COTE Marseille Provence n°118 avril 2009
COTE Marseille Provence n°118 avril 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°118 de avril 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 23,6 Mo

  • Dans ce numéro : histoires d'eau dans la salle de bains.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
MATÉRIAUX DÉCO MATERIALS 34 Finis le carrelage blanc et les frises bleues. L’effet clinique ou bord de mer est à mettre au rencard ! Une vraie pièce à vivre, voilà ce que l’on attend, aujourd’hui, d’une salle de bains. Et quoi de mieux que jouer sur les revêtements pour conférer esprit, ambiance, atmosphère et style. D’ailleurs les fabricants ne s’y sont pas trompés, comme l’explique Gilles Delfino, « ces dernières années, l’une des grandes évolutions en matière de salle de bains est le développement des matériaux, soit nouveaux, soit destinés à l’origine à d’autres utilisations. Il y a un vrai phénomène de mode et chaque fournisseur propose des collections comme cela se fait dans la haute couture ». Spécialiste du revêtement dur, installé à Paris, Cannes, Genève et dans la région Rhône-Alpes, Gilles Delfino exerce depuis vingt ans en France et à l’étranger (Italie, Maroc, Taïwan…). « La tendance est à la matière que l’on emploie pour son aspect naturel et texturé, pierre, ardoise, granit… ». Plus fort encore, on n’hésite pas à accentuer le relief en bouchardant, rainurant, striant pour obtenir une impression de matière brute. Un rendu que l’on aura, bien sûr, soin d’adoucir et de sophistiquer. « Il faut travailler les mélanges en coordonnant, par touches, des matériaux différents comme le bois, l’inox, le verre. » Le fin du fin sera de créer des contrastes entre matières « pauvres » et matières « riches » comme de la mosaïque de verre rehaussée de feuilles d’or ou de platine. « La mosaïque revient en force mais à l’inverse du style classique, l’idée n’est pas de reproduire des scènes de la vie quotidienne comme le faisaient les Romains mais d’utiliser cette technique pour créer un effet graphique fort. » Ainsi, on privilégiera le décoratif et l’extravagant en optant pour le surdimensionnement, comme des fleurs de deux mètres de haut. Des motifs à choisir pixélisés, c’est-àdire dessinés par des carreaux de même dimension, ou lissés, les carreaux étant avril 2009 www.cotemagazine.com L’ET LA MATIÈRE/THE ART OF THE MATTER Par Alexandre Benoist LES MATÉRIAUX BRUTS ET PRÉCIEUX INVESTISSENT NOS SALLES DE BAINS POUR UN LOOK CONTEMPORAIN ET HYPER TENDANCE. -/BATHROOMS ARE BEING TAKEN OVER BY DELICATE AND UNTREATED MATERIALS, GIVING THEM CONTEMPORARY, ULTRA-TRENDY LOOKS. White tiles and blue friezes are out – those clinical and seaside effects have had their day ! Today’s bathroom is expected to be a fully fledged living space and there’s no better way to make it that than by experimenting with materials that convey soul, ambience, atmosphere and style. The manufacturers have cottoned on to this, as Gilles Delfino explains : « One of the biggest developments in bathroom culture in recent years has been the use of materials that areeither new or were initially intended for other uses. It’s a real vogue and all the suppliers have started bringing out collections each year, like in haute couture. » Gilles Delfino is a hard-facings specialist with branches in Paris, Cannes, Geneva and the Rhône-Alpes region ; he’s been working in France and abroad for 20 years now. « The present trend is for materials employed for their natural and textured looks – stone, slate, granite etc. » This can even be taken further by roughening, grooving and scoring that accentuate the reliefs so as to give them an unprocessed look, but which is of course carefully softened and refined. The ultimate in trendy effects is to use contrasting ‘poor’and ‘rich’materials, such as glass mosaic enhanced with gold or platinum leaf. And speaking of mosaic, this is one of the new musts. « Mosaic is making a big comeback, but not with the idea of imitating the classical style with its scenes from everyday life, as the Romans did, but on the contrary to create strong graphic effects. » This means an emphasis on decorative and extravagant with a penchant for oversizing, as in flowers two metres high. These motifs may be ‘pixelised’by using squares of mosaic all the same size or given smooth outlines by cutting the squares so they formthe exact shape of the motif chosen ; both techniques unquestionably energise and personalise any decor. For colour schemes the big trend now is for shades of grey, black and beige.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 118 avril 2009 Page 116