COTE For Paris Visitors n°28 jun/jui 2012
COTE For Paris Visitors n°28 jun/jui 2012
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°28 de jun/jui 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 16,9 Mo

  • Dans ce numéro : mesure et démesure.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
SPÉCIAL HORLOGERIE [Timewear Feature] Il fait partie des hommes qui ont marqué l’histoire de l’horlogerie. En 2004, Jean-Claude Biver prenait la direction de Hublot, qui connaît, depuis, une croissance fulgurante. D’année en année, ce passionné nous surprend avec des modèles d’exception qui défient toutes les lois de la raison. COTE : On peut dire que vous avez marqué Baselworld 2012. Satisfait ? Jean-Claude Biver : C’était le meilleur Bâle de notre histoire ! On y a réalisé plus des deux tiers de notre chiffre d’affaires annuel ! Si l’économie et la géopolitique ne risquent plus de crises majeures, 2012 devrait être une année record pour l’industrie horlogère. Vous avez présenté des modèles exceptionnels comme la Five Millions. Vous n’avez pas peur de la démesure ? J.-C. B. : Les Suisses étaient de très grands joailliers, juste avant que les Huguenots de France ne traversent la frontière pour apporter leur savoir-faire horloger. Depuis, les marques genevoises mixent horlogerie de pointe et travail remarquable sur les pierres. Pour perpétuer cette tradition, Hublot s’engage à créer des modèles comme la Five Millions, qui se compose de plus de 1 280 pierres taille baguette et de 6 pierres de 3 carats chacune. Cette montre extraordinaire, certes onéreuse, offre toutes les caractéristiques pour être classée parmi les chefs-d’œuvre de la joaillerie horlogère. C’est une prise de risque aussi ? J.-C. B. : C’est vrai, mais ça en valait la peine. La Five Millions s’est vendue le vendredi, à 9 h 30, soit 24 heures après l’ouverture du salon. La rareté est très recherchée. Comme l’amour ! Mais l’amour, comme l’immortalité ou la santé, ne se monnaie pas. Il reste donc les beaux objets. Plus un objet est porteur d’une grande maîtrise, artistique ou culturelle, plus celui-ci trouve facilement acquéreur. Est-ce essentiel pour une marque d’avoir des codes reconnaissables en un seul coup d’œil ? J.-C. B. : Nous avons la chance de posséder un ADN très profilé, qui séduit. Et ce serait une grande erreur de s’en éloigner. Notre volonté est de le rajeunir et de le développer. Hublot est certes reconnu dans le monde entier, mais nous devons aussi nous adapter aux critères esthétiques des différents marchés. À Bâle, entre 60 à 80 décli - naisons sont exposées. Dans nos boutiques, seule une partie est présentée. 52 | JUIN_JUILLET 2012 - www.cotemagazine.com BIVER « La démesure me plaît par essence » D.R. JEAN-CLAUDE « THE VERY ESSENCE OF EXTRAVAGANCE PLEASES ME » Le PDG de Hublot affiche un parcours exceptionnel dans le cercle très fermé de la haute horlogerie. Confidences. Hublot’s CEO has had an outstanding career in the very closed circle of fine watchmaking. He talked to COTE. 1 Interview -/This is a man who has marked the history of watchmaking. In 2004 Jean-Claude Biver took over as head of Hublot, which has since enjoyed mind-boggling growth. Year after year this passionate man surprises us with exceptional models that defy all the laws of reason. COTE : We could say you stole the show at this year’s Baselworld. Satisfied ? Jean-Claude Biver : It was the best Baselworld in our history ! We made over two thirds of our annual turnover there ! If there are no more economic or geopolitical crises this year, 2012 should be a record year for the watchmaking industry. You presented some outstanding models such as the Five Millions. You’re not afraid of extravagance ? J-C B : The Swiss were very great jewellers in the period before the French Huguenots crossed the frontier with their horology knowhow. Ever since, Geneva watchmakers have been combining advanced horology with remarkable gemstone craftsmanship. To carry on this tradition, Hublot is committed to creating models such as the Five Millions, which comprises more than 1280 baguette-cut stones and six stones weighing 3ct each. This extraordinary, and indeed very costly, watch has everything that makes a masterpiece of watchmaking and jewellery. Was it a risk too ? J-C B : Indeed yes, but worth taking. The Five Millions sold at 9.30am on the Friday, 24hr after the show opened. Rarity is highly sought after – like love ! But love, like immortality or health, can’t be bought. Beautiful objects can. The greater the artistic or cultural mastery evident in an object, the more easily it finds a buyer. Is it essential for a brand to have characteristics recognisable at a glance ? J-C B : We’re lucky enough to have a very specific « genetic make-up » that people find irresistible.
