COTE For Paris Visitors n°31 déc 12/jan 2013
COTE For Paris Visitors n°31 déc 12/jan 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de déc 12/jan 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 24,8 Mo

  • Dans ce numéro : désir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
URBANGUIDE agenda William Forsythe à l’Opéra Garnier. C. Leiber/Opéra national de Paris DANSE Pas de deux à l’Opéra Garnier Durant les fêtes de fin d’année, quoi de plus agréable que d’assister à un spectacle dans le féerique Opéra Garnier. Et tout spécialement s’il s’agit également « d’interroger l’évolution du vocabulaire classique » à travers deux maîtres-chorégraphes en la matière : William Forsythe et Trisha Brown, dont les quatre œuvres présentées – du 3 au 30 décembre – ont été spécialement conçues pour le Ballet de l’Opéra de Paris. Et notamment Middle, Somewhat elevated, pièce emblématique de Mister Forsythe créée en 1987 « qui repose sur la vitesse d’exécution, la virtuosité technique, la déstructuration, le déséquilibre et l’instabilité. » -/Pas de deux at the Opéra Garnier. What better way to celebrate the festive season than with a trip to the Opéra Garnier – especially for a show that « explores the evolution of the classical vocabulary » through the work of top choreographers William Forsythe and Trisha Brown. The four works in the show (running from 3 to 30 December) were conceived especially for the Ballet de l’Opéra de Paris. They include the masterpiece Middle, Somewhat Elevated (1987), one of Forsythe’s signature pieces « that relies on speed of performance, technical virtuosity, deconstruction, imbalance and instability ». Opéra Garnier, Paris 9 e – Tél. 0 892 89 90 90 L’ORANGERIE Soutine l’inclassable Aux 22 toiles de la collection du musée de l’Orangerie de Chaïm Soutine (la plus importante d’Europe), l’établissement des Tuileries a ajouté une quarantaine de ta - bleaux à son exposition « L’Ordre du Chaos » présentée jusqu’au 21 janvier 2013. Dans l’œuvre du peintre russe (1893-1943), tout est magnifiquement déformé, les maisons, les corps, les paysages traités dans de multiples séries qui ne semblent jamais se répéter, chaotiques, denses et obses - sion nels. Autre thématique dominante, la nature morte, signalée dans la dernière section, que l’artiste « maudit », très peu disert sur sa propre pratique, traitait avec une apparente dureté. On reste sans voix devant les bœufs écorchés sanglants ou les lièvres en état de putréfaction. Chaïm Soutine, Les Glaïeuls, vers 1919. Jardin des Tuileries, 1 er Tél. 01 44 77 80 07 HOPPER RAPPEL Jusqu’au -/Unti « en vrai » ! 2801 Immanquable la rétrospective Edward Hopper au Grand Palais, pour voir « en vrai » des chefs-d’œuvre quasi ancrés dans nos subconscients, et aussi pour découvrir les liens étroits et l’influence des peintres français (Degas, Valloton…) sur cet artiste 100% américain, qui séjourna à plusieurs reprises dans la capitale. -/Hopper « up close » ! Don’t miss the Edward Hopper retrospective at the Grand Palais, a rare chance to see the originals of masterpieces that seem to have seeped into our subconscious. The show also reveals how this quintessentially American artist was influenced by French painters, with whom he developed close relationships during his numerous trips to Paris. www.grandpalais.fr Edward Hopper, Chop suey, 1929. collection particulière Coll. particulière ADAGP, Paris 2012/Photo : Elie Posner -/Chaïm Soutine : unclassifiable. In addition to its own collection of 22 can - vases by the Russian painter (1893-1943), the Musée de l’Orangerie has assembled a further 40 paintings for its exhibition L’Ordre du Chaos (Order out of Chaos), which runs until 21 January 2013. In Soutine’s work, everything is magnificently deformed, chaotic, dense and obsessive, from the houses to the bodies to the landscapes painted in a number of series that never seem to repeat themselves. The final section of the show presents still lifes, another dominant theme that the'tortured'artist (who was taciturn about his