COTE For Paris Visitors n°31 déc 12/jan 2013
COTE For Paris Visitors n°31 déc 12/jan 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de déc 12/jan 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 24,8 Mo

  • Dans ce numéro : désir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 104 - 105  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
104 105
URBANGUIDE Zoom Par Rémi Dechambre -/Hotels, dreams and dream hotels PHILIPPE VAURS & CHRISTOPHE SAUVAGE Des hôtels et des rêves À chaque fois que vous dévoilez un nouvel hôtel, c’est un événement. À quoi l’attribuez-vous ? Philippe Vaurs : Tout a commencé lorsque nous avons lancé le Five en 2005- 2006. Nous voulions proposer à nos clients des lieux uniques, à taille humaine, qui racontent une véritable histoire. Les ouvertures se sont enchaînées et, à chaque fois, les médias en ont beaucoup parlé. Certes, nous prêtons une vraie attention à la communication, mais aussi – et surtout – nos concepts sont innovants. Ainsi, au Hidden Hôtel, nous proposons une immersion dans un cadre naturel fait de bois brut, de pierre, de matériaux bios… Nous sommes autant créateurs d’hôtels que de rêves ! On a l’impression que le concept et le design suffisent. Christophe Sauvage : Ce n’est qu’une partie de notre métier. Notre obsession reste que les gens se sentent bien chez nous, qu’il s’agisse de nos clients ou de nos collaborateurs. Le bien-être de nos équipes et leur attachement aux hôtels renforcent la qualité du service que nous offrons. C’est la transposition sur le plan humain de notre travail sur le design : chaque hôtel et chaque équipe sont uniques. Ce qui donne une ambiance qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Quelle est votre offre aujourd’hui ? C. S. : Nos hôtels sont regroupés sous la marque Elegancia Hôtels. Ils repré - sentent une dizaine d’adresses pour un total d’environ 400 chambres. En tenant compte de nos activités de conseil et de maîtrise d’ouvrage déléguée, notre chiffre d’affaires avoisine 20 millions d’euros, et nous employons 140 collaborateurs. De nouvelles adresses à Paris ? P.V. : Après l’inauguration d’une extension du Hidden Hôtel, nous lançons, ces jours-ci, l’Hôtel O, à deux pas du Louvre. C’est le premier hôtel imaginé par Ora-Ïto ! En 2013, nous inaugurerons le Pocket Palace, un drôle d’hôtel que nous réalisons avec le designer Oscar Ono. Il détournera tous les codes du palace et comportera un lieu destiné aux amateurs de vins, car nous sommes nous-même des passionnés ! Il y aura aussi le Félicien, un hôtel sur le thème de la mode et du textile imaginé par Olivier Lapidus. Pour finir, en 2014, nous vous réservons une grosse surprise avec un hôtel dédié à la musique qui sera unique en son genre ! Vous cherchez un hôtel vraiment original pour votre séjour à Paris ? Ce talentueux duo a certainement une idée à vous proposer ! -/If you're looking for a truly original hotel for your stay in Paris, this talented duo have some ideas for you ! Zen et matières naturelles au Hidden Hôtel. Une chambre imaginée par Ora-Ïto à l’Hôtel O. Serge Ramelli Toon Coussement -/Every time you unveil a new hotel it's a major event. Why do you think that is ? Philippe Vaurs : It started when we launched the Five in 2005-2006. We wanted to offer customers unique places on a human scale, places with a story to tell. We opened another, and then another, and each time we got a lot of media coverage. We do pay attention to the publicity side, but it's mainly that our concepts are innovative. At the Hidden Hotel for example we immerse guests in a natural setting of raw wood, stone and organic materials. It's dreams we create just as much as hotels. We get the impression that concept and design are enough. Christophe Sauvage : That's only part of our trade. Our real obsession is that guests and staff alike should feel good in our hotels. The wellbeing of our staff and their attachment to their hotels make for better service quality. The work we put into the design we also transpose to the human aspect : each hotel and each team are unique. That creates an atmosphere you won't find anywhere else. What does your offering consist of now ? C.S. : Our ten hotels (total 400 guestrooms) are grouped under the Elegancia Hotels brand. Including our consulting and project management business our sales come to about € 20 million and we employ 140 people. Any new Paris addresses ? P.V. : We're opening an extension to the Hidden Hôtel and very soon launching the Hôtel O, a stone's throw from the Louvre – the first hotel to be designed by Ora-Ïto ! In 2013 we'll be opening the Pocket Palace, a fun hotel we're doing with designer Oscar Ono. It will subvert all the codes of a grand hotel and include a special place for wine lovers, since we're of their number ! Then there will be Le Félicien, a hotel on the fashion and textiles theme designed by Olivier Lapidus. And in 2014 we've a great surprise in store with a hotel devoted to music. A hotel like none other ! Hôtel Hidden : 28 rue de l’Arc-de-Triomphe, 17 e Tél. 01 40 55 03 57 Hôtel O, 19 rue Hérold, 1 er Tél. 01 42 36 04 02 www.elegancia-hotels.com 104 | DÉCEMBRE 2012_JANVIER 2013 - www.cotemagazine.com
