COTE Marseille Provence n°116 décembre 2008
COTE Marseille Provence n°116 décembre 2008
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°116 de décembre 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 164

  • Taille du fichier PDF : 33,0 Mo

  • Dans ce numéro : bijoux exquis.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
CULTURE ESSENTIELS 20 Les Siècles de François-Xavier Roth Par Sylviane Casorla – Photos Agnès Mellon A peine 37 ans et déjà célèbre ! Après des études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dès 2000, il se distingue en remportant le 1er Prix du concours international de direction d'orchestre Donatella Flick à Londres. A la suite de ce concours, tout s’enchaîne avec rapidité : notoriété, multiples concerts… Faire la liste de ses engagements passés, présents ou futurs, reviendrait à feuilleter le Bottin des plus célèbres temples musicaux du monde. Ce charismatique et très demandé chef d’orchestre possède un répertoire étendu et varié, capable avec le même talent de passer de la musique du XVIIe siècle aux créations contemporaines, du répertoire symphonique ou lyrique à la musique d’ensemble. En accord avec cette démarche, il crée en 2003 Les Siècles, orchestre d’un genre nouveau, qui utilise un très large « instrumentarium ». Cette formation unique en son genre réunit, en effet, des musiciens d’exception, de toutes nationalités, animés par la même curiosité musicale que la sienne ; ils utilisent aussi bien les instruments anciens que modernes mettant ainsi en perspective de façon pertinente et inattendue plusieurs siècles de création musicale. Les Siècles est, pour François- Xavier Roth, l’aboutissement d’un double rêve, celui d’interpréter des œuvres très différentes et d’aller vers les autres en rendant la musique accessible au plus grand nombre, « sans compromis sur la qualité » insiste-t-il. Une soixantaine de concerts par an autour décembre 2008 - janvier 2009 www.cotemagazine.com d’un répertoire « sans tabou » (Haendel et Mahler, Chopin et Vivaldi…), des programmes courts pédagogiques auprès d’écoles, à la télévision avec Presto*, dans les hôpitaux, François-Xavier Roth, capable de s’adresser directement à un public forcément un peu surpris, fait voler en éclats des barrières encore jugées infranchissables. Pari un peu fou, mais pari réussi ! Mozart ! Mozart ! Mozart ! Cette saison, le Grand Théâtre de Provence** raconte Mozart en de nombreux spectacles (opéra, concerts symphoniques, musique de chambre). François-Xavier Roth et son orchestre Les Siècles, en résidence à Aix, mettent leur enthousiasme et leur excellence musicale au service du plus populaire des compositeurs approfondissant, en 18 concerts, les multiples facettes du génie mozartien. Les prochains rendez-vous ? Le 5 décembre (Requiem), le 28 janvier (Mozart et le piano), le 19 mars (Mozart et Haydn), et le 15 avril (Mozart à Paris). Ne ratez pas ces moments privilégiés, vous risquez d’attendre longtemps avant de revoir en Provence ce globe-trotter trop convoité et son orchestre de légende. * Sur France 2 les dimanche (16 h) et mercredi (22h40) **Grand Théâtre de Provence, 380 avenue Max Juvénal, 13100 Aix-en-Provence. Tél. 04 42 91 69 69 Il est jeune, fabuleusement talentueux, sollicité par la planète entière… et pourtant François-Xavier Roth a pris le temps de créer son propre orchestre symphonique. Histoire d’une passion. François-Xavier Roth and Les Siècles François-Xavier Roth is young, fabulously talented and in demand the world over, yet he's taken the time to setup his own symphony orchestra. It's the tale of a devouring passion. Hardly 37 and famous already ! After studying at the Conservatoire National Supérieur de Musique in Paris, in 2000 François-Xavier Roth won first prize in the Donatella Flick international conducting competition in London. After that it all went very fast : concert after concert, increasing renown, etc. He's performed, or is scheduled to perform, in practically all the world's most famous classical music venues. This charismatic and much-in-demand conductor has a wide and varied repertoire. He conducts 17th century music and contemporary pieces, symphonies, opera and ensemble music with equal ease. To pursue this eclectic approach, in 2003 he formedLes Siècles, a new kind of orchestra that uses a very wide instrumentarium. Its members are outstanding musicians of many nationalities, united by a musical curiosity they share with their conductor. They use ancient and modern instruments to shed a perceptive but unexpected light on several centuries of musical creation. For François- Xavier Roth, Les Siècles is the fulfilment of two dreams. He wanted to interpret a wide range of different works and also reach out to people, making music accessible to as wide an audience as possible − « without compromising on quality, » he adds. Some sixty concerts a year based on a repertory "with no taboos" (Handel and Mahler, Chopin and Vivaldi, for example). Popularising good music with short performances in schools, in hospitals and on television (with the programme Presto on France 2), sometimes addressing the audience to their inevitable surprise, François-Xavier Roth breaks down barriers that had always seemedinviolable. A wild gamble, but one that has paid off. Mozart ! Mozart ! Mozart ! This season, the Grand Théâtre de Provence presents a host of Mozart performances including opera, symphony concerts and chamber music. François-Xavier Roth and his orchestra Les Siècles, in residence in Aix, will put all their enthusiasm and musical excellence into interpreting this most popular of all composers. Eighteen concerts in all, exploring in depth the many facets of Mozart's genius. It's an occasion not to be missed, because it may be a long time before this popular globe-trotter and his legendary orchestra play in Provence again.
