COTE Marseille Provence n°119 mai/jun 2009
COTE Marseille Provence n°119 mai/jun 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°119 de mai/jun 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 25,8 Mo

  • Dans ce numéro : génération 30 à 39.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
ESSENTIELS CULTURE 16 Picasso-Cézanne, d’Aix à Antibes Par Sylviane Casorla « Défiez-vous des maîtres influents… » cette sentence cézanienne aurait pu être prononcée par Picasso qui, empruntant la voie ouverte par le maître d’Aix, a porté à l’extrême la décomposition géométrique de l’espace perspectif. Picasso - Cézanne. From Aix to Antibes "Distrust the influential masters." Cézanne's maxim could have been spoken by Picasso, who by engaging on the path openedup by the Aix master took the geometrical decomposition of spatial perspective to an extreme expression. Les points communs sont nombreux entre ces deux êtres d’exception qui ont associé génie et recherches artistiques. Ils ont conquis leur liberté à l’égard des règles de la peinture enseignée à leur époque respective, ils n’ont pas craint de renoncer à l’espace classique, aux perspectives, aux formes anatomiques, transgressant de façon frappante la loi classique de l’unité de point de vue. Pour eux, la peinture n’est plus seulement un idéal abstrait de beauté formelle ou une représentation lyrique des apparences. La ressemblance extérieure n’a plus ni valeur ni importance. Entre la réalité visible et le tableau peint, la distance mesurée de Cézanne devient prodigieuse chez Picasso ! Leurs œuvres, d’une importance capitale, ont marqué des moments décisifs de l’histoire de l’art et de ce fait, ils se sont trouvés dans la position inconfortable de ceux qui modèlent l’avenir d’un art à leur vision. Une hardiesse dangereuse car elle fut mal comprise de leurs contemporains. Pourtant, il n’y avait, ni chez l’un ni chez l’autre, aucune volonté de destruction des conventions représentatives traditionnelles mais la nécessité de jeter les bases d’une nouvelle convention narrative : la figuration d’un objet visible devenant figuration d’un moment complexe intérieur et donc invisible. Avec Les demoiselles d’Avignon probablement commencé fin 1906 et jamais achevé, Picasso n’en est pas encore à l’objectivité du cubisme, mais s’engage déjà sur la voie ouverte par Cézanne, disparu cette année-là. Par contre avec la Nature morte, datée de 1908, la frontière du réel est franchie. Picasso se préoccupe davantage de construire une forme solide mai-juin 2009 www.cotemagazine.com et va, en compagnie de Braque, aller bien audelà de la tendance cézanienne à la géométrisation de la nature. Deux importantes expositions ont été programmées dans le but de montrer ce que doit Picasso au Maître d’Aix (au Musée Granet d’Aix-en-Provence) et ce que Picasso se doit à lui-même (Musée Picasso d’Antibes Juan les Pins). A ces manifestations s’ajouteront tout au long de l’année 2009, une soixantaine d’événements qui déclineront visite exceptionnelle du château de Vauvenargues (déjà saturé de demandes !), conférences, hommages de plasticiens contemporains, spectacle vivant, cinéma, documentaires… Musée Granet : une exposition rare Quelque 112 oeuvres, 84 de Picasso et 28 de Cézanne rassemblant peintures, dessins, aquarelles, gravures et sculptures, issues de collections internationales en grande partie privées, mettront en évidence les liens complexes qui se sont établis entre Cézanne et Picasso, entre la Provence-Côte d’Azur et Picasso… c’est ce que va s’attacher à démontrer l’exposition programmée par le Musée Granet qui s’articulera en quatre sections. Picasso regarde Cézanne qui tirera de cette observation des solutions techniques à ses propres recherches au point que dans les années 1908/1909, le terme de « cubisme cézanien » s’appliquera à ses productions. Picasso collectionne Cézanne, ce dernier tenant une place de choix par le nombre et l’importance des oeuvres acquises. Thèmes, objets, formes et traits partagés par les deux SUCCESSION PICASSO 2009 