Par Rémi Dechambre URBANGUIDE Zoom VIRGINIE BASSELOT réveille le Saint James -/The Saint-James awakens Faisant figure d’adresse parisienne tout aussi discrète qu’incontournable, ce Relais & Châteaux se situe dans un somptueux hôtel particulier qui abritait autrefois la Fondation Thiers. Réputé pour sa bibliothèque-bar, il est le siège d’un club privé très select. Si, en journée, son accès est limité aux membres et aux clients de ses quarante-huit chambres, il est – depuis quelques mois – ouvert à la clientèle extérieure dès 19 heures, ainsi que pour le brunch dominical. Ceci est d’autant plus intéressant qu’avec l’arrivée, en mai dernier, de Virginie Basselot à la tête de ses cuisines, le Saint James propose maintenant une restauration qui est, plus que jamais, à la hauteur de son cadre très exclusif… Une cuisine pleine de sens Après avoir débuté dans sa Normandie natale, à Deauville, cette jeune chef aujourd’hui trentenaire est passée par le Crillon – alors sous la houlette de Dominique Bouchet – avant de rejoindre Guy Martin au Grand Véfour. Au côté de celui-ci, elle a découvert le mariage des saveurs. Par la suite, avec Éric Frechon au Bristol, Virginie a travaillé durant neuf ans, gravissant avec lui tous les échelons jusqu’à devenir premier sous-chef. C’est cer tai - nement ce beau parcours, entre classicisme et créativité, qui lui permet aujourd’hui de réveiller avec brio la table du Saint James, sans trop désorienter, cependant, une belle clientèle d’habitués. Ainsi les Langoustines en kadaïf fine gelée de concombre, yuzu et menthe fraîche apportent-elles une vraie note d’originalité, tandis que le Filet de bar aux huîtres, fondue de jeunes poireaux et pommes confites au beurre est à l’image d’une cuisine pleine de sens. On perçoit une excellente maîtrise des grandes techniques classiques. Cuissons et assaisonnements sont parfaits comme avec ce Cœur d’entrecôte normande et moelle gourmande, cèpes rôtis et pommes croustifondantes. Avec son ambiance chaleureuse de grande maison bourgeoise et sa solide équipe – mention spéciale pour les conseils avisés du sommelier Michael Morais – le Saint James est le cadre idéal pour faire de Virigine Basselot une des grandes chefs de demain ! S’il a de faux airs de château, le Saint James accueille, à la tête de ses cuisines, une belle qui, au lieu de dormir, a choisi de révolutionner sa carte. -/The Saint James may make us think of fairytale chateaux, but the beauty in the kitchen is by no means asleep. She's revolutionised the menu. Dos de cabillaud cuit au plat, légumes primeur, beurre citron mélisse. Filet d’agneau de Lozère en croûte d’herbes, tagliatelles de courgettes, olives pequillos, coulis de poivron à l’huile d’argan. -/This Relais & Châteaux establishment in its sumptuous mansion is something of a contradiction : discreet, but an absolute must-go. Famous for its bar-library, it mainly houses a highly select private club. But although in the daytime it's open only to members and to guests staying in its 48 rooms, some months ago it was decided to open it to outsiders from 7pm and for Sunday brunch. A prospect that has been all the more alluring since May, when Virginie Basselot took over the kitchens : the food at the Saint James is now more than ever on a par with the exclusive setting. Cuisine with feeling Thirty-something Virginie Basselot started her career in Deauville, in her native Normandy. She has worked at the Crillon under Dominique Bouchet and at the Grand Véfour under Guy Martin, with whom she learned the art of marrying flavours. She worked for Eric Fréchon at the Bristol for nine years, movingup the ladder to become premier sous-chef. A fine record, combining classicism and creativity and providing a sound basis for what she's doing now : reinventing the Saint James restaurant with brio, but without causing confusion among its many loyal customers. Examples : the langoustines in kadaif with cucumber jelly, yuzu and fresh mint bring a note of real originality while the fillet of bass with oysters, fondue of young leeks and sweet buttered stewed apple is the epitome of meaningful cuisine. Clearly, this young woman has full command of the classic techniques. The cooking and seasoning are both pitch-perfect. With the warmatmosphere of a grand country house and a skilled team all round (special mention for sommelier Michael Morais), the Saint James is the ideal setting for Viriginie Basselot to mature into one of tomorrow's great chefs. Menu dégustation 6 plats : 95 € Accord mets et vins : 60 € - Carte 100 € Ouvert du lundi au samedi pour le dîner Hôtel Saint James, 43 avenue Bugeaud, 16 e Tél. 01 44 05 81 81 www.cotemagazine.com - DÉCEMBRE 2012_JANVIER 2013 | 105



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 31 déc 12/jan 2013 Page 116