathal superstar les rendez-vous du mois/what to do this month Collection Vertige Botanique. La mode comme art majeur. Le mois de mai à Marseille est celui de Fred Sathal. Pour fêter ses vingt ans de carrière, sa ville natale lui offre une célébration en deux volets : deux décennies de création, sur le devant de la scène, au musée de la Mode, et un volet plus intimiste, de l’autre côté du miroir, au Frac. The month of May in Marseille is Fred Sathal month. To celebrate her twenty years in the rag trade her native town is putting on two exhibitions, one at the Musée de la Mode on her 20 years of fashion creation and a more intimate one at the FRAC, showing the flip side of the coin. OLIVIER CLAISSE -/She rejects the obvious, the symmetrical, well-worn trails. Her output is centred on adaptable, studied, cross-cutting, hybrid forms. A quest for the unknown. For this artist's prime concern is to always leave a proper place for discovery. Her designs (unique, chic, New Age) don't attempt to hide the body − or even dressit : they simply reveal it. Fred Sathal operates definitively outside any framework, format or process. With "a career that never followed the beaten track" as Sylvie Richoux, curator at the Musée de la Mode says, "she proposes a poetic, committed vision of today's world ». Her clothes turnup in contemporary art museums. Her collection books are true marvels, revealing her total freedom, her taste for fantasy and adventure and her fertile imagination. Her haute couture shows are absolutely unique events, elaborate as stage performances. One year's show was at the Carrousel du Louvre, others at the top of the Montparnasse tower, at the Trianon, the Hôtel de Sully or the Bristol. Their names alone – A ma zone urbaine, Etoile de vie filante, Métamorphoses articulées, Instincts génétiques, Vie artificielle – show that here we have a designer unlike any other. With Fred Sathal, fashion, art and research merge naturally together. There's no one word to describe her : couturier, stylist, plastic artist, creator, performer, designer ? This former student of Geneviève Sevin-Dering is all that and more besides. Multiformis a word she likes to use to describe herself. This spring she's unmissable. And that's just great. The Musée de la Mode and the FRAC (Fonds Régional d'Art Contemporain, Regional Contemporary Art Fund) have joined forces and indeed it takes both to do justice to Fred Sathal's career. The retrospective at Musée de la Mode presents 121 items from her "twenty years of creation" on stage and catwalk. At the FRAC it's the flip side of the coin, a door onto the world behind the looking-glass, into her "lair", to discover her personal mindscape and her "aesthetic affinities" in the words of FRAC director Pascal Neveux. This time it's not the backstage end of her fashion shows she reveals (as she did at the Palais de Tokyo when she turned the creation of her fashion show into a public performance) but her home. - Sathal créatures, du 15 mai au 31 octobre, musée de la Mode. - Mon antre, du 15 mai au 29 août, Frac. - A noter, également, la sortie chez Images en manœuvres d’un bel ouvrage de 240 pages (25 €), pour conserver une trace de cet anniversaire en grandes pompes.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 124