work) treated with apparent brutality. His bloody beef carcasses and rotting hares will leave you speechless. À travers la Carte Blanche donnée à Yan Pei-Ming par la Galerie des Gobelins, jusqu’au 20 janvier, le peintre d’origine chinoise s’est interrogé sur la question du format, et en particulier du monumental. Bluffant, comme toujours. -/Chinese painter Yan Pei-Ming is the latest artist to be given carte blanche by the Galerie des Gobelins. His response ? A series of works that investigate the theme of size and format, giant sizes especially. Astonishing, as always. Until 20 January. Au Jeu de Paume, 150 images de Manuel Álvarez Bravo (1902-2002) permettent de porter un regard neuf sur le travail de ce photographe mexicain inclassable, développé durant huit décennies ! -/The Jeu de Paume’s exhibition of 150 pictures by the Mexican photographer Manuel Álvarez Bravo (1902-2002) sheds new light on his unique body of work, produced overeight decades. 86 | DÉCEMBRE 2012_JANVIER 2013 - www.cotemagazine.com
Par Mireille Sartore SHOW Le flamenco à l’honneur Quelques figures importantes de la danse contemporaine comme Antonio Gades ont contribué à ce que le flamenco, autrefois cantonné aux fêtes folkloriques, devienne une discipline artistique reconnue dans le monde entier. En charge de promouvoir et de défendre l’œuvre du légendaire danseur espagnol, la Fondation Antonio Gades, dirigée par sa fille Marie Esteve, a créé une compagnie de danse qui présente à travers le monde les cinq grands ballets du chorégraphe disparu en 2004. Trois pièces seront à l’honneur du 26 décembre au 5 janvier, au Palais des Congrès de Paris, parmi lesquelles la toute première Suite Flamenca (1968). Le flamenco coule dans ses veines, Sara Baras exécute ses premiers pas de danse dès son plus jeune âge dans l’école de sa mère, et monte sur scène presqu’aussitôt. Avec sa compagnie Sara Baras Ballet Flamenco créée en 1998, la « belle de Cadiz » débarque au Théâtre des Champs-Élysées, du 21 décembre au 8 janvier, avec La Pepa, sa nouvelle création, et José Serrano comme danseur invité. -/Flamenco takes centre stage. The legendary Spanish dancer and choreographer Antonio Gades, who died in 2004, was instrumental in bringing flamenco to a worldwide audience. Gades died in 2004, but his spirit lives on in the Antonio Gades Foundation, which was setup to promote and preserve his body of work and is currently directed by his daughter Marie Esteve. The Foundation’s dance company was created to performthe choreographer’s five great ballets around the world. Three of his pieces take centre stage from 26 December to 5 January at the Palais des Congrès de Paris, among them the very first, Suite Flamenca (1968). Flamenco flows in Sara Baras’s veins. As a little girl she took her first dance steps at her mother’s school, making her stage debut shortly afterwards. In 1998 the « beauty from Cadiz » formedthe Sara Baras Ballet Flamenco company, with which she performs her new show, La Pepa, guest starring dancer José Serrano, at the Théâtre des Champs-Elysées. From 21 December to 8 January. Elliott Erwitt, New York City, 1974. Jusqu’au -/Until ELLIOTT ERWITT 3101 PHOTO 10 rue Volney, Paris 2 e www.elephantpaname.com Ce nouveau lieu parisien – un ancien palais Napoléon III – qui mêle aujourd’hui spectacle vivant et lieu d’exposition accueille le grand photographe américain Elliott Erwitt, qui y présente, jusqu’au 13 janvier, quelques-uns de ses plus beaux clichés, dont certains inédits. -/This new space in Paris organises live performances and exhibitions, and is currently showcasing work by the great American photographer Elliott Erwitt, including some shots that have never before been shown in public. Elliott Erwitt Magnum Photos Suite Flamenca par la compagnie Antonio Gades. Théâtre des Champs-Élysées, 15 avenue Montaigne, 8 e Tél. 01 49 52 50 50 Palais des Congrès, 2 place de la Porte Maillot, 17 e Tél. 0 892 050 050 www.cotemagazine.com - DÉCEMBRE 2012_JANVIER 2013 | 87



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 116