COTE For Paris Visitors n°8 décembre 2008
COTE For Paris Visitors n°8 décembre 2008
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°8 de décembre 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 26,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'éloge de la gourmandise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 116 - 117  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
116 117
AGENDA URBAN 116 URBAN Laurent Grasso dans l’exposition Antidote 4 des Galeries Lafayette. Antidote number 4 -/Antidote number four PREMIER ÉTAGE DES GALERIES LAFAYETTES. www.galerieslafayette.com « Affirmer une fidélité vis-à-vis des artistes. » C’était l’idée générale de Guillaume Houzé qui l’a conduit en 2005 à proposer, en collaboration avec le groupe Galeries Lafayette, des expositions d’art contemporain annuelles dans l’enceinte du célèbre magasin. « Avant d’être une exposition, souligne G. Houzé, commissaire d’exposition et descendant du fondateur de la célèbre enseigne, c’est une collection que nous espérons cohérente et significative, qui nous permet de rendre plus visible la jeune scène artistique française et de témoigner de notre fidélité aux marchands et galeries avec qui nous collaborons depuis le début. » La 4 e édition d’Antidote réunit cette année les œuvres de 11 artistes plasticiens, présentées jusqu’au 10 janvier prochain à la Galerie des Galeries du grand magasin. Parmi eux, Saâdane Afif, Delphine Coindet, Laurent Grasso (lauréat du Prix Marcel Duchamp cette année), Sophie Dubosc, Michel Blazy, etc. -/"To assert my fidelity to artists" − that was Guillaume Houzé's general idea in 2005 when he set out to organise an annual contemporary art exhibition in the Galeries Lafayette. This year's Antidote show, the fourth, has works by eleven artists including Saâdane Afif, Delphine Coindet, Laurent Grasso, Sophie Dubosc and Michel Blazy. Open until 10 January. Séraphine sortie de l’oubli Séraphine remembered at last MUSÉE MAILLOL, 61 RUE DE GRENELLE, 7 E – TÉL. 01 42 22 59 58 Il était une fois une femme de ménage qui voulait être peintre. Ce pourrait être le début d’un conte, c’est en tout cas celui de la véritable histoire de Séraphine Louis, dite Séraphine de Senlis (1864-1942), autodidacte et « dévorée par l’envie de peindre » à qui le musée Maillol rend hommage jusqu’au 5 janvier prochain. Voir aussi le joli film de Martin Provost sorti en octobre dernier avec Yolande Moreau dans le rôle-titre qui a permis de sortir de l’oubli cette artiste inclassable. -/There was once a servant who wanted to be a painter. That might be the opening sentence of a fairy tale but in fact it's the story of Séraphine de Senlis (1864-1942), a selftaught artist "devoured by the desire to paint". You can see her work at the Musée Maillol until 5 January. L’Atelier Grognard au fil de la Seine Atelier Grognard : painting by the Seine 6 AV. DU CHÂTEAU DE MALMAISON, RUEIL-MALMAISON – TÉL. 01 47 14 54 77 A partir du XIX e siècle, les peintres délaissent les ateliers pour peindre en plein air. C’est bien connu, la Seine et ses alentours inspirent les impressionnistes comme Monet, Sisley, Pissarro, Caillebotte, mais aussi leurs prédécesseurs, les dits « paysagistes » tels Louis Français, Camille Corot puis plus tard, les nouvelles générations appelées « néo-impressionnistes » comme Paul Signac ou Maximilien Luce. L’exposition Reflets de la Seine Impressionniste présentée jusqu’au 9 mars prochain par la ville de Rueil- décembre 2008 - janvier 2009 www.cotemagazine.com PARIS ADAPG PARIS 2008 Chez Maillol, Séraphine de Senlis, « Le Bouquet des feuilles », vers 1929-1930. A Rueil-Malmaison, Albert Marquet, « La Frette vue d’Herblay », 1919. 