COTE For Paris Visitors n°8 décembre 2008
COTE For Paris Visitors n°8 décembre 2008
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°8 de décembre 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 26,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'éloge de la gourmandise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
PORTRAIT GOURMANDISE 58 décembre 2008 - janvier 2009 www.cotemagazine.com Lolita Lempicka NOUS MET L’EAU À LA BOUCHE ∂ MAKING MOUTHS WATER Par Stéphanie Faby - Photos Faustine Cornette de Saint Cyr Depuis 2006, la créatrice se faisait plus discrète dans le monde de la mode. Elle revient avec Les gourmandises de Lolita Lempicka. Des douceurs réalisées en partenariat avec Bonneterre, le spécialiste de l’alimentation biologique. -/Since 2006 the designer has taken a back seat in fashion but now she’s in the spotlight with Les Gourmandises de Lolita Lempicka, sweet delicacies created in partnership with organic-food specialist Bonneterre.
17h, tea time. Lolita Lempicka nous reçoit dans le petit coin salon de son showroom avenue Montaigne à l’esprit très XVIII e siècle. Sur une table de marbre blanc, toutes ses gourmandises exposées dans de beaux bocaux de verre flattent l’œil et l’estomac. À l’image d’un vrai goûter d’antan, la dégustation commence autour de Gai Thé, parfumé au gingembre et au citron, l’une des trois recettes qu’elle a imaginées pour sa ligne. « J’ai toujours aimé les bonheurs fugaces, le plaisir d’un instant fugitif. Ces petites choses en apparence superfétatoires sont essentielles », livre la créatrice dans le livre Lolita Lempicka, 20 ans de création. La gourmandise est l’un de ses bonheurs : réminiscence des goûts de l’enfance, senteurs florales, odeurs de pâtisserie ou de petits bonbons… des sensations que l’on retrouve jusque dans les effluves de ses deux parfums aux notes de réglisse-anis pour le premier et d’orange amère-cannelle pour le deuxième. Initiée très tôt au goût des bonnes choses et de l’alimentation biologique par ses parents, elle a fait de cette habitude un véritable art de vivre et nourrit pour la cuisine une passion débordante. « Manger bio est un choix, une réelle volonté de faire passer des valeurs et un message : le souci de sa santé mais aussi de l’environnement. Bien sûr, ce discours peut paraître aujourd’hui très banal mais dans les années 70, c’était assez underground », dit-elle. Sa première expérience culinaire à grande échelle prend forme lors de sa collaboration avec Lenôtre où elle réalise la traditionnelle bûche de Noël entièrement bio, une première dans le monde de la haute gastronomie. Le succès est au rendez-vous et Bonneterre, spécialiste de l’alimentation bio, lui propose peu après un partenariat. « Pour cette aventure, j’avais envie de m’impliquer à 100% dans la recherche des saveurs jusqu’à la création des boîtes écrins ». Ambiance boudoir Son sens de l’esthétisme aiguisé depuis son enfance grâce à sa passion du modélisme lui impose de rester dans ce qu’elle sait faire de mieux : du glamour, du féminin, du féerique… Les Gourmandises de Lolita Lempicka renouent avec le plaisir du goûter à la française. Des madeleines citron-amande, un délicieux rocher en tablette, une pâte à tartiner fondante, des petits beurres grand format, des chocolats douceur au fondant croustillant… et des noms évocateurs : Ma chère petite madeleine, Sous le choc, Sublime fondant, Grands petits-beurre, Si petit et trop bon, etc. Le tout lové dans des écrins inspirés de l’univers boudoir qui reprennent les imprimés toile de Jouy chère à Marie-Antoinette et sont entièrement recyclables. « J’aime le rituel du thé, les belles tasses anciennes et tout l’univers féminin qui en découle, explique-t-elle. Les rires, les confidences, la dégustation... Cela a un côté intime que je trouve très joli ». Deux années de travail auront été nécessaires pour mener à bien cette ligne couture qui embellit le quotidien des produits bio. « J’ai travaillé avec une volonté de décalage et dans l’idée de pouvoir vendre de l’alimentaire dans des lieux insolites. » Le pari est gagné puisque que l’on retrouvera ses douceurs chez Colette à l’occasion des fêtes, en plus des autres grandes épiceries fines de la place parisienne. Lolita Lempicka a vécu l’expérience comme une sorte de renaissance créative. « Ici, ma créativité a pu s’exprimer différemment, ce fut très stimulant. Dans la mode, il y a un côté plus futile qui encourage à une consommation sans fin et sans frein. Au bout d’un moment, cela vous fait poser beaucoup de questions », confie-t-elle. Comme pour mieux préparer son retour, ses prochaines aspirations se tournent donc vers une mode éthique, sans trahir, ni renier son style. En attendant, 2009 devrait aussi être riche en actualité avec l’édition d’une ligne de bagages en collaboration avec Delsey et la sortie d’une troisième fragrance. 