COLLECTION PARTICULIÈRE, PHOTO CLAUDE GERMAIN – IMAGEART These two exceptional human beings who combined genius with artistic research have many points in common. They liberated themselves from the rules of painting as taught in their respective times and were not afraid to renounce classical notions of space, perspective and anatomical form, strikingly transgressing the classical law of unity of viewpoint. For them painting was no longer simply an abstract ideal of formal beauty or a lyrical portrayal of appearances ; external resemblance no longer hadeither value or importance. Cézanne's moderate distancing of the painted picture from the visible reality became a prodigious one in Picasso's work. Their two oeuvres, of capital importance, marked decisive moments in art history and thereby placed them in the uncomfortable position of those who model the future of an art formaccording to their own vision, a dangerous boldness as it was misunderstood by their contemporaries. Yet neither one wished to destroy traditional conventions of representation, they simply felt the need to establish the bases for a new narrative convention in which the portrayal of a visible object becomes a depiction of a complex internal, and therefore invisible, moment. With Les Demoiselles d’Avignon, probably started in late 1906 and never finished, Picasso had not yet embraced the objectivity of Cubism but was already advancing down the road openedup by Cézanne, who died that same year. With Still Life painted in 1908, however, the frontier of reality was crossed. Picasso was more concerned with constructing solid shapes and along with Braque would venture way beyond Cézanne's tendency to geometrise nature. Two major exhibitions have been scheduled with the aim of showing what Picasso owes to the Aix master (at Musée Granet in Aix-en-Provence) and what Picasso owes to himself (at the Picasso Museum in Antibes-Juanles-Pins). In addition to these exhibitions, some 60 events are programmedthroughout 2009 : special visits of Vauvenargues château (already in great demand !), conferences, tributes by contemporary artists, live show, films, documentaries etc. Musée Granet : a rare exhibition Some 112 artworks, 84 by Picasso and 28 by Cézanne, comprising paintings, drawings watercolours, engravings and sculptures mainly from private international collections, highlight the complex links that were established between Cézanne and Picasso and between Provence-Côte
MUSÉE NATIONAL DE L'ORANGERIE, PARIS 
 RMN/HERVÉ LEWANDOWSKI YOKOHAMA MUSEUM OF ART Expositions temporaires ou œuvres exposées en permanence, l’itinéraire Picasso… Musée Angladon : 5 rue Laboureur - 84000 Avignon, Tél. 04.90.82.29.03 - www.angladon.com Musée Réattu : Chambres d’écho du 7 juillet au 29 novembre (dont « conversations » de Brassaï avec Picasso). 10 rue du Grand Prieuré - 13200 Arles - Tél. 04 90 49 37 58 www.museereattu.arles.fr Cathédrale d'images : Picasso, jusqu’au 3 janvier 2010. Route de Maillane 13520 Les Baux de Provence - Tél. 04 90 54 38 65 - www.cathedrale-images.com Musée Granet : Picasso-Cézanne du 25 mai au 27 septembre. Picasso. Métamorphoses, jusqu’au 15 décembre. Place Saint-Jean de Malte, 13100 Aix-en-Provence - Tél. 04 42 52 88 32 www.museegranet-aixenprovence.fr Musée National Picasso : Picasso et Blaise Cendrars, du 27 juin au 12 octobre, Place de la Libération - 06220 Vallauris - Tél. 04 93 64 71 83 - www.musee-picasso-vallauris.fr Musée Picasso : Picasso 1945-1949 : l’ère du renouveau, jusqu’au 28 juin. Château Grimaldi - 06600 Antibes Tél. 04 92 90 54 20 www.antibesjuanlespins.com artistes qui ont manifesté un même goût pour certains sujets : compotier de porcelaine blanche, crâne ou pomme et bien entendu baigneurs et baigneuses, hommes accoudés, fumeurs, femmes assises dans un fauteuil, Arlequin. Picasso se rapproche de Cézanne, car s’il n’a jamais peint la Sainte Victoire, Picasso s’est offert à 77 ans « un Cézanne grandeur