COTE For Paris Visitors n°8 décembre 2008
COTE For Paris Visitors n°8 décembre 2008
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°8 de décembre 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 26,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'éloge de la gourmandise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
ESSENTIELS SORTIR 38 Télescopage de talents rue d’Armaillé ! Par Rémi Dechambre Il y a quelques mois, le parfumeur Blaise Mautin et le chef Jean-Marc Notelet se rencontraient en voisins. Un hasard qui donnera naissance à un étonnant travail qu’ils dévoilent ces jours-ci. Pooling talents in the rue d’Armaillé ! D’un côté, Jean-Marc Notelet, petit-fils d’un restaurateur du nord de la France qui se vouait à une carrière de footballeur professionnel. De l’autre, Blaise Mautin, petit-fils de l’illustrateur des éditions Le Masque, qui se destinait à évoluer au sein de l’entreprise familiale, le Nain Bleu. Les deux auront finalement un autre rêve et les deux le réaliseront : Jean-Marc Notelet décidera de se consacrer à la cuisine et Blaise Mautin se voit devenir un grand nez. Ils passeront tous les deux par la chimie avec un diplôme en chimie agroalimentaire pour l’un et une école d’ingénieur en parfums et arômes pour l’autre. Ce sera la rue d’Armaillé qui les réunira pour une expérience inédite. En effet, Blaise Mautin, devenu un parfumeur renommé, y a installé son laboratoire au numéro 12 et prend rapidement l’habitude de fréquenter le restaurant de Jean-Marc Notelet, le Caïus. Trop de points communs entre ces deux-là pour qu’ils ne se découvrent pas très rapidement des atomes crochus. « Entre la cuisine de Jean-Marc et moi, ce fut le coup de foudre. J’ai été séduit tant par l’élégance de ses assiettes et la finesse de sa cuisine que par l’audace des associations de produits. » De l’autre côté, le chef féru d’épices voit en cette rencontre inopinée une occasion de concrétiser une idée qui lui est chère : partir des senteurs les plus fines de l’épice pour trouver un produit concordant, à travers une recette simple. Et Jean- Marc Notelet d’expliquer le sens de cette démarche qui va à l’envers de ce qui se fait habituellement en partant d’abord de l’inspiration olfactive. « Je pense qu’il faut sortir de la cuisine d’« auteur » pour retrouver une certaine authenticité en travaillant à partir des produits. Le talent de Blaise nous a permis de tirer la quintessence des épices car il a la faculté d’en percevoir toute la complexité. Ce fut un vrai échange. » Outre une certaine influence sur la carte du restaurant, cette rencontre entre un chef aux commandes de l’une des bonnes tables de l’ouest parisien et un parfumeur gourmand vient de donner naissance, pour cette fin d’année, à un superbe ouvrage* regroupant quarante-cinq recettes bien souvent étonnantes comme la « meringue C12 H22 011 au poivre rouge du Kerala ». Restaurant Caïus, 6 rue d’Armaillé, Paris 17 e - Tél. 01 42 27 19 20 Laboratoire Blaise Mautin, 12 rue d’Armaillé, Paris 17 e - www.blaisemautin.com * « Le Cuisinier et le Parfumeur – 45 épices, 45 recettes, 45 accords parfaits », Éditions Minerva 2008. décembre 2008 - janvier 2009 www.cotemagazine.com Blaise Mautin. A few months ago, perfumer Blaise Mautin and chef Jean-Marc Notelet met as neighbours. A chance meeting that has given rise to a surprising project. On one hand there’s Jean-Marc Notelet, the grandson of a northern French restaurant owner who originally wanted a career as a professional footballer. On the other, Blaise Mautin, the grandson of an illustrator at Editions du Masque, who was going to work for the family business, Au Nain Bleu. In the end, both had a different dream and both fulfilled it : Jean-Marc Notelet decided devote himself to cooking and Blaise Mautin to becoming a great perfume nose. Both went the chemistry route – with a diploma in food chemistry for one and a perfume and aroma engineering course for the other. And the rue d’Armaillé brought them together for a totally novel experience. Blaise Mautin, by then a renowned perfumer, setup his laboratory there at no. 12 and quickly became a regular at Jean-Marc Notelet’s restaurant, Caïus. They had too many mutual interests not to hit it off immediately. « With Jean- Marc’s cooking and me, it was love at first sight. I was won over by the elegance of his dishes, the delicacy of his cooking and his bold product combi- Jean-Marc Notelet. nations. » Meanwhile, the spice-loving chef saw this chance meeting as an opportunity to turn an idea he was nurturing into reality : to take the most delicate perfumes of a spice as a starting point, find the produce to complement them and create a simple recipe. Jean-Marc Notelet explains that this approach is the opposite of what usually happens because it starts with smellas inspiration. « I think we have to move away from cuisine d’auteur (cooking that’s obviously the work of a particular chef) to go back to a certain authenticity by putting the emphasis on the produce used. Blaise’s talent has let us draw out the quintessence of each spice because he has the ability to perceive all its complexity. It was a real exchange. » Apart from influencing the menu, this meeting between a chef in charge of one of west Paris’s best restaurants and a food-loving perfumer has just resulted in a superb book published by Minerva featuring 45 often surprising recipes, like Meringue C12 H22 011 with red Kerala peppercorns.