5pm : tea time. Lolita Lempicka receives us in the little lounge corner of her very 18thcentury showroom on Avenue Montaigne. On a white marble table, all her delicacies displayed in lovely glass jars tempt both eyes and stomach. Just like at tea time in days gone by, the tasting is accompanied by tea, in this case her Gai Thé flavoured with ginger and lemon, one of the three flavours she has dreamtup for her product line. « I’ve always been fond of ephemeral joy, the pleasure of a fleeting moment. These small, apparently superfluous, things are essential, » says the designer in the book Lolita Lempicka, 20 ans de création. Gourmandise is one of her joys, reminiscences of childhood tastes, floral scents, the smell of baking or of little sweets. Introduced by her parents early on to the taste of good things and organic food, she has turned that habit into a real art of living and nourishes an enthusiastic passion for cooking. « Eating organic is a choice, a real desire to pass on values and a message : look after your health but also the environment. Of course nowadays this may seem very banal but back in the 1970s it was pretty underground, » she points out. Her first large-scale culinary experience was when she collaborated with Lenôtre to create an entirely organic traditional Christmas log, a first in the world of high gastronomy. It was a success and shortly after organic-food specialist Bonneterre suggested a partnership. Boudoir ambience Her feel for aesthetics, honed since childhood, along with her passion for clothes design made it obvious she should stay with what she does best : glamour, femininity, fantasy. So Les Gourmandises de Lolita Lempicka reconnect with the pleasure of Frenchstyle tea times and bear evocative names such as Ma Chère Petite Madeleine (my dear little fairy cake), Sous Le Choc (under the shock), Sublime Fondant, Grands Petits- Beurre (big little butter biscuit), Si Petit et Trop Bon (so smalland too good), all nestled in boudoir-inspired, fully recyclable packaging that uses the Toile de Jouy beloved of Marie-Antoinette. « I love the tea ritual, the beautiful antique cups and all the feminine world that goes with it, » she explains. « The laughter, the confidences, the tasting... it all has an intimate side that I find delightful. » It took two years of work to fine tune this couture product line that embellishes the everyday world of organic products. « My work was guided by a desire to be offbeat and the idea of selling foodstuffs in unusual places far removed from the world of food shopping. » That idea has certainly come to fruition since you can buy her delicacies at Colette over the festive season as wellas in great Parisian delicatessens. For Lolita Lempicka herself the experience was a sort of creative rebirth. « In this my creativity could expressitself differently, it was very stimulating because it was new. Fashion has a more trivial side that consistently encourages endless and unending consumption. After a time that leads you to ask a lot of questions, » she confides. As if preparing her fashion comeback along the same lines, her next aspirations are more directed towards ethical fashion but without betraying or disowning her style. In the meantime, 2009 should be just as newsworthy thanks to a luggage line produced in collaboration with Delsey and her third perfume coming on the market. décembre 2008 - janvier 2009 www.cotemagazine.com PORTRAIT GOURMANDISE 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 116-117COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 118-119COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 120-121COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 122-123COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 124-125COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 126-127COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 128-129COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 130-131COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 132-133COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 134-135COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 136-137COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 138-139COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 140-141COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 142-143COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 144-145COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 146-147COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 148