Quels sont les enjeux pour 2013 ? J.-C. B. : En 2013, nous verrons aboutir les investissements techniques engagés depuis 2008, avec de nouveaux matériaux et sertissages, de nouvelles techniques horlogères… Nous allons innover dans la joaillerie et je vous promets des bijoux exceptionnels. L’année 2013 sera plus fertile que 2012. En poste depuis 8 ans chez Hublot, quel est votre bilan personnel ? J.-C. B. : Ce sont les 8 années durant lesquelles j’ai connu les plus grands succès de ma vie ! Elles ont été très gratifiantes, car j’ai pu exprimer mes idées, mes visions, mes rêves, avec force et surtout réceptivité. Quand un passionné trouve écho auprès de son équipe, de ses fournisseurs, de ses clients, le bonheur est total. Notre dossier s’appelle « Mesure et démesure ». De quel côté pencheriez-vous ? J.-C. B. : Je choisis la démesure, qui me plaît par essence. Avec de nouvelles idées, nous avons conçu la Big Bang pour rompre les traditions. Comme la destruction explosive qui est à l’origine de l’univers. La mesure est trop présente au quotidien. Le monde est rempli d’interdits. Soyons dans le rêve et l’émotion, avec un brin de provocation. Vous êtes une star de l’horlogerie. Vous ne ressentez jamais de lassitude ? J.-C. B. : Je travaille avec passion, les deux sont indissociables. Cela fait 37 ans que je fais ce métier et je ne suis jamais las. Comme Mick Jagger qui continue de se produire sur scène ! Je n’ai jamais l’impression de travailler. Je suis dans l’expression de mes idées, de mes espoirs et de mes rêves. 2 1 - 2 La Five Millions a trouvé acquéreur 24 heures seulement après sa révélation. Jean-Claude Biver. D.R. What we want to do isupdate and develop it. Hublot may be known all over the world but we still have to adapt to the aesthetic criteria of the various markets. At Baselworld we show between 60 and 80 variations on our watches ; our shops stock only some of them. What is on the cards for 2013 ? J-C B : In 2013 we’ll see the results of our technical investments since 2008, with new materials and gem settings and new watchmaking technology. We’ll be innovating in jewellery – I can promise you some outstanding pieces. 2013 will be more fertile than 2012. You’ve been at Hublot foreight years now, what does that mean to you personally ? J-C B : Theseeight years have brought me the biggest successes of my life ! They have been extremely gratifying as I’ve been able to express my ideas, my visions and my dreams forcefully and seen them welcomed. When your passion is shared by your workforce, your suppliers and your customers, you’re utterly happy. Our feature is called Measure and Extravagance. Which side do you come down on ? J-C B : I go for extravagance, because the very essence of it pleases me. Through new ideas we conceived our Big Bang to break with traditions, like that other Big Bang that created the universe. Measure is too present in everyday life, the world is full of taboos. Let’s embrace dreams and emotions, with a hint of provocation. You’re a star of watchmaking. Does it ever weigh on you ? J-C B : I work with passion, the two are inseparable. I’ve been in this business for 37 years and I never tire of it, like Mick Jagger who’s still performing on stage ! I never feel as if I’m working because I’m constantly expressing my ideas, my hopes and my dreams. www.cotemagazine.com - JUIN_JUILLET 2012 | 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 116-117COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 118-119COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 120-121COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 122-123COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 124-125COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 126-127COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 128-129COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 130-131COTE For Paris Visitors numéro 28 jun/jui 2012 Page 132