THIBAULT COURTOIS D'AUBERY Quand on vous dit 15cent15, que répondez-vous ? Marignan ! Gagné ! C’est à deux pas des Champs-Élysées, dans l’hôtel du nom de la célèbre bataille que se trouve ce club-restau-bar qui s’apprête à vivre une seconde vie. Il faut dire que la première a déjà été bien remplie car c’est ici que ce serait trouvé l’ancien Q.G. de Mata Hari où elle dégustait une fameuse soupe nommée « soupe à l’œil de l’aube » ! Un usage qui pourrait bien redevenir d’actualité puisque la propriétaire, Nathalie Richard, a décidé de remettre ce superbe lieu décoré par le designer de réputation internationale, Olivier Gagnère, au cœur de l’actua lité des nuits parisiennes. Pour cela, elle a décidé de faire appel à Thibault Courtois d’Aubery. Véritable personnalité du monde de la nuit, on lui doit le très mémorable et secret restaurant éphémère 396 rue Saint-Honoré. Avec 15cent15, il souhaite créer une atmosphère tout aussi particulière. « Ces murs sont hantés par l’esprit de Mata Hari. Je souhaite donc en faire un lieu dédié à la femme tout en étant aussi éclectique qu’elle a pu l’être. Durant les soirées du 15cent15, il y aura des découvertes car nous présenterons des artistes, des choses étonnantes avec un cabinet de curiosités où l’on découvrira leurs œuvres. L’idée fondatrice du 15cent15 est d’être un endroit où l’on peut sortir intelligemment. » Code H21 Si l’art et un certain esprit « confidentiel, top secret » inspirent donc le 15cent15, celui-ci ambitionne aussi de proposer une programmation musicale de qualité. Ainsi, sous le célèbre nom de code de l’espionne la plus célèbre de tous les temps, H21, se cachent de belles soirées se déroulant du jeudi au samedi de 19h à 2h du matin. On commencera par partager le dîner de Mata Hari avec sa fameuse soupe mais aussi selon l’expression du maître des lieux une « carte à grignotage en diligence de l’appel du ventre… » On se laissera ensuite emporter par trois séquences électro sous la houlette de Simplice Bogan qui recevra dans le grand salon de curiosités l’agent Toni le jeudi, l’agent Enric Smart le vendredi et l’agent Nicolas le samedi. Jamais avare de références bien senties, Thibault Courtois d’Aubery de conclure sur le sujet en citant Claude Debussy : « La musique doit humblement chercher à faire plaisir, l’extrême complication est le contraire de l’art. » Hôtel Marignan Champs-Élysées - 12 rue de Marignan, Paris 8 e Tél. 01 40 76 34 59 - http://codeh21.blogspot.com If someone says 15cent15 to you, what do you say ? Rue Marignan ! Bingo ! Just a stone’s throw away from the Champs-Élysées, in the hotel of the same name, this club-restaurant-bar is gearingup for its new life. Its first life was pretty exciting it has to be said, as it was the former HQ of Mata Hari where she first tasted her famous soup, known as « eye of the day soup » ! The new use may well get just as many tongues wagging, as the owner, Nathalie Richard, has decided to make this stunning venue, decorated by the internationally renowned Olivier Gagnère, the hub of Parisian nightlife. To do this, she decided to bring in Thibault Courtois d’Aubery. A well-known face on the social scene, he’s the one to thank for the very memorable, exclusive and ephemeral restaurant 396 rue Saint-Honoré. With the 15cent15, he’d like to create just as special an atmosphere. « This space is haunted by the spirit of Mata Hari. So I’d like to create a venue dedicated to her which is just as eclectic as she ever could have been. Evenings at 15cent15 will be offering something to everyone, with art exhibitions by artists whose work you can 15cent15 code H21 take your time to get to know. The fundamental idea of the 15cent15 is that it should be somewhere you can go out and have an intelligently good time. » Code H21 Par Rémi Dechambre Le très flamboyant Thibault Courtois d’Aubery vient de prendre les commandes d’un nouveau lieu nocturne en forme d’ovni. Il entend en faire tout autant une sorte de club élitiste qu’un lieu d’expo avant-gardiste. 15cent15 code H21 The flamboyant Thibault Courtois d’Aubery has just taken over a rather unusual new venue. He’s planning on turning it into an elite club and a bit of an avant-garde exhibition space. If art and a certain « confidential, top secret » feel inspired the 15cent15, this is also the driving force behind a high quality musical programme. So, under the famous code name of the most celebrated female spy of all time, H21, you can look forward to some great nights out, Thursday to Saturday, from 7pm until 2am. You can start off with the Mata Hari supper, with the famous soup, followed by a « snack menu that listens to whatever your stomach asks for… », as the manager likes to say. You’ll then be captivated by three electro sessions, in the capable hands of Simplice Bogan, who’s joined by agent Toni on Thursdays, agent Enric Smart on Fridays and agent Nicolas on Saturdays. Never short of a name to drop, Thibault Courtois d’Aubery sumsup by quoting Claude Debussy : « Music should humbly seek to please, extreme complication is contrary to art. » décembre 2008 - janvier 2009 www.cotemagazine.com GOING OUT ESSENTIELS 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 116-117COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 118-119COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 120-121COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 122-123COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 124-125COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 126-127COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 128-129COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 130-131COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 132-133COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 134-135COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 136-137COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 138-139COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 140-141COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 142-143COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 144-145COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 146-147COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 148