COTE Marseille Provence n°117 mars 2009
COTE Marseille Provence n°117 mars 2009
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°117 de mars 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 20,8 Mo

  • Dans ce numéro : gastronomie, les coquillages.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
PORTRAIT 12 mars 2009 www.cotemagazine.com
Patricia Kaas Soleil de nuit -/Night sun Par Claude Ponsolle - Photos Solve Sundsbo Après 8 albums, 6 Victoires de la Musique et 16 millions d’albums vendus dans plus de 47 pays, Mademoiselle chante les années 30. Balade des brumes de Kabaret à la lumière du pays des oliviers où elle vit aujourd'hui. Son dernier album Kabaret sorti en décembre exclusivement en numérique –optimiste ! - sera dans les bacs ce printemps et s’assortit d’une longue tournée de 13 mois dans le monde entier. Un show où la chanteuse française la plus écoutée dans le monde démontre la pleine mesure du talent de sa voix énergique, vibrante, sensuelle, et de son charisme de femme de scène. À une époque où d’autres redoutent que le téléchargement ne désincarne leur musique, Patricia Kaas, elle, avec une présence bien charnelle et plus de 20 titres dont 12 inédits rend hommage aux divines Garbo, Marlène, Suzy Solidor, Martha Graham, Coco Chanel, Anaïs Nin…. Un univers envoûtant accordant tango de Buenos Aires, swing manouche, jazz et caves enfumées de Berlin. Des ambiances qu’elle aime et qu’elle a choisies par expérience ou envie du moment, avec toujours une base de variétés françaises, blues ou pop. Les rencontres ont fait le reste : peut-être un jour chanter Julien Clerc ? Hors de portée des projecteurs de Bob Wilson, Patricia Kaas est vraie, grandeur nature : « Je n’aime pas qu’on m’enferme dans une boîte. Ce que j’aime dans le spectacle, c’est entrer dans la peau du personnage et c’est le partage sur scène : on voit les gens, ils sont là, il n’y a plus de représentation. Mes chansons sont ma façon de m’exprimer, de me souvenir du milieu d’où je viens où j’ai appris qu’il fallait être honnête et se battre. Ces Femmes en majuscules n’avaient pas peur d’être elles-mêmes, libres à une époque où ce n’était pas admis. Je suis indépendante, battante, à la fois forte et sensible : avec le temps, ce côté sensible, je l’accepte, c’est peut-être ça vieillir... Quand j’ai écouté Faites entrer les clowns, j’ai revu le visage de Papa, tristesse et joie mêlées, larmes et sourire… Lucide, mais optimiste, je cherche le côté positif des choses, à comprendre le pourquoi… J’ai été très bien entourée dès le début : il faut beaucoup de travail, de don de soi, être patient, les critiques et l’expérience font grandir et apprennent la vie. Sous la pression, j’aime prendre des risques, mettre la barre plus haut. Ma fierté en 22 ans de carrière, c’est que mon public est respectueux de ma personne. Si le public me suit, les chiffres importent moins… » En attendant, elle représentera la France à la 54e édition de l'Eurovision, le 16 mai à Moscou : « Je chante depuis 10 ans dans les pays de l’Est, mais ça fait 20 ans que mes chansons sont écoutées en Russie et dans ces pays : pour eux, je ne représente pas qu’une chanson, je suis une femme française, c’est à la fois très flatteur et lourd à porter. Savez-vous que les Russes apprennent le français à l’école sur mes chansons, touchant, non ? Ce que j’aime dans le Midi ? Le soleil, mais surtout l’ambiance d’un petit village comme Maillane la chaleur des gens qui s’empruntent le sel comme on le fait chez moi… » Vérifier la balance acoustique, répéter la chorégraphie avec sa danseuse… Elle va se coiffer, se maquiller, puis entrer en scène. Lumières ! Kabaret, vendredi 13 & samedi 14 mars 2009 au Pasino, Aix-en-Provence. Aftereight albums, six Victoire de la Musique awards and 16 million albums sold in 47 countries, Patricia Kaas sings the thirties. COTE took a stroll from the mists of Kabaret to light of the olive-growing South where she now lives. Patricia Kaas'latest album Kabaret has been available online since December and is due in the shops this spring. To promote it she's on a 13-month world tour until the end of this year. It's a show in which the French singer with the largest world-wide audience shows the full scope of her talent. She's created a spellbinding world embracing Buenos Aires tango, gipsy swing, jazz and smoky Berlin cellars. Moods she likes and has chosen from experience, encounters or desires of the moment, always with a grounding in French variety, blues or pop. Beyond the range of Bob Wilson's spotlights, Patricia Kaas is real, life-size : "I don't like being pigeon-holed" she says, "What I like about show businessis getting into the skin of the character and sharing with a live audience : you see the people, they're there, there's no representation. My songs are my way of expressing myself, of remembering where I come from and where I learned that in life you have to be honest and putup a fight. The femmes en majuscules I sing about were strong, they weren't afraid to be themselves, they were free at a time when that wasn't allowed. l'm independent, a battler, strong but sensitive. Independent, lucid but optimistic, I look on the bright side and try to understand the why of things. Under pressure, I like to take risks and set higher standards. After 22 years in the music business l'm proud that my audience respects me as an individual. If the album sells less well but the audience stays with you, the figures don't matter … l've been singing in Eastern Europe for a decade but in Russia they've been listening to my songs for twenty years : to them, I don't just represent a song, l'm a Frenchwoman. That's very flattering but also hard to liveup to. The Russians use my songs to learnFrench ; that's touching, don't you think ? What do I like about the South of France ? The sunshine, but above all the atmosphere of small villages like Maillane, the warm-heartedness of the people − who borrow salt from each other the way we do at home." mars 2009 www.cotemagazine.com PORTRAIT 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 1COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 117 mars 2009 Page 116