COTE Marseille Provence n°115 novembre 2008
COTE Marseille Provence n°115 novembre 2008
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°115 de novembre 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 118

  • Taille du fichier PDF : 39,2 Mo

  • Dans ce numéro : immobilier, l'avenir des villes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
URBAN Par Sylviane Casorla Trouin/Le Corbusier : projet de vitrail, oeuvre collective, 1947-48. Puits Z. Photographies de Fabienne Barre JUSQU’AU 20 DÉCEMBRE AUX ARCHIVES DÉPARTEMENTALES, MARSEILLE. TÉL. 04 91 08 61 08 L’exploitation de la mine de Gardanne a été définitivement arrêtée en 2003, bouleversant en profondeur la vie de milliers de femmes et d’hommes. Puits Z révèle les traces que la mine a laissées dans le paysage mais aussi dans le cœur de ceux qui habitent toujours à proximité des carreaux désaffectés. L’exposition juxtapose des éléments visuels (photos Fabienne Barre), graphiques (documents d’archives) et sonores (interviews de mineurs). -/The working of the Gardanne mine was stopped once and for all in 2003, deeply disrupting the life of thousands of men and women. Puits Z reveals the traces that the mine left in the countryside and also in the hearts of those who still live close to the disused banks. The exhibition places visual elements (photos Fabienne Barre), graphs (archived documents) and miners’resounding interviews side by side. Pékin/Beijing, phénomène urbain PROVENCE DU 14 AU 18 NOVEMBRE. FESTIVAL IMAGE DE VILLE À AIX-EN-PROVENCE. TÉL. 04 42 63 45 09 Les images de la mutation de Pékin sont prodigieuses pour les habitants du Vieux Continent. Tout nous stupéfie : l’échelle et la vitesse des interventions, la radicalité et la brutalité de la transformation urbaine, l’immensité des projets... Cette question de la ville constitue pour le cinéma chinois, depuis vingt ans, une dimension fondamentale de son évolution thématique et esthétique. -/Pictures of the Beijing transformation are literally dumbfounding for Old World inhabitants. Everything astounds us : the scale and speed of interventions, radical signs and brutality of the urban transformation, the size of the project, etc. For the Chinese cinema, the town question has constituted a fundamental dimension of its thematic and aesthetic evolution for twenty years. Trouin/Le Corbusier. Rêve et utopie : la basilique universelle du Pardon et de la Paix, à la Sainte-Baume JUSQU’AU 17 DÉCEMBRE, AU CRDP D’AIX-MARSEILLE. TÉL. 04 91 14 13 12 Cette exposition présente à travers plans, croquis et œuvres collectives, un projet fou et utopiste qui ne vit jamais le jour, mais qui fut à l’origine d’une grande aventure humaine, artistique et spirituelle. En 1948, au sortir du cauchemar de la guerre, quatre hommes, Edouard Trouin, Fernand Léger, le Père Couturier et Le Corbusier, imaginèrent de fonder un lieu de contemplation à la Sainte-Baume. Ce fut pour Le Corbusier un formidable laboratoire pour d’autres projets, eux réalisés, comme la Chapelle de Ronchamp ou le couvent de la Tourette. -/This exhibition is showing through plans, sketches and group works, a mad and utopian project that never saw the light of day, but was originally a great human, artistic and spiritual venture. In 1948, when coming our of the war nightmare, four men, Edouard Trouin, Fernand Léger, Father Couturier and Le Corbusier, imagined founding a contemplation place at the Sainte-Baume. For Le Corbusier, it was a wonderful laboratory for other projects, such as the Chapelle de Ronchamp and the Tourette convent. AGENDA les rendez-vous du mois/what to do this month Shanghai Fang Bang au Festival Image de Ville. Abdelkader Benchamma au CAC d’Istres. Antoine Combier : Masaï. Le Visage qui s'efface, de Giacometti à Baselitz JUSQU’AU 23 NOVEMBRE À L’HÔTEL DES ARTS, TOULON. TÉL. 04 94 91 69 18 L'accumulation des corps dans les camps disciplinaires des sociétés totalitaires de l'Est (capitalisme d’Etat) et de l'Ouest (libéralisme forcené) aura permis une dette et une tâche jusque-là impensables pour les artistes contemporains : peindre l'histoire de l'homme détruit. Avec les œuvres inquiétantes, touchantes et redoutables dans leur vérité de Giacometti, Klee, Fautrier, Michaux, Dubuffet, Baselitz, Music... -/The accumulation of bodies in the disciplinary camps of Eastern (State capitalism) and the West (frenzied liberalism) totalitarian societies should have entitled contemporary artistsup until then to unthinkable debts and tasks : painting the story of the destroyed man with worrying, touching and daunting works in Giacometti, Klee, Fautrier, Michaux, Dubuffet, Baselitz and Music’s sincerity. Entre tradition et modernité DU 13 AU 22 NOVEMBRE. EN DIVERS LIEUX DE MARSEILLE. WWW.ALTERNATIVE-POSITIVE.ORG Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale, l’association l’Alternative Positive organise une semaine d’échanges, de EN BREF... >Festival Tous courts, du 1er au 6 décembre. Aix et sa région (04 42 27 08 64). >Exposition Photos « Les fleurs du paradis ». Charles Fréger à la Villa Noailles jusqu’au 7 décembre (04 98 08 01 98). >Scènes et Cinés Ouest Provence organise la quatrième édition des rencontres de danse urbaine Zone Danse Hip Hop (ci-dessous Compagnie Aphasie), qui se déroulera du 18 au 23 novembre 2008. En divers lieux. Renseignements sur www.scenesetcines.fr réflexion et d’expositions (dont les photos d’Antoine Combier) sur la diversité des peuples et des modes de vie, et sur les dangers de la standardisation des cultures qui touchent l’ensemble des peuples du monde. -/In the context of International Solidarity Week, Alternative Positive is organising a week of exchanges, meetings and reflection on the peoples’diversity, cultures and way of life and on the dangers of the standardisation of cultures touching all the people of the world. Abdelkader Benchamma JUSQU’AU 21 DÉCEMBRE AU CAC D’ISTRES. TÉL. 04 42 55 17 10 Dessin, écriture, graphisme, wall-drawing... sur le thème « Même les choses invisibles se cachent ». Les oeuvres d'Abdelkader Benchamma sont conscientes de toutes sortes d'événements improbables ou utopiques qui lui traversent l'esprit. -/Drawing, writing, graphics, wall-drawing, etc. on the theme « Even invisible things hide ». Abdelkader Benchamma’s works are aware of all sorts of improbable or utopian events that cross his mind. ANTOINE COMBIER novembre 2008 www.cotemagazine.com AGENDA URBAN 85



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 1COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 118