COTE For Paris Visitors n°8 décembre 2008
COTE For Paris Visitors n°8 décembre 2008
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°8 de décembre 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 26,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'éloge de la gourmandise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
DÉFINITION GOURMANDISE 54 PACÔME POIRIER/CIT EN SCENE 3FRANÇOIS-XAVIER DEMAISON [comédien] Il était un étonnant Coluche dans le biopic réalisé par Antoine de Caunes relatant la courte période pendant laquelle le comique est entré en politique, durant la campagne présidentielle de 1981. Le comédien remet son costume de showman pour son spectacle Demaison s’envole qu’il donnera à l’Olympia, du 26 au 28 décembre 2008, et en tournée dans toute la France jusqu’en mai 2009. « Pour moi, la gourmandise pourrait ressembler à l’attitude du jouisseur décembre 2008 - janvier 2009 www.cotemagazine.com LA GOURMANDISE, c’est quoi ? jamais assouvi ; ce sentiment irrépressible, par exemple, de ne pouvoir jamais mettre fin à un très bon repas partagé entre amis, un apéro qui s’éternise… On ramène du fromage pour finir le vin, on rouvre une bouteille pour aller avec la charcuterie corse... qu’on a forcément été obligé de sortir pour accompagner le fromage ; le processus pouvant ainsi se reproduire jusqu’au bout de la nuit, avec trois plateaux et huit bouteilles au final. La gourmandise est tout sauf un péché, je le sais bien, puisque j’en suis une victime consentante ! Quand je suis en tournée, c’est terrible, je veux tout découvrir des ∂ Propos recueillis par Mireille Sartore, Rémi Dechambre et Stéphanie Faby Ils ont leur petite idée sur la question parce qu’ils sont concernés par le sujet ou parce qu’ils sont gourmands, tout simplement. ∂ spécialités locales des villes que je visite, avec une préférence pour le salé. Pour mon personnage de Coluche, j’ai dû prendre 14 kg, vous imaginez le bonheur ! Mais aujourd’hui, j’ai beaucoup de difficultés à perdre les quatre derniers qui m’encombrent. Depuis une quinzaine d’années, je lutte pour ne pas me laisser déborder par cette fâcheuse tendance à grossir. » M.S. 3JACQUES FRICKER [nutritionniste] Il consulte à l’hôpital Bichat à Paris, enseigne dans plusieurs facultés de médecine et ses ouvrages sur la nutrition et la minceur rencontrent un très grand succès auprès du grand public. En octobre, avec Dominique Laty, Jacques Fricker a fait paraître Les Meilleurs Régimes du monde (Crète, Japon, Caucase, notamment) aux éditions Odile Jacob. « La gourmandise ? Avant tout un état d’esprit associant gratitude et joie devant les plaisirs offerts par la vie. Et pas seulement devant les plaisirs culinaires. Pour moi, la gourmandise c’est à la fois l’instant et la durée. Le plaisir de nos papilles ne dure qu’un instant, et pourtant la gourmandise s’inscrit dans le temps : l’attente d’abord, avec le choix des aliments puis leur préparation ; ensuite le désir de manger puis le plaisir de savourer ; le bien-être ressenti dans les heures qui suivent et enfin le souvenir du plat et du moment appréciés. La gourmandise, ce peut être une habitude quotidienne, comme le petit déjeuner qui varie rarement d’un jour à l’autre, mais c’est aussi la découverte de nouvelles saveurs et de nouveaux convives. Le « bien manger » (pour la santé) est indissociable de la gourmandise. Pour le médecin que je suis, la gourmandise c’est en effet un merveilleux moyen que nous donne l’organisme pour nous conduire à manger de façon diversifiée et à choisir notre nourriture en fonction des besoins de notre corps ; encore faut-il écouter ce dernier. La gourmandise, plaisir des sens, le goût mais aussi la vue, le toucher et l’odorat. La gourmandise, les joies du partage convivial. La gourmandise, un objet de mémoire et un merveilleux outil
au service de la santé. » M.S. 3THIERRY MARX [chef étoilé] Auréolé de deux étoiles au Michelin pour son restaurant du Relais-Château de Cordeillan-Bages (Pauillac), Thierry Marx est l’un des chefs les plus créatifs de sa génération et le chef de file en France de la cuisine dite déstructurée. « C’est émotion du plaisir. C’est un jeu de mots : mets d’amour et amour des mets. Car il faut aimer le produit pour le faire partager à quelqu’un. L’identité d’un plat correspond à l’identité de celui qui le crée ; et ce plat implique une intimité avec celui qui le déguste. » M.S. 3JULIE ANDRIEU MATHILDE DE L’ECOTAIS J.