« Evidemment, lorsque le Louvre, avec lequel nous avons conclu un partenariat pour 10 ans en 2006 (échanges d’œuvres, programmes éducatifs…), nous a proposé de poursuivre l’exposition itinérante qui s’est déroulée aux Etats-Unis en 2007/2008, nous n’avons pas refusé ! » ironise Claude Sintès, directeur du Musée Départemental Arles Antique. « D’autant que les expositions temporaires précédentes sur L’Algérie Antique et sur l’œuvre du peintre Ingres ont connu un franc succès avec plus de 55 000 visiteurs pour cette dernière. » Arles prend le relais des Etats-Unis Après les institutions d’Indianapolis, de Seattle - qui a accueilli pas moins de 150 000 visiteurs, et d’Oklahoma city aux Etats Unis, et plus d’une année de préparation, le musée départemental de l’Arles antique accueille donc cette collection unique. « Un évènement à ne pas rater » insiste Daniel Roger, conservateur au Département des Antiquités Grecques, Etrusques et Romaines du musée du Louvre qui tient toutefois à préciser : « Les 140 reliefs historiques qui seront exposés en Arles (contre 184 aux Etats-Unis qui disposaient d’espaces d’expositions plus importants) ont tous fait l’objet d’une restauration qui a duré un an et demi et mobilisé 15 restaurateurs, sur place, au Louvre ». Quant à l’enjeu de l’exposition, le conservateur explique : « Nos collections ont une histoire différente de celles d’Arles. Les deux ainsi réunies permettent d’évoquer plus largement les aspects de la vie gréco-romaine et d’offrir une vision beaucoup plus complète de sa culture. » Et Daniel Roger de rappeler qu’il s’agira de la seule exposition du genre en France avant de réintégrer définitivement les salles du Louvre. A ce propos, et depuis la création du musée du Louvre, en 1793, les antiques, essentiellement constitués d’œuvres romaines, ont été le noyau de la plus prestigieuse des collections françaises. Beaucoup n'ont jamais quitté le Louvre depuis leur acquisition, un Louvre où ils ont toujours occupé une place privilégiée dans les présentations successives. Exposition, explications En Arles, les 140 pièces seront présentées dans un parcours thématique très didactique, où figureront les plus célèbres chefsd'œuvre ; parfait reflet de la variété et du génie de l'art romain : statuaire et reliefs en marbre, inscriptions, terres cuites, bronzes, argenterie et bijoux, mosaïques et peintures. Sur 800 m2, l’exposition offrira une évocation de tous les aspects de la vie romaine depuis le 2ème siècle avant J.C. jusqu’au 6ème siècle après J.C. et pour prolonger ce moment rare, les visiteurs pourront acquérir le catalogue d’ores et déjà disponible. « Une reprise en version française et bien enrichie de celui proposé aux Etats-Unis conclut Daniel Roger. Une aubaine dans le sens où nous ne disposions pas jusqu’à présent d’ouvrage sur les collections antiques du Louvre. Ce sera chose faite avec Arles ! » De l'esclave à l'empereur… Arles n’est pas peu fière d’accueillir une collection exceptionnelle de chefs d’œuvres romains du prestigieux musée du Louvre. Découverte au « musée bleu » du 20 décembre au 3 mai 2009. Slaves to emperors Par Louis Badie Arles is proud to host an outstanding collection of Roman masterpieces from the prestigious Louvre museum. On display at the "blue museum" from 20 December to 3 May 2009. « We could hardly refuse when the Louvre, with which we signed a ten-year partnership in 2006, suggested we take the travelling exhibition that toured the United States in 2007-8 ! » jokes Claude Sintès, director of the Musée Départemental Arles Antique. « Especially after the success of the previous temporary exhibitions, on Roman Algeria and the work of Ingres. The Ingres exhibition received 55,000 visitors. » Arles takes over from the United States So it is that after museums in Indianapolis, Seattle (with no fewer than 150,000 visitors) and Oklahoma City, and after more than a year of preparation, this unique collection willarrive in Arles. « It's an event not to be missed, » says Daniel Roger, curator of the Louvre museum's department of Greek, Etruscan and Roman antiquities. « The 140 historic reliefs to be shown in Arles (compared to 184 in the United States) have all been restored at the Louvre, a process that took a year and a half and involved 15 restorers. Our collection has a different history to the one in Arles. The two together give a broader view of Roman life, a far more complete picture of its culture. » It will be the only exhibition of its kind in France before the collection returns to the Louvre. Many of these items had never been out of the Louvre since they were acquired. Exhibition, explanations In Arles, the items will be displayed by theme, with a very informative route round the exhibition. The exhibition includes marble statues and reliefs, inscriptions, terra cotta, bronzes, silver and jewellery, mosaics and paintings, and some very famous masterpieces. A perfect reflection of the variety and genius of Roman art. The 800 m2 exhibition will evoke every aspect of Roman life from the 2nd century B.C.E. to the 6th centuryC.E. The catalogue − already available − will enable visitors to prolong this rare occasion. CULTURE ESSENTIELS 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 1COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 124-125COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 126-127COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 128-129COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 130-131COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 132-133COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 134-135COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 136-137COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 138-139COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 140-141COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 142-143COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 144-145COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 146-147COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 148-149COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 150-151COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 152-153COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 154-155COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 156-157COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 158-159COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 160-161COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 162-163COTE Marseille Provence numéro 116 décembre 2008 Page 164