COTE Marseille Provence n°115 novembre 2008
COTE Marseille Provence n°115 novembre 2008
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°115 de novembre 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 118

  • Taille du fichier PDF : 39,2 Mo

  • Dans ce numéro : immobilier, l'avenir des villes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
PORTRAIT 10 Par Stéphanie Faby - Photo Faustine Cornette de Saint Cyr Marie Bovo ou la photo poétique Marie Bovo, or poetic photography Aujourd’hui valeur sûre de la photographie, Marie Bovo travaille sur le temps et l’image poétique. Une performance qui offre une signification métaphorique à son travail. Depuis près de dix ans, elle photographie des vues nocturnes de paysages naturels et urbains. Ils traduisent des lieux dépeuplés en apparence mais étrangement lumineux. Ses photographies et ses vidéos évoquent une solitude, un univers poétique qui renvoie à sa seconde passion, la littérature. Née a Alicante en 1967, issue d’une famille originaire d’un petit village près de Grenade, Marie quitte l’Espagne très jeune pour suivre sa mère partie travailler dans la région marseillaise. « Je n’ai pas grandi dans un milieu ayant une sensibilité artistique. Ma famille n’est pas dans la conformité. Il n’y a chez elle aucune forme dogmatique. Pas de forme d’interdit non plus. Suivant la personnalité, cela produit des choses très différentes, chez moi ce fut radical car cela m’a ouvert vers un côté très expérimental », raconte cette belle brune au visage de Madone. Diplômée d’une licence de Lettres à l’université d’Aix-en-Provence, l’art et plus particulièrement la photographie viennent à elle au gré des expériences et des rencontres. Elle achève son cursus universitaire aux Beaux-Arts et apprend les techniques photographiques auprès d’un maître marseillais de la lumière comme assistante. « Je me considère aussi bien plasticienne que photographe. J’ai une obsession d’appréhender le monde, de le regarder », explique-t-elle. Dans l’œil du photographe En 2002, Roger Pailhas, le galeriste marseillais à la renommée internationale, remarque son travail et lui propose de participer à la foire de Bâle. Ils travaillent ensemble sur l’exposition Les Villas qui offre des vues nocturnes de petites maisons excentrées et fondues dans un paysage provençal et urbain éclairé de lumières artificielles. Les images renvoient à l’étrangeté, au vide, aux échelles incertaines, aux identités instables et à la solitude. Un concept qui reste aujourd’hui le fil conducteur de son œuvre. Et d’expliquer : « La nuit est la métaphore d’un négatif du monde, un lieu de tous les possibles. Elle permet d’explorer l’apparition ou l’émergence des formes ». En 2003, la FIAC sera pour elle un moyen de faire de nouveau LA bonne rencontre. Elle expose ainsi, un an plus tard, sa deuxième série Borderline dans la galerie Kamel Mennour, l’une des plus réputées à Paris. Depuis, les expositions personnelles s’enchaînent avec Night drippings en 2006, Nox en 2007 puis récemment La Fascination d’Ulysse à Lisbonne et Bab-El-Louk. « Mon travail ne s’effectue pas en rapport à des sujets mais plutôt en rapport à des projets, des faisceaux d’intuition, de recherche qui se croisent et qui flottent pendant un certain temps ». Aujourd’hui, elle travaille pour une commande publique à Toulon. Le Centre Culturel en cours de finition dans le quartier Ste Musse (architecte Jean-Louis Duchier) regroupera des salles de spectacles mais aussi des services publics comme la Poste… Beau projet périurbain dont Marie s’est vu confier le 1% artistique. Elle y réalisera un parcours photographique, dont la plage méditerranéenne sera l'icône essentielle. Une photo monumentale enchâssée directement dans le béton du hall central d'accueil sera accompagnée de six autres images qui créeront une sorte de parcours de la lumière. « Pour moi, la plage est la métaphore de tous les départs, de toutes les arrivées, des invasions comme des exodes, de l'extrême exotisme, comme de la frontière. Elle constitue une limite et un ailleurs qui ouvre l’horizon ». novembre 2008 www.cotemagazine.com Her talent as a photographer now fully recognised, Marie Bovo focuses her work on time and poetic imagery, thereby imbuing it with a metaphorical significance. For around 10 years now Marie Bovo has been photographing nocturnal views of natural and urban landscapes, places apparently empty but strangely luminous. Her photos and videos evoke solitude and a poetic universe that reflects her other passion, literature. Marie was born in Alicante in 1967, into a family originally from a little village near Grenada, but left Spain at an early age when her mother came to work in the Marseille region. "The milieu I grewup in wasn't sensitive to art. My family is not conformist, it has no sense of dogmatism, no sense of tabooeither. That produces very different results depending on personality ; for me it was radical because it openedup a very experimental approach," explains this charming brunette with a Madonna-like face. After graduating with an arts degree from Aix-en-Provence university, she became involved in art and especially photography through experiences and encounters. She studied fine arts and learnt the techniques of photography as assistant to a Marseille master of light. "I consider myself as much a visual artist as a photographer. l'm obsessed with apprehending the world, observing it," she says. The photographer's eye In 2002 the internationally renowned Marseille gallerist Roger Pailhas noticed her work and suggested she take part in the Basel art fair. Together they worked on the exhibition Les Villas of night-time views of small suburban houses blending into an urban Provençal landscape lit by artificial lighting. These images evoke strangeness, emptiness, uncertain scales, unstable identities and solitude, concepts that are still the leitmotiv running through her work. As she explains : "Night is a metaphor for a negative of the world, a place where everything is possible. It enables exploration of the appearance or emergence of forms." In 2003 she again met THE right person at the FIAC art fair and a year later exhibited her second series of photos, Borderline, in Kamel Mennour's gallery, one of the most respected in Paris. Since then she has had a succession of solo exhibitions : Night drippings in 2006, Nox in 2007 and recently La Fascination d’Ulysse in Lisbon and Bab-El- Louk. "My work doesn't relate to subjects but rather to projects, clusters of intuition and research that coincide and drift for a certain time." Right now she's working on a public commission in Toulon. The almost completed Centre Culturel in the Ste Musse district (architect Jean-Louis Duchier) will be a show venue but also house public services such as a post office, a fine peri-urban project for which Marie has been chosen to provide artworks. She's creating a photography trail in which the Mediterranean beach will be the vital icon ; a monumental photo set into the concrete of the central reception foyer is to be accompanied by six other photos forming a sort of path of light.
Marie Bovo pose ici avec l’une de ses photos issues de l’exposition « Bab-El-Louk ». Elle, habillée en Sonia Rykiel, porte un pantalon large à bretelles avec une chemise blanche (ligne homme) et des escarpins en daim noir. Maquillage Shu Uemura Saint-Germain. Photo prise à la galerie Kamel Mennour, 47 rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e. novembre 2008 www.cotemagazine.com PORTRAIT 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 1COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 115 novembre 2008 Page 118