COTE Marseille Provence n°117 mars 2009
COTE Marseille Provence n°117 mars 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°117 de mars 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 20,8 Mo

  • Dans ce numéro : gastronomie, les coquillages.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
ART OPTIMISTE 36 Jeff Koons, le kitsch populaire au sommet -/popular kitsch at its apogee On ne présente plus l’artiste qui a eu les honneurs du Château de Versailles durant tout l’automne-hiver 2008, pulvérisant le record de fréquentation de la célèbre demeure du Roi-Soleil. Ancien trader à Wall Street, ce véritable chef d’entreprise a tracé sa voie dans les années quatre-vingts en détournant l’iconographie contemporaine américaine et le kitsch populaire en un art hautement controversé. L’œuvre de l’ancien époux de La Cicciolina est cependant devenue aujourd’hui un must du marché de l’art. Contrairement aux idées reçues, cet amateur et collectionneur de Courbet produit en très petite quantité. Prix record pour une œuvre : 14,5 millions d’euros. Né en 1955 en Pennsylvanie, USA. Vit à New York. Représenté en France par la galerie Jérôme de Noirmont à Paris. mars 2009 www.cotemagazine.com Jeff Koons, Monkey Train (Birds), 2007, 83,5 x 66,35 cm. Sérigraphie d’encre pigmentaire « archive » sur papier Somerset. Œuvre originale d’une édition à 40 exemplaires et 10 épreuves d’artiste. Signée, datée, numérotée. No need to introduce the artist who was honoured by the Palace of Versailles throughout autumn and winter 2008 and brought more visitors to the Sun King’s famous residence than ever before. A former Wall Street trader, La Cicciolina’s ex-husband now heads a veritable business enterprise after making his mark in the 1980s by subverting contemporary American iconography and popular kitsch into a highly controversial art formthat is now an art-market must. Contrary to received ideas, Koons, a fan and collector of Courbet, produces a limited number of works. Record price for a piece : € 14.5 million. Born in 1955 in Pennsylvania, USA. Lives in New York. Represented in France by Jérôme de Noirmont’s gallery in Paris. Les œuvres de Jeff Koons sont visibles jusqu’au 28 mars à la galerie Jérôme de Noirmont, avenue Matignon à Paris, dans le cadre de l’exposition Influence pop. JEFF KOONS. COURTESY GALERIE JÉRÔME DE NOIRMONT, PARIS.
Pierre & Gilles, Ruth et les bigoudis, 1982 Photographie peinte, 57,6 x 45,8 cm Pierre & Gilles, un monde joli et onirique -/a pretty, oneiric world Entre photo et peinture, les œuvres hybrides de Pierre & Gilles sont aussi célèbres et appréciées du monde des arts – ils sont dans les musées et galeries du monde entier – que dans l’univers de la pub, de la presse, de la mode ou de la musique (couvertures de magazines, pochettes de disque, affiches, etc.). La découverte de l’univers multicolore et décalé de Bollywood dès 1978 va considérablement marquer les deux artistes qui n’hésitent pas dans les années quatre-vingts à revendiquer leur « gay attitude ». Leur leitmotiv créatif, c’est la mise en scène d’un monde « joli » et onirique à l’esthétique kitsch, où l’humour et la dérision ne sont jamais très loin. Au cœur d’un dispositif artistique récurrent, le modèle trône, telle une icône religieuse, dans un décor qui n’existe qu’en tant que « décor », mettant en affinité des univers et des valeurs contradictoires (érotisme et religion, tradition et mode, stars et inconnus…). Nés en 1950 et 1955 à La Roche-sur-Yon et au Havre. Vivent en France. Représentés par la galerie Jérôme de Noirmont à Paris. Part photography, part painting, Pierre & Gilles's hybrid works are as famous and appreciated in the art world – they can be seen in museums and galleries worldwide – as in advertising, the press, fashion and music (magazine and album covers, posters etc). Their discovery in 1978 of Bollywood's colourful, offbeat world made a huge impact on the two artists who during the 1980s flaunted their gay attitude. Their creative leitmotiv is the'staging'of a pretty, oneiric world, kitsch in its aesthetics and where humour and derision are never far away. At the centre of a recurrent artistic device, the model sits in state like a religious icon in a decor that exists solely as such, creating an affinity between contradictory worlds and values (eroticism and religion, tradition and fashion, stars and unknowns). Born in 1950 and 1955 in La Roche-sur-Yon and Le Havre, France. Live in France. Represented by Jérôme de Noirmont's gallery in Paris. PIERRE ET GILLES. COURTESY GALERIE JÉRÔME DE NOIRMONT. PARIS mars 2009 www.cotemagazine.com ART OPTIMIST 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 116