9. Malmaison propose un panorama de quelques-uns des chefs-d’œuvre qui ont marqué ces trois étapes picturales. Un ravissement. -/In the late 19th century, painters began to leave their studios to work in the open air. The Seine and its surroundings inspired many painters of the time. Reflets de la Seine Impressioniste is an exhibition on that very theme, at the Atelier Grognard in Rueil- Malmaison near Paris. L’Hôtel Meurice au service de l’art Hôtel Meurice sponsors art En hommage à Salvador Dali, résident privilégié du Meurice, le célèbre hôtel de la rue de Rivoli a décidé de s’engager cette année aux côtés de la jeune création française en créant un prix d’art contemporain. Le premier Prix Meurice a donc été remis le 13 octobre dernier, lors d’une très belle soirée réunissant tous les membres du jury (dont la marraine Amanda Lear et Fabrice Hergott, directeur du musée d’art moderne de Paris) et les plasticiens en lice (dont Didier Marcel et Jean-Luc Verna). Destiné à « soutenir un artiste émergeant de la scène française et la galerie qui le représente », cette première récompense de 20 000 € a été attribuée à Zoulikha Bouabdellah, née en 1977 à Moscou, d’origine algérienne et vivant à Paris. -/The Prix Meurice was awarded on 13 October. Its purpose is to "support an emerging artist on the French art scene and the gallery that represents them". This first € 20,000 prize went to Zoulikha Bouabdellah, who was born in Moscow of Algerian parents in 1977 and now lives in Paris. RAYMOND DEPARDON MUSÉE ALBERT ANDRÉ, BAGNOLS-SUR-CÈZE/ADAGP « Ailleurs commence ici » "Elsewhere starts here" A la Fondation Cartier, Raymond Depardon, « Argentine », 2005. 261 BD RASPAIL, 14 E – TÉL. 01 42 18 56 50 www.fondation.cartier.com Deux hommes, une notion. Raymond Depardon, photographe et cinéaste, et Paul Virilio, philosophe et urbaniste, s’interroge sur « la notion de terre natale et sur les questions identitaires auxquelles elle est liée ». Autour de deux volets, l’enracinement et le déracinement, les deux penseurs nous invitent à une exposition originale qui se tient jusqu’au 15 mars prochain à la Fondation Cartier. -/Two men and an idea : Photographer and film-maker Raymond Depardon and town planner and philosopher Paul Virilio contemplate "the notion of'native land'and the identity questions connected with it".
D.R. D R Le projet « Baiser » de Zoulikha Bouabdellah, lauréate du Prix Le Meurice. Estampes « du monde flottant » Pictures of the floating world BNF, SITE RICHELIEU, GALERIE MAZARINE ET CRYPTE, 58 RUE DE RICHELIEU, 2 E - www.bnf.fr Rarissimes, fragiles, exceptionnelles, les 150 estampes japonaises présentées par la Bibliothèque nationale de France jusqu’au 15 février 2009 ont été sélectionnées parmi un ensemble de six mille pièces constituant l’un des fonds européens les plus importants répertoriés à ce jour. Toutes ces œuvres appartiennent à l’Ukiyo-e – qui signifie « images d’un monde flottant », une appellation apparue à la fin du XVII e siècle. -/Rare, fragile, exceptional pieces : the 150 Japanese prints on display at the Bibliothèque Nationale de France until 15 February have been selected from the library's collection of six thousand. Fais risette à Thierry ! Give Thierry a nice smile La BnF présente 150 estampes japonaises d’exception. QUAI DU LOUVRE, RUE DE LA MONNAIE ET RUE DE RIVOLI. www.thierry-bouet.com - www.mairie1.paris.fr Dans le service natal du professeur Frydman, « papa » du premier bébé-éprouvette, le photographe Thierry Bouët s’est « planté » plusieurs semaines durant pour immortaliser une ribambelle de babies dans la toute première heure de leur vie. Résultat ? Une irrésistible série de portraits grands formats – certains nouveau-nés semblent déjà pourvus de leurs foutus caractères ! – que la mairie du 1 er arrondissement exposera jusqu’au 20 janvier sur les vitrines de la Samaritaine, histoire de nous rappeler que Noël n’est pas seulement la célébration commerciale préférée des petits et des grands… -/Portraitist Thierry Bouët has immortalised the faces of hosts of babies in Professor Frydman's maternity ward, in their very first hours of life. Large-format prints of fifty of these portraits are on display in the windows of the Samaritaine. Irresistible. Les bébés « de » Thierry Bouët à la Samaritaine. « LES TOURBILLONS DE NARUTO À AWA/1853-56/BNF, DÉPT DES ESTAMPES ET DE LA PHOTOGRAPHIE LAURENT PHILIPPE EN BREF... AGENDA les rendez-vous du mois/what to do this month « Good morning Mr Gershwin » au Théâtre de Chaillot. Au musée du Luxembourg, Andy Warhol, « Ten-Foot Flowers », 1967. > Bijou de reine. Grâce à la Société des Amis du Louvre, le Grand nœud de corsage de l’impératrice Eugénie a pu rejoindre la prestigieuse collection des Diamants de la Couronne. The queen's jewel. Thanks to the generosity of the Friends of the Louvre, the Empress Eugénie's famous diamond bow brooch has been added to the important Crown