nature », en s’installant au château de Vauvenargues au pied de cette montagne mythique. Là, il peint la série des portraits de Jacqueline, celle du buffet Henri II ou des natures mortes… là, il repose désormais, rejoignant Cézanne dans la légende. Picasso-Cézanne, une saison phare Le rayonnement international de ces deux artistes ont incité les comités régionaux de tourisme Provence-Alpes-Côte d'Azur et Riviera Côte d’Azur, le Comité départemental du tourisme des Bouches-du-Rhône, l’Office du Tourisme d’Aix-en-Provence à imaginer, en plus de ces deux expositions emblématiques, un spectaculaire itinéraire culturel et touristique, d’Aix à Antibes… en passant par Sorgues près d’Avignon, où il crée en 1912 l’Aficionado qui lui rappelle les corridas de son Espagne natale. A Saint Tropez, il réalise dans les années 20 le célèbre dessin L’Odalisque, tandis que Cannes devenue en 1955 son lieu de résidence principal, est le cadre d’une série majeure, Les Ménines. Et c’est à Vallauris que Picasso découvre l’art de la céramique, réalisant plus de 4 000 oeuvres originales exposées en partie au musée Picasso d’Antibes. Antibes, justement, qui a offert au grand maître, de son vivant, la reconnaissance suprême : un Musée à son nom. Mougins sera la dernière halte de l’artiste. En 1961 il y emménage avec Jacqueline dans une grande maison « L’antre du Minotaure » où il s’éteint en 1973. Ge gauche à droite : Pablo Picasso - Jacqueline assise dans un fauteuil (1954). Paul Cézanne - Fruits, serviettes et boîte à lait (vers 1880). Paul Cézanne - Madame Cézanne en robe rayée (1883-1885). Pablo Picasso - La Desserte (1901). d’Azur and Picasso. It is these links that the Musée Granet exhibition sets out to demonstrate through four sections. Picasso Looks At Cézanne and from his observations derived technical solutions to his own quests, to such an extent that in 1908-09 his work would be described as "Cézannian Cubism". Picasso Collects Cézanne, the latter occupying a choice position through the numerous and important works that Picasso acquired. Themes, Objects, Shapes and Lines Shared by the two artists who manifested the same taste for certain subjects : white porcelain compote dish, skull, apple and of course male and female bathers, men leaning on their elbows, smokers, women seated in armchairs, harlequins. Picasso Comes Closer to Cézanne, for although Picasso never painted the Sainte Victoire, at 77 years old he treated himself to "a life-size Cézanne" by takingup residence in the château at Vauvenargues, at the foot of that mythical mountain. There he painted series of portraits of Jacqueline and of the Henri II dresser plus still-lifes. And there he now lies, united in legend with Cézanne. Picasso-Cézanne, a fabulous season In addition to these emblematic exhibitions, the two artists'global renown has incited the Provence-Alpes-Côte d'Azur and Riviera Côte d’Azur regional tourism committees, Bouches-du-Rhône departmental tourism committee and Aix-en-Provence tourist office to programme a spectacular culture and tourism trail from Aix to Antibes via Sorgues near Avignon, where in 1912 Picasso produced Aficionado as a reminder of the bullfights in his native Spain, Saint-Tropez where in the 1920s he made the famous Odalisque drawing, and Cannes, which became his main home in 1955 and where he produced the important Les Ménines series. And it was in Vallauris that Picasso discovered the art of ceramics and created more than 4000 original pieces, some of which are on show in the Picasso Museum in Antibes, the town that gave the great master the supreme accolade of an eponymous museum during his lifetime. Mougins would be the artist's last home ; in 1961 he and Jacqueline moved into a large house there, The Minotaur's Den, where he passed away in 1973. SUCCESSION PICASSO 2009 
 MUSEU PICASSO, BARCELONE - GASULL FOTOGRAFIA mai-juin 2009 www.cotemagazine.com CULTURE ESSENTIELS 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 119 mai/jun 2009 Page 124