COTE Marseille Provence n°119 mai/jun 2009
COTE Marseille Provence n°119 mai/jun 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°119 de mai/jun 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 25,8 Mo

  • Dans ce numéro : génération 30 à 39.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
PORTRAIT GÉNÉRATION 30/39 30 mai-juin 2009 www.cotemagazine.com MARCEL HARTMANN AUDREY TAUTOU LE FABULEUX DESTIN DE COCO CHANEL THE FABULOUS DESTINY OF COCO CHANEL Par Stéphanie Faby
Elle est Coco Chanel dans le film d’Anne Fontaine « Coco avant Chanel ». Elle est aussi la nouvelle égérie du mythique n°5, dans un film publicitaire réalisé par Jean-Pierre Jeunet. Portrait d’une actrice en forme d’icône. -/She is Coco Chanel in Anne Fontaine's film « Coco avant Chanel ». She's also the new face of that mythic No.5 perfume in an advertising minifilm directed by Jean-Pierre Jeunet. Portrait of an actress with iconic status. « C’est la plus grande figure de notre temps avec De Gaulle et Picasso ». C’est ainsi que Malraux parlait de Coco Chanel. À 33 ans, Audrey Tautou est à sa manière la star emblématique de sa génération, comme l’ont été avant elle, Carole Bouquet ou Nicole Kidman, les anciennes égéries du N°5. L’allure gracile, l’air mutin, le regard dense, Audrey Tautou dégage une féminité androgyne, irradiant une fragilité, que l’on aurait peur de briser si on ne lui connaissait pas un caractère bien trempé. Ce trait fut d’ailleurs attribué à Chanel, femme à contretemps, provocatrice, indépendante, qui libéra la féminité des préjugés et tabous de son époque. « Ce qui me relie à elle, avoue Audrey Tautou dans un entretien à la Warner, serait surtout d’agir en accord avec ma personnalité, mes convictions et ma nature. J’espère être comme elle, quelqu’un de droit, d’intègre, et qui ne vend pas son âme ». Ses faux airs de ressemblance avec la grande Mademoiselle sonnent, en tout cas, comme une évidence. « C’est la seule vraie Chanel », a dit KarlLagerfeld à Anne Fontaine, à la vue de clichés de l’actrice. Il est vrai qu’Audrey est parfaite pour incarner à l’écran la jeunesse de Gabrielle Chanel (1883-1971), ses années d’apprentissage, de son entrée à l’orphelinat du monastère d’Aubazine jusqu’à la rencontre de son grand amour Boy Capel, dont la mort prématurée fera d’elle la grande Mademoiselle. Audrey donne à son rôle une vérité qui va bien au-delà du simple mimétisme physique. « Je souhaitais, dit-elle, apporter une interprétation personnelle de ce personnage, tout en ayant conscience que le spectateur devait retrouver l’image mythique de Chanel ». C’est l’intériorité même de ce caractère hors norme, ses états d’âme, sa sensibilité et sa singularité que l’actrice a essayé de retranscrire. Destins croisés Née cinq ans après la mort de Coco Chanel, Audrey Tautou, fille d’un père chirurgien-dentiste et d’une mère enseignante, a grandi à Montluçon, à 50 km de Moulins, l’endroit même où Gabrielle Chanel est abandonnée par son père aux chanoinesses du couvent. Une intuition lui a toujours fait sentir qu’elle croiserait ce destin d’exception au cinéma. Même si d’autres événements ont déterminé sa carrière. Cette recrue du cours Florent dévoile son joli minois sur grand écran avec le film Vénus beauté (institut) de Tonie Marshall. Sa prestation lui vaudra, à 22 ans, le César du meilleur espoir féminin. Sa rencontre avec Jean-Pierre Jeunet, qui la met une troisième fois en scène dans le spot publicitaire du N°5, a fait d’elle une star. Le succès du Fabuleux destin d’Amélie Poulain et d’Un Long dimanche de fiançailles lui fait enchaîner les rôles. Les plus grands cinéastes la sollicitent : Cédric Klapisch, Alain Resnais Stephen Frears, Amos Kollek, Claude Berri… Jusqu’à la consécration internationale avec l’adaptation cinématographique du Da Vinci Code de Dan Brown où elle coiffe sur le poteau, nombre d’actrices françaises pour le personnage de Sophie Neveu. L’année 2009 semble frapper doublement à la porte de son destin. Un film pour un rôle d’exception, une pub pour être une ambassadrice de charme de l’élégance française. Pourtant, la belle Audrey se refuse modestement ce statut d’icône : « Je suis très flattée et très honorée, ou alors j’ai envie de dire que j’ai peut-être une image de moi qui n’est pas exactement celle que d’autres ont… J’ai plutôt l’impression de m’inscrire dans l’histoire de ce parfum et dans mon histoire cinématographique, je crois que cela dépasse mon image et ma personne ». -/"She is the greatest figure of our times along with De Gaulle and Picasso," is how Malraux described Coco Chanel. At 33, Audrey Tautou is in her own way the emblematic star of her generation, like Carole Bouquet and Nicole Kidman before her, both previously the face of No.5. Slender figure, mischievous expression, intense gaze... Audrey Tautou exudes an androgynous femininity and implies a fragility that might make us fear she would break if we didn't also know that she has a strong character. That trait too was attributed to Coco Chanel, a provocative, independent woman who lived on the off-beat and liberated femininity from the prejudices and taboos of her era. "What makes me similar to her," explained Audrey in an interview with Warner, "might be that I act in accordance with my personality, my convictions and my nature. I hope that, like her, I am anupright, honest person who doesn't sell their soul." In any case, the way she succeeds in looking like the great Mademoiselle can't be denied, leading KarlLagerfeld to declare to Anne Fontaine : "She's the only real Chanel," when he saw photos of the actress. Audrey is indeed perfect in the bigscreen role of the youthful Gabrielle Chanel (1883-1971) during her formative years from when she entered the orphanage of Aubazine convent until she met the love of her life, Boy Capel. Audrey brings to the role a truthfulness that goes way beyond simple physical mimicry. "I wanted to offer a personal interpretation of the person," she says, "while being aware that the audience needed to see Chanel's mythical image." Crossed paths Born five years after Coco Chanel's death, to a dentist father and a teacher mother, Audrey Tautou grewup in Montluçon, just 50km from Moulins where Gabrielle Chanel's father abandoned her to the convent's nuns. Audrey has always had an intuition that Chanel's outstanding destiny would cross her own cinema path. It was, however, other events that determined her career. The ex-Cours Florent student's pretty face was first seen in Tonie Marshall's film Venus Beauty Institute ; that performance earned her the César award for promising young actress at just 22. But it was the meeting with Jean-Pierre Jeunet, who has now filmedher for the third time in the No.5 ad, that led to stardom : the success of Amélie and A Very Long Engagement brought her role after role with the greatest film directors running after her : Cédric Klapisch, Alain Resnais Stephen Frears, Amos Kollek, Claude Berri, to name but them. Then came international consecration with the film version of Dan Brown's The Da Vinci Code, for which she pipped many French actresses at the post for the role of Sophie Neveu. The year 2009 would seem to be knocking twice as hard on the doors of her destiny : a film with an exceptional role and an advert as the charming representative of French elegance. Yet the lovely Audrey modestly refuses this status of icon : "l'm very flattered and very honoured but l'd just like to say that perhaps my image of myself isn't exactly the one that others have. I feel more as if l'm integrating into the history of this perfume and my own cinema story ; I think it goes beyond my image and my person." mai-juin 2009 www.cotemagazine.com PORTRAIT GÉNÉRATION 30/39 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 124