-M. PEŔIER [auteure et animatrice d’émissions culinaires] Cette jeune femme au charme certain est l’auteur de nombreux livres de cuisine et de guides, a animé l’émission Fourchette et sac à dos sur France 5, intervient régulièrement à la radio et dans de nombreux magazines… Avec elle, la gastronomie revêt un visage plus jeune, plus moderne et éclectique. « La gourmandise, c’est assumer ses désirs et les revendiquer. La gourmandise n’est pas du tout un péché, d’ailleurs je crois que le terme biblique traduit du grec signifiait plutôt gloutonnerie… La gourmandise est une source de plaisir qui permet de s’ouvrir aux autres… J’ai d’ailleurs été bien mieux dans ma peau – et j’ai maigri ! – le jour où j’ai totalement assumé ma gourmandise… » R.D. 3TERRY DE GUNZBURG [créatrice de la marque by Terry] Depuis 1998, Terry de Gunzburg est la créatrice de by Terry, la première ligne de maquillage dite Couture. Ce mois-ci, elle présente Preciosity, une gamme inspirée de la haute joaillerie à base d’extraits de pierres précieuses. « Pour moi, la gourmandise n’est pas un péché mais une vraie nécessité, un plaisir instantané qui fait sautiller les papilles, pétiller les yeux et amène le sourire. Une joie à croquer, quand je veux, où je veux, comme je veux. Un clin d’œil aux joies enfantines, un peu transgressives, délicieusement permissives, une tentation éternelle sans limitation. » S.F. 3DIDIER PIARD D.R. [directeur de l’action sociale de la Croix-Rouge française] Après avoir travaillé durant plus de 20 ans dans le milieu associatif, Didier Piard est maintenant directeur de l’action sociale d’une des organisations humanitaires les plus célèbres, gérant, entre autres, 633 points de distribution alimentaire en France… « La gourmandise doit être accessible à tous parce qu’elle permet de développer ses sens en découvrant le goût. Elle peut s’apprendre. En faisant cela, on s’intègre dans une société car le plaisir qu’elle procure est un droit auquel tout un chacun doit avoir la possibilité d’accéder. La gourmandise recrée du lien social lorsqu’elle est partagée soit lors de repas soit lors de leur préparation. Pour ces raisons, nous en tenons compte dans nos actions. Avec Ticket Restaurant, nous sortons le livre Mangez équilibré, 80 recettes pour petits budgets regroupant des recettes des frères Pourcel et de Cyril Lignac. Avec Nestlé France, nous ouvrons de nouveaux Espaces Bébé Maman destinés aux mamans en situation de précarité comportant notamment un atelier cuisine pour les aider à préparer des repas équilibrés... Pour finir, du 15 décembre au 1 er janvier, nous renouvelons l’opération Tous en fête avec le soutien de La Française des Jeux pour, durant les fêtes, offrir de meilleurs repas à ceux qui en sont privés… » R.D. 3JEAN-PAUL BUCHER [fondateur du groupe Flo, dirige le holding Efficace 68] S’il a cédé le groupe Flo en 2006, « l’empereur des brasseries parisiennes » (La Coupole, Bofinger, le Bœuf sur le Toit et bien d’autres) n’entend pas se ranger des voitures. À 70 ans, il continue de dispenser son précieux savoir-faire à ses enfants (Hôtel du Bois, Hôtel Chaplain, le Murat avec les Costes et le River Café). « La gourmandise, c’est d’abord de la sensualité mais c’est aussi très primaire. Comme la sexualité, ce n’est pas forcément très propre… C’est physique : il y a une manière de mâcher, de faire du bruit en mangeant, il y a des odeurs, de la salive… On dit que c’est un péché et pourtant Dieu nous l’a donné ! Le bébé est gourmand au sein de sa mère puis en grandissant s’ajoutent des souvenirs et un côté intellectuel. Je crois qu’un gourmand peut devenir gourmet grâce à l’éducation mais qu’il est toujours indispensable d’être un vrai gourmand à la base. Avec mon fils Mathieu, nous voulons créer au River Café une sorte de nouvelle brasserie qui s’adresse avant tout aux gourmets… Bref, chez les Bucher, nous sommes passés du gourmand, que je revendique avec son côté brut et les immenses plaisirs que cela procure, au gourmet tout aussi agréable mais plus axé sur la recherche de « beaux produits ». Ça correspond aussi à une évolution globale de la décembre 2008 - janvier 2009 www.cotemagazine.com GOURMANDISE DÉFINITION 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 116-117COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 118-119COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 120-121COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 122-123COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 124-125COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 126-127COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 128-129COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 130-131COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 132-133COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 134-135COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 136-137COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 138-139COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 140-141COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 142-143COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 144-145COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 146-147COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 148