COTE Marseille Provence n°117 mars 2009
COTE Marseille Provence n°117 mars 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°117 de mars 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 20,8 Mo

  • Dans ce numéro : gastronomie, les coquillages.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
PORTRAIT OPTIMISTE 32 Naissance à Gibraltar, enfance au Maroc et, côté scolarité, une formation classique qui aboutit à un diplôme d’architecte D.P.L.G. Elle commence sa carrière auprès d’agences parisiennes réputées, dès 1986, avant de voler de ses propres ailes et de convoler par la même occasion puisque Nicolas Magnan, son associé, est aussi devenu son mari. Concilier vie professionnelle et vie personnelle est en soi une belle forme d’optimisme ! En fait précise t-elle, « nous partageons les mêmes objectifs, la même vision de la vie ». Ce fut donc un choix délibéré de tout mettre en commun. Pas de conflit non plus avec l’idée qu’elle pouvait se faire de ce métier, encore essentiellement masculin. Avec une mère architecte, elle pensait d’ailleurs, enfant, que c’était une profession féminine. Sur les chantiers, existe toujours un côté sexiste, mais elle est catégorique : « je ressens du respect, et j’ai même pu être sur le terrain parfaitement acceptée jusqu’à la veille de l’accouchement de ma première fille ». Totalement décomplexée, donc, seule compte la réussite du projet. Dès ses débuts, l’activité de leur agence se déploie dans les domaines des concours et des marchés publics, ainsi que vers les marchés privés de grande envergure en relation avec des industriels (du nautisme surtout). Le premier succès est arrivé très tôt dans leur parcours puisque leur fut confiée, en 1993 par le CNRS, la création d’un espace devant abriter le Centre de Physique des Particules sur le site universitaire marseillais de Luminy. Loin des traditionnelles bastides, que certains auraient aimé voir là, a surgi un bâti inattendu aux formes courbes tout en aluminium, acier et verre. Puis viennent, entre autres, les Réserves des Musées de Marseille en 2003 (magnifique alliance du contemporain et de l’ancien) ou encore un prodigieux ensemble à La Ciotat composé d’un bâtiment ateliers/bureaux et d’un hall de peinture pour les mégayachts, commandé par l’entreprise de réparation navale Monaco Marine. Compétences et rigueur, raisonnement logique et intuition signent ces réalisations prestigieuses. Aujourd’hui, les regards d’Anne Lévy et de Nicolas Magnan se portent vers l’étranger, Dubaï entre autres… Dans cette vie professionnelle bien chronométrée, il existe aussi, heureusement, une petite « pointe de délire », découlant d’un simple constat : où se situe la vie de famille ? Anne n’est pas présente auprès de ses deux filles aussi souvent qu’elle le souhaiterait ? Qu’à cela ne tienne. Tous les quatre ont mis la clé sous la porte et sont partis pendant un an faire le tour du monde, histoire de voir comment vivait l’autre partie de la planète. Mais l’école ? Mais le travail ? Il était plus important de créer une vraie complicité entre eux, partager les mêmes émotions, aller vers cet horizon qui interpelle Anne pour se laisser surprendre par ce qu’il promet… A leur retour, le quotidien a repris ses droits, les projets, les concours, leur engagement artistique (ils soutiennent depuis longtemps le travail du photographe-plasticien Alfons Alt), leurs loisirs à quatre… mars 2009 www.cotemagazine.com ANNE LÉVY L’OPTIMISTE TRANQUILLE QUIETLY OPTIMISTIC Allure sobre, verbe précis, un brin secrète, des projets en cours de réalisation, des concours sur le feu, Anne Lévy mêle sereinement plusieurs vies à la fois.-/Sober look, precise speech, a trifle secretive, projects under way, competitions in preparation – such is Anne Lévy, serenely combining several lives in one. Par Sylviane Casorla She was born in Gibraltar, raised in Morocco and received a conventional education ending with an architect's diploma. In 1986 she started her career with respected Parisian architecture firms before spreading her wings and flying off – in partnership, as it happened, with the man she was to marry. Combining professional life with private life is a formof optimism in itself ! « We share the same goals, the same view of life, » she told COTE. So their decision to share "everything" in common was a considered choice. No conflict over the idea she had of her profession, in those days still largely a male preserve. But her mother was an architect and as a child she thought of it as a proper job for a woman. Building sites still have their sexist side, but she's categorical : « I feel l'm respected and I was even able to go on site and be totally accepted there until just before my first daughter was born ». Complete confidence. All that counts is the success of the project. From the start, their agency tendered for public contracts and entered competitions as wellas aiming for major contracts with industry (boat builders particularly). Their first success came quickly : in 1993 the government research body CNRS commissioned them to design the premises of the Particle Physics Centre at the Luminy campus in Marseille. The building they created is a surprising structure in steel, aluminium, glass and curved shapes – very different from the solid, traditional building some would have preferred to see there. Among her prestigious projects since then are the building that houses the Marseille museums'reserve collections (in 2003 − a magnificent marriage of ancient and modern) and a complex of offices, workshops and mega-yacht paint shop in La Ciotat, commissioned by ship repairers Monaco Marine. All these high-prestige works bear the hallmarks of the couple's skilland rigour, reason and intuition. Now Anne Lévy and Nicolas Magnan are focusing their sights abroad, on Dubai and elsewhere. How does family life fit into this tightly scheduled professional life ? Anne can't spend as much time with her two daughters as she'd like but never mind − all four of them closedup the house and set off around the world for a full year, to see how the other half lives. What about school ? And work ? It was more important to take that time out to built real bonds with each other, share the same emotions, the same amazement as they discovered those far horizons. And Anne is forever drawn to new horizons.
mars 2009 www.cotemagazine.com PORTRAIT OPTIMIST 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 116