COTE Marseille Provence n°118 avril 2009
COTE Marseille Provence n°118 avril 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°118 de avril 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 23,6 Mo

  • Dans ce numéro : histoires d'eau dans la salle de bains.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
ÉCONOMIE 66 PISCINE BIO/POOL Par Louis Badie Des études au collège agricole de Carpentras ont naturellement conduit Pascal Vachey à rejoindre l’entreprise familiale. C’est aux côtés de son père, Michel, premier entrepreneur de jardins de la Côte Bleue, qu’il acquiert son expérience terrain. En 1988, il créé son entreprise - qui réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires annuel de 1,5 million d’euros - pour développer, selon ses goûts et ses désirs, des concepts paysagers et des jardins avec piscines. Et depuis quelques années, il avoue s’intéresser de très près aux bassins biologiques en réalisant lui-même les études et les projets de ses clients. « Mon propre jardin est mon laboratoire. J’y cultive de nombreuses variétés de végétaux originaux et je viens d’y installer une piscine bio d’exposition. » Rappelons que les Biopisciniers français, dont Pascal Vachey, sont regroupés au sein du réseau des Biopisciniers de France. DANS LE BAIN Le marché démarre. Avec 3 réalisations à son actif et 5 commandes en attente dans la région, Pascal Vachey se dit satisfait. Il constate aussi de plus en plus de curiosité de la part des clients potentiels qui hésitent encore entre piscine abiotique et piscine naturelle. « Encore confidentiel dans le Sud, ce marché est banalisé en Allemagne et largement développé en Bretagne, par exemple, où l’on ne craint pas de se baigner au milieu des algues, avec les grenouilles ironise-t-il. Mais nous espérons, d’ici deux ans réaliser 1/3 de nos piscines selon ce modèle. Et, à terme, l’objectif serait d’en créer 5 par an. Bien sûr, le frein, c’est le prix. » Et de citer à titre d’exemple un minimum de 7 semaines à 2 pour créer un bassin de 4x8 m pour un budget de 40 000 euros HT, sans le terrassement. Soit approximativement le double que pour un beau bassin traditionnel. « Une biopiscine correspond davantage à un état d’esprit, une façon de vivre qu’à un phénomène de mode » ajoute-t-il. « Ici, on vit et on nage avec du vivant, dans une eau saine. Il est donc vivement déconseillé de se baigner couvert de crème solaire... Et passer sous la douche avant de plonger est aussi une précaution à respecter. » UN ENTRETIEN « NATUREL » « Totalement intégrée au paysage et participant au maillage écologique, une piscine naturelle se révèle aussi un espace aquatique profitable tout au long de l’année. » Côté entretien, il suffit de nettoyer régulièrement le filtre, vérifier le Ph et le surcroît de matières organiques. « En effet, ici, le problème, ce sont les algues. Mais rassure-t-il, un robot électrique fait le travail et il existe des produits naturels qui régulent tout ça. Sans aucune difficulté. » Quant à la profondeur, la moyenne de ces bassins est de 1m 50 ; guère davantage afin d’éviter la surchauffe de l’eau en été. Enfin, la biopiscine n’empêche nullement d’imaginer des conceptions ultra contemporaines. Il suffit de respecter certaines règles techniques dont l’essentiel est la zone de lagunage qui représente 1/3 de la surface de la zone de baignade. Après, on fait ce que l‘on veut. Comme pour ce couloir d’eau de 12m sur 3 dans la campagne aixoise que Pascal vachey vient d’installer. Et en hiver, surtout dans le Midi, « on laisse tourner », la nature est au repos. Végétatif. avril 2009 www.cotemagazine.com Ô ! (1) (2) (1) Hortival (2) Pascal Vachey (3) Extérieur Concept (4) Hortival Feu les piscines turquoise, blanche ou bleu azur. Désormais, la tendance est au naturel. En gris, noir, vert, comme un lac ou un étang. Swimming pools aren't turquoise, white or azure blue any more. Today's trend is the natural touch. So grey, black, green, like a lake. COPYRIGHT BRUNO RUIZ After agricultural college in Carpentras it was natural for Pascal Vachey join the family firm, gaining hands-on experience under his father Michel, head of the Côte Bleue's leading garden firm. In 1988 he setup his own firmto create landscaping projects and gardens with swimming pools. The firm's sales now stand at € 1.5 million a year. For the past few years he's become interested in natural swimming pools and has designed and built some for customers (Biopisciniers de France network). « My own garden is my laboratory. I grow a lot of rare plant varieties and l've just installed a natural pool for display. » GOING WITH THE FLOW The market is just openingup. Having completed three pools completed and with five in the region on his order book, Pascal Vachey says he's happy. He also notes that potential customers are increasingly curious about the concept, though they still hesitate to take the plunge (so to speak). "It's stilla small market in the South, but these pools are becoming common in Germany and Britain, for example, where people aren't afraid of swimming with algae and frogs," he says wrily. "But in two years'time we hope we'll be making a third of our pools on this model. Our long termaim is to build five a year. The main obstacle is the price, of course." By way of example he mentions a minimum of two people working for seven weeks to create a 4x8 m pool costing € 40,000 before tax, not counting the earthworks. That's roughly twice the price of a good traditional pool. "A natural pool is a state of mind, a lifestyle rather than a passing fashion," he adds. "With these pools you live and swim with nature, in healthy water. So it's ill-advised to swim with suntan lotion all over you. » NATURAL MAINTENANCE "A natural swimming pool is a completely integral part of the landscape and the ecological web." Maintenance just involves cleaning the filter regularly, checking the pH and dealing with excess organic matter. "It's algae that are the problem," he says, "but rest assured, an electric robot does the work and there are natural products that regulate all that with ease. » As to depth, the average for these pools is 1.5m. And there's nothing to stop you dreamingup an ultra-contemporary design for your natural pool. There are just a few technical rules to comply with, the main one being that the lagooning area must be one-third the size of the bathing area. Apart from that you have a free hand. Like the 12x3m corridor Pascal Vachey has just installed near Aix. And in winter, in the South of France especially, "you leave it running" while nature is resting. (3) (4)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 116