Jewels collection. > Maeght à Londres. Jusqu’au 2 janvier 2009, la Royal Academy of Arts rend hommage à l’aventure artistique poursuivie par la famille Maeght depuis 1936. Maeght in London. Until 2 January 2009, the Royal Academy of Arts in London pays tribute to the Maeght family's art collecting. > Candida Romero présente ses mignons collages de Little Girls à la galerie Azzedine Alaïa du 5 au 24 décembre, 18 rue de la Verrerie, Paris 4e. Candida Romero presents her Little Girls collages at the Azzedine Alaïa Gallery, 18 rue de la Verrerie, Paris 4, from 5 to 24 December. MUSÉE COLLECTION BERARDO, LISBONNE/PHOTO LAURA CASTRO CALDAS & PAULO CINTRA Voyage au cœur de l’art moderne Journey to the heart of modern art 19 RUE DE VAUGIRARD, 6 E. TÉL. 01 45 44 12 90 Il y a deux ans, l’entrepreneur portugais José Berardo signait un partenariat avec l’État de son pays pour mettre en dépôt 862 d’œuvres de sa collection tardive dans une fondation à Lisbonne. Le succès fut immédiat. Aujourd’hui, soixante-quatorze de ces merveilles s’installent le temps d’une exposition – De Miró à Warhol – au musée du Luxembourg. Cette sélection court de 1909 à 1984, depuis les premiers Picasso et les surréalistes jusqu’aux Bad Paintings de Julian Schnabel. Jusqu’au 22 février.C.S. -/Two years ago Portuguese businessman José Berardo signed a partnership with his country's government to place 862 works from his collection of modern and contemporary art in a foundation in Lisbon. It was an immediate success. Now 74 of these wonders are on display in an exhibition at the Musée du Luxembourg. Hommage à Gershwin Tribute to Gershwin THÉÂTRE DE CHAILLOT, PLACE DU TROCADÉRO, 16 E – TÉL. 01 53 65 30 00 Après avoir mis en scène Porgy & Bess à l’Opéra de Lyon au printemps dernier, le duo des chorégraphes Dominique Hervieu et José Montalvo continuent d’explorer l’univers du grand compositeur américain George Gershwin avec une nouvelle création, présentée du 7 janvier au 7 février au Théâtre de Chaillot. « Encore une fois, cette pièce se nourrira de l’imagerie des comédies musicales de Broadway de la grande époque, d’une folle inventivité, et du cinéma hollywoodien des années 30. » expliquait Dominique Hervieu, l’actuelle codirectrice de Chaillot, lors de la première de Good Morning, Mr Gershwin en septembre dernier, à la Biennale de la Danse de Lyon. -/After Porgy and Bess at the Lyon Opera last spring, choreographers Dominique Hervieu and José Montalvo again explore the world of George Gershwin. Their new production, Good Morning, Mr Gershwin, opens at the Théâtre de Chaillot in January. Luchini « fait le point sur Robert » 1 AVENUE GABRIEL, 8 E. LOCATIONS HABITUELLES. Il est la voix des auteurs qu’il chérit depuis toujours. Avec Fabrice Luchini, la lecture sur scène est devenue un art ; dans sa bouche, les Molière, La Fontaine, Rimbaud, Flaubert, Nietzsche, Roland Barthes et bien d’autres prennent forme, prennent vie, nous laissant sur le carreau, le cœur palpitant. Parallèlement à cette ritournelle littéraire, Luchini finit par se révéler, Fabrice nous parlant de Robert (son prénom à l’état civil) et Robert de Fabrice. À partir du 20 décembre à l’Espace Cardin. décembre 2008 - janvier 2009 www.cotemagazine.com AGENDA URBAN 117



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 116-117COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 118-119COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 120-121COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 122-123COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 124-125COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 126-127COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 128-129COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 130-131COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 132-133COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 134-135COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 136-137COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 138-139COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 140-141COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 142-143COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 144-145COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 146-147COTE For Paris Visitors numéro 8 décembre 2008 Page 148