COTE Marseille Provence n°119 mai/jun 2009
COTE Marseille Provence n°119 mai/jun 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°119 de mai/jun 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 25,8 Mo

  • Dans ce numéro : génération 30 à 39.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
ÉCONOMIE 68 NEWS ECO Nicolas Mendhiharat (1) Nicolas Mendhiharat. LA NEIGE AU BEAU FIXE Travelhorizon, sa petite entreprise de vente sur Internet, ne connaît pas la crise : alors qu’il réalisait 1 million d’euros de chiffre d’affaires en 2000, au moment de son arrivée à Aix, en provenance de Paris, son groupe pèse aujourd’hui 54 M €. Si les réservations ont été plus tardives pour cette saison de ski, le marché résiste bien. « On fait + 26% sur cette saison, on ne va pas se plaindre », commente-t-il, en se frottant les mains. L’avenir semble prometteur, avec un marché du ski qui reste extrêmement fragmenté, avec une multitude d’opérateurs indépendants et des dizaines de milliers de propriétaires d’appartements. Dans les stations, les taux de remplissage restent très bons. « Les gens continuent à aller skier », constate l’enfant de Pau, 37 ans ce mois-ci, qui négocie actuellement une importante acquisition qui doit conforter sa place de premier tour-opérateur européen pour les séjours à la neige. Il va ensuite se consacrer à la construction de ses propres bureaux, à quelques centaines de mètres au-dessus de ceux qu’il loue, sur le parc de la Duranne. GOOD FORECAST FOR SNOW He's a native of Pau and is 37 years old this month. Travelhorizon, his online sales company, is untouched by the slump. When he arrived in Aix from Paris in 2000 he made € 1 million in sales ; now the company is worth € 54 million. Although bookings were later for this year's skiing season, the market is holdingup well. « We're 26%up this season so we're not complaining," he says. Occupation rates in the resorts are still good : « People are still going skiing ». He's currently negotiating a major acquisition that should strengthen his position as top European tour operator for ski resort holidays. After that he's going to devote himself to building his own offices, a few hundred yardsup from the ones he now rents in the Parc de la Duranne. Sophie Joissains UN TRAIN D’AVANCE En septembre dernier, à 38 ans, elle a fait son entrée sur les bancs du Sénat, au palais du Luxembourg. Sénatrice-trentenaire dans une institution qui a surtout l’image d’une maison de retraite pour vieux parlementaires à l’embonpoint trop marqué, la chose est peu courante. Son parcours lui-même ne l’est pas. La politique, elle y a plongé dedans toute petite, nourrie au biberon des campagnes électorales, des vicissitudes et des drames de cette vie, des soirs de défaite ou de l’euphorie des victoires. Elle admire Simone Veil, pour son courage et son audace. Elle-même n’en manque pas. Il faut l’avoir vu tenir tête aux ténors de son parti pour comprendre qu’elle a hérité du tempérament maternel. Une foi en soi qui force l’admiration. Adjointe au maire et vice-présidente de la communauté d’agglomération, elle est déjà une tête d’affiche. Reste une question : vise-t-elle le fauteuil de maire d’Aixen-Provence, occupé autrefois par son père et actuellement détenu par sa
(1) Sophie Joissains. (2) Eric Poncet. mère ? Si elle n’a pas sa langue dans sa poche, elle préfère néanmoins rester prudente. Parce que « la vie politique est ponctuée de tellement de surprises ». Parole d’experte. STAYING AHEAD Last September, at the age of 38, she entered the Senate in the Palais du Luxembourg. It's rare to be a senator at that age, but then she's had an altogether unusual career. She fell into the politics barrel as a baby, broughtup on electoral campaigns and all the vicissitudes and dramas of that life : the gloom of a defeat, the euphoria of victory. She admires Simone Veil for her courage and audacity − qualities she's not short of herself. Anyone who's seen her standingup to the leading lights of her party can see she's inherited her mother's temperament. A self-confidence that impels admiration. As deputy mayor and vice-chair of the Communauté d’Agglomération, she's already at the top of the bill. The question remains : is she aiming to be mayor of Aix-en- Provence, an office once held by her father and now by her mother ? Eric Poncet L’ESPRIT DE MARQUE Ses clients sont aussi bien des institutionnels, des groupes d’hôtellerie haut de gamme, des fabricants de jouets ou d’articles d’arrosage, des domaines viticoles, des sociétés de production ou encore des laboratoires de produits cosmétiques. Il réfléchit à leur identité, leur empreinte, leur discours. Tout ce qui fait le « code génétique » d’une marque. « Aujourd’hui, on ne peut plus se contenter d’un discours lisse et clinique », juge ce publicitaire de 34 ans, qui a lancé Beau-monde à Aubagne, en fusionnant son agence avec celle de Frédéric Magimel. « Face à des consommateurs exigeants, les marques doivent retrouver une crédibilité », enfonce-t-il. « Qu’elle soit petite ou moyenne, chacune peut être actrice. A elle d’affirmer sa personnalité. C’est ce qui crée de la reconnaissance et de la valeur ». Pour les y aider, il revendique une approche sur-mesure pour ses clients, face à d’autres agences qui privilégient des solutions clés en main. BRAND SPIRIT His customers include institutions, top-end hotels groups, wine estates, production companies and manufacturers of toys, garden hoses and cosmetics. He thinks about their identities, their communication positions, their particular stamp. Everything that goes to make a brand's « genetic code » as he puts it. « These days, one can't just settle for a bland, clinical message, » says the 34- year-old advertising agent who launched Beau-monde in Aubagne, merging his own agency with Frédéric Magimel's. « With demanding consumers, brands need to establish their credibility, » he insists. « Small or medium, any firmcan be pro-active and assert its personality. That's what generates brand recognition and creates value." NEWS ECO ÉCONOMY 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 124