COTE For Paris Visitors n°8 décembre 2008
COTE For Paris Visitors n°8 décembre 2008
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°8 de décembre 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 26,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'éloge de la gourmandise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
PHOTO GOURMANDISE 64 Natacha Lesueur PIÈCES MONTRÉES ∂ MAKING MOUTHS WATER Formée à la très contemporaine Villa Arson de Nice, Natacha Lesueur, née à Cannes en 1971 et installée à Paris depuis quelques années, a réalisé de nombreux travaux inspirés de la cuisine et de la nourriture. Pour cette vraie gourmande qui aime tout autant passer derrière les fourneaux que derrière l’objectif (elle réalise elle-même ses photos), l’usage qu’elle fait de multiples substances issues du domaine culinaire pour concocter ses sculptures éphémères s’inscrit dans une démarche artistique parfaitement aboutie. Sculptures biologiques et portatives, les œuvres de Natacha, qui suscitent aussi bien de la répulsion que de l’amusement, engagent une réelle et profonde réflexion sur nos modes de vie contemporains dévolus à la surconsommation et formatés par la mode. Représentée par la galerie suisse Charlotte Moser, l’artiste vient tout juste de rentrer d’un périple qui l’a conduite au Mexique, au Japon et en Russie, où elle a réalisé notamment des workshops et des performances. décembre 2008 - janvier 2009 www.cotemagazine.com Par Mireille Sartore - Photos Natacha Lesueur Les sculptures éphémères que Natacha Lesueur compose à partir d’ingrédients alimentaires ont contribué à sa renommée. L’artiste commente pour nous trois de ses œuvres. -/The ephemeral sculptures that Natacha Lesueur creates from food items have helped make her known. The artist comments on three of her artworks for COTE. Natacha Lesueur was born in Cannes in 1971, trained at Villa Arson in Nice and has lived in Paris for several years now ; she has produced numerous artworks inspired by cooking and food. A true gourmand who enjoys cooking as much as taking photographs (she takes all of hers herself), Natacha sees the fact she uses so many substances borrowed from cooking to create her ephemeral sculptures as an integral part of a considered artistic approach. Her portable biological sculptures communicate real in-depth reflections on our contemporary lifestyles guided by over-consumption and formatted by fashion. The artist who is represented by the Swiss Charlotte Moser gallery has just returned from Mexico, Japan and Russia where she ran workshops and gave performances. FAUSTINE CORNETTE DE SAINT CYR
3 5 « Sans titre », 1998, 110 cm x 150 cm (Tirage photographique ilfochrome sur dibond) La gélatine et la tapenade sont utilisées ici pour simuler des bas couture, à la manière de ceux peints par les femmes pendant la guerre. J’apporte toujours un grand soin à la construction de mes images : le corps est posé dans un espace neutre. Ici, la matière visqueuse et luisante appliquée sur la surface de la peau s’apparente aux fluides corporels. Symbole de la sensualité féminine, les jambes ainsi isolées sont offertes au spectateur, dans une passivité propre aux images publicitaires ou pornographiques. -/Gelatine and olive paste are used here to simulate seamedstockings like the ones women used to paint on their legs during the war. A symbol of feminine sensuality, the legs thus isolated are offeredup to the spectator with the passiveness found in advertising or pornographic pictures. « Sans titre », 2002, 100 cm x 120 cm (Tirage photographique ilfochrome sur dibond) L’œuvre est de grand format pour être perçue à distance. Le cadrage reste fragmentaire, le visage et son regard se détournent de l’objectif, ce qui permet de nous fixer uniquement sur l’élément de maquillage. Dès lors que l’on s’approche, notre regard devient analytique, presque tactile en découvrant la peau de saumon qui couvre les paupières. C’est dans ce deuxième temps que la crudité perce sous le vernis de la parure : le réalisme inéluctable nous renvoie à l’humidité poisseuse de la peau de poisson, à son odeur, etc. Le travail photographique à la chambre permet de retranscrire tous les détails : nuances, finesses, reliefs, défauts des matières, de la peau… -/When you come close to the photo your gaze becomes analytical, almost tactile as you discover the salmon skin covering the eyelids. This « second glance » is when the crudeness becomes apparent beneath the veneer of adornment : the inescapable realism reminds us of the slimy dampness of the fish skin, its smell etc. 1 « Sans titre », 2002-7, 95 x 115 cm (Tirage photographique ilfochrome sur dibond) Ici, le crâne est recouvert d’un casque en gélatine, piqué de frites, recouvrant entièrement les cheveux, qui évoque une coiffure d’inspiration manga. L’aliment s’inscrit dans un esprit d’intégration fusionnelle avec le corps, comme substitut d’organe ou prothèse anatomique allégorique. La construction alimentaire a un double effet : célébration, mise en valeur du corps et d’écran. Autant qu’elle le révèle, elle le protège. La boîte crânienne entièrement enveloppée, l’image illustre également l’invasion de l’esprit humain par la matière alimentaire. -/Here the skull has been covered with a gelatine helmet that covers the hair completely and has chips stuck in it, evoking a manga-comic hairstyle. The foodstuff becomes a fusionally integrated part of the body, like a substitute organ or an allegorical artificial body part. décembre 2008 - janvier 2009 www.cotemagazine.com PHOTO GOURMANDISE 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 116-117COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 118-119COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 120-121COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 122-123COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 124-125COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 126-127COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 128-129COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 130-131COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 132-133COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 134-135COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 136-137COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 138-139COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 140-141COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 142-143COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 144-145COